Luxembourg/Belarus

24 mai 2021 19:19; Act: 25.05.2021 10:03 Print

«Acte inadmissible» de la Biélorussie pour Asselborn

LUXEMBOURG - Le ministre a appelé l'ambassadeur du Belarus pour exprimer «la protestation» du Luxembourg, suite au détournement d'un vol Athènes-Vilnius pour l’interpellation d'un opposant.

storybild

En 2016, Jean Asselborn s'était rendu en visite de travail en Biélorussie.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Luxembourg s'est joint aux condamnations unanimes du monde occidental, suite au détournement du vol Ryanair Athènes-Vilnius par les autorités biélorusses, afin d'interpeler le journaliste d'opposition de 26 ans, Roman Protassevitch. Le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, a appelé ce lundi l'ambassadeur du Belarus à Bruxelles, accrédité auprès du Luxembourg, Aleksandr Mikhnevich, afin d'exprimer «la protestation» du Grand-Duché.

Forcer un avion civil transportant plus de 100 passagers à atterrir est «un acte inadmissible» qui «ne restera pas sans réponse», estime le ministre, dénonçant également «la mise en péril de la sécurité des passagers et de l’équipage». Le Luxembourg partage la position de l'Union européenne et considère cet incident comme «une nouvelle tentative flagrante des autorités de la République du Belarus de réduire au silence toutes les voix de l’opposition».

«Une réponse très forte»

Le Grand-Duché appelle à la libération immédiate du journaliste et de son amie et rappelle «le soutien du Luxembourg à l’aspiration du peuple du Belarus à la liberté et à la démocratie».

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a promis lundi, «une réponse très forte» de l'UE contre le régime d'Alexandre Loukachenko: «Il y aura une réponse très forte, parce que c'est un comportement scandaleux. Loukachenko et son régime doivent comprendre que cela aura de graves conséquences», a affirmé à Bruxelles Mme von der Leyen, évoquant notamment la possibilité de sanctionner le secteur aérien biélorusse.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LuxFlag le 24.05.2021 20:13 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut en effet une réponse très forte de l'UE+UK, coordonnée avec l'OTAN et aussi avec la courageuse Ukraine qui a déjà pris des mesures contre la dictature de Loukachenka.

  • Birute le 24.05.2021 20:17 Report dénoncer ce commentaire

    Selon le gouvernement de la Lituanie, 5 passagers embarqués en Grèce ne sont pas arrivés en Lituanie. Notre gouvernement suppose une action de type "services secrets" du KGB biélorusse dans l'avion de Ryanair. C'est inadmissible, l'UE et l'OTAN doivent dire STOP au dictateur Loukachenka!

  • Pierre le 25.05.2021 11:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cette feinte indignation synchronisée entre médias occidentaux traduit une volonté d'en découdre avec le bloc oriental, coute que coute. Le cirque continue.

Les derniers commentaires

  • LuxEx-B le 13.06.2021 00:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exprimer ?! Asselborn , pas de poids ! C’est tout simplement une honte à celui qui jouit de la liverté d’expression de ne pas faire en sorte que l’arrestation illégale reste sans suite ! Honte …….

  • Comictaure le 26.05.2021 19:05 Report dénoncer ce commentaire

    La présidente de la comictature européenne nous faire rire, veut-elle se faire casser les dents par la Russie? Il me semble que sa "réponse forte" lui restra coincée dans la gorge.

  • Que d'histoire ... le 25.05.2021 16:00 Report dénoncer ce commentaire

    La pratique des atterrissages forcés n’est pas nouvelle. Le cas le plus retentissant remonte à 2013, lorsque l'avion du Président bolivien Evo Morales avait été contraint de se poser à Vienne «à la demande» des États-Unis. La raison en était la supposition de Washington que l’appareil transportait également l’ancien agent de la CIA Edward Snowden, accusé dans son pays de divulgation de secrets d'État.

    • Blablabla le 26.05.2021 00:19 Report dénoncer ce commentaire

      C'est aussi dans votre script de l'usine de Pieterburg ça?

  • vladimir le 25.05.2021 13:33 Report dénoncer ce commentaire

    Pour les jeunes de Belarus, Loukachenka est comme un père. Car ils connaissent depuis 1994 seulement Loukachenka comme leader suprême de Belarus, ils sont fidèles à son leader suprême jusque la mort !

    • Mueller le 25.05.2021 13:37 Report dénoncer ce commentaire

      Et vous trouves ça rassurant ?

    • Discernement svp le 26.05.2021 18:54 Report dénoncer ce commentaire

      Bien rassurant en effet! Vous préférez sans Macron ou Biden?

  • VDenise le 25.05.2021 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    et pour Assange c'est pas inadmissible .

    • Lénine Staline Poutine le 25.05.2021 13:25 Report dénoncer ce commentaire

      Si c'est inadmissible, parfaitement inadmissible !

    • Mouton tondu le 25.05.2021 18:15 Report dénoncer ce commentaire

      Renseignez-vous ailleurs Poutine n’est pas Staline ni Lénine, Les deux derniers sont responsable de millions de morts, Poutine lui défend son pays contre l’Europe qui et c‘est le moins qu‘on puisse dire manque complètement de diplomatie et font fie de toutes les situations géopolitiques et historiques actuelles. Si lui se comportait avec l‘Europe comme elle se comporte avec lui nous serions outrés

    • Lapiquouze le 26.05.2021 18:57 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, les temps changent, c'est aujourd'hui la Russie qui représente la liberté, tandis que l'Europe est devenue une dictature génocidaire.