Inondations au Luxembourg

09 septembre 2021 17:43; Act: 09.09.2021 17:49 Print

Des alertes ont-​​elles été négligées lors des crues?

LUXEMBOURG - La députée déi Lenk Myriam Cecchetti a interrogé des ministres pour savoir si les inondations du mois de juillet auraient pu être mieux anticipées.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Des alertes ont-elles été négligées lors des crues de juillet? Non, assurent les ministres de l'Environnement, Carole Dieschbourg, et de l'Intérieur, Taina Bofferding. Dans une réponse parlementaire, elles ont indiqué que l’Administration de la gestion de l’eau (AGE) a reçu des alertes de l'European Flood Awareness System (EFAS) dès le 10 juillet «pour les bassins versants du Rhin et de la Meuse» mais pour des tronçons éloignés du Luxembourg et (ou) sans effet direct sur l’hydrologie au Grand-Duché.

«La première alerte pour la Moselle allemande en aval du Luxembourg date du 14 juillet (jour des premières crues). «La seule pour le territoire luxembourgeois a été émise le 14 juillet à 11h30 pour la Sûre», prévoyant des inondations à 18h, «avec des valeurs maximales pour le 14 juillet à minuit». Selon les ministres, cette alerte sous-évaluait leur envergure et restait «incertaine». «L’alerte de l’EFAS pour la Sûre n’indiquait en aucun cas une crue centennale», précisent les ministres. Le Service de prévision des crues, lui, a déclenché la phase de vigilance le 13 juillet à 14h, la phase de pré-alerte le 14 juillet à 12h et la phase d'alerte ce même jour à 17h.

Les sirènes «réservées à l'alerte nucléaire»

Carole Dieschbourg et Taina Bofferding soulignent que les alertes relatives aux inondations et aux fortes précipitations «ont été transmises par les services concernés à la presse» et que les différents médias les ont reprises «avec un degré de précision assez élevé». De son côté, le CGDIS a diffusé un message sur les réseaux sociaux informant des risques le 14 juillet à midi, soit environ 30 minutes après le déclenchement de l'alerte orange par l'AGE. Vers 14h20, les bourgmestres ont reçu un SMS d'alerte.

Les deux ministres rappellent enfin que l'utilisation des sirènes «est réservée à l'alerte nucléaire» et qu'elle n'est pas prévue, pour l'instant, dans les plans d'intervention d'urgence en cas d'inondations. L'application GouvAlert sera prochainement réformée de même que l'alerte à la population, «qui devra à l'avenir avoir lieu par le biais de plusieurs canaux d'information».

(nm et pp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JungmannMarc le 09.09.2021 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est évident qu'ils ne vont pas avouer...

  • cocou le 09.09.2021 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est surtout meteolux qui est à blâmer avec leur prévisions foireuses

  • Pepe le 09.09.2021 22:00 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas comment cela peut être si compliqué d'avertir une population entière de risques imminents. Les trois opérateurs téléphoniques pourraient envoyer un texto à chaque usager au moment M. Comme pour les textos que nous recevons dès que nous traversons une frontière.

Les derniers commentaires

  • On y va? le 10.09.2021 10:54 Report dénoncer ce commentaire

    La presse et le portail inondations.lu avaient commencer à prévenir au moins deux jours avant les inondations. Habitant près de l'Alzette, j'ai été sinistré et j'ai passé des semaines à nettoyer mes locaux, mais les alertes m'ont au moins permis de me préparer, de sauver les meubles (au sens du terme!) et de minimiser mes pertes. Il faut parfois agir en amont et ne pas attendre que tout s'arrange (ou pas).

  • luxo le 10.09.2021 09:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les bourgmestres ont été prévenus. Pourquoi n’ont ils pas envoyé leurs employés communaux sonner à la porte de toutes les maisons pour prévenir les habitants ?

  • blu le 10.09.2021 08:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maintenant on cherche qui va payer et on s’accuse l’un derrière l’autre Qui est capable de prédire l’avenir ? La météo ? Mais vous rigolez ! Personne n’aurait pu s’imaginer une telle chose et tous le savent

  • isa le 10.09.2021 07:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’ai l’application GouvAlert.lu et à aucun moment il n’y a eu d’alerte j’ai été inondé le 4 juin, même si ça n’aurait rien changé à la météo au fait que mon entrée et ma cuisine seraient envahis par l’eau, mais ça aurait permis à certains de surélever de électroménager ou des meubles

  • Pepe le 09.09.2021 22:00 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas comment cela peut être si compliqué d'avertir une population entière de risques imminents. Les trois opérateurs téléphoniques pourraient envoyer un texto à chaque usager au moment M. Comme pour les textos que nous recevons dès que nous traversons une frontière.