Au Luxembourg

08 décembre 2017 07:00; Act: 08.12.2017 10:54 Print

Près de 250 jouets sont contrôlés chaque année

LUXEMBOURG - Des tests chimiques, mais également physiques... Des centaines de jouets présents sur le marché du pays font l'objet de contrôles toute l'année.

storybild

Torsion, chocs... les jouets sont examinés sous toutes les coutures avant de retourner sur le marché. (photo: L'essentiel)

op Däitsch
Sur ce sujet

«Près de 250 jouets sont contrôlés chaque année dans les commerces, sur les marchés, à la Schueberfouer...», explique Alexis Weber, chef de département à l'Institut luxembourgeois de la normalisation, de l'accréditation, de la sécurité et qualité des produits et services (ILNAS). Les contrôles sont menés à l'échelon national - aléatoires ou ciblés en cas de suspicion - ou dans le cadre d'opérations concertées au niveau européen. «Ils sont bien entendu accentués lors des périodes de fête comme Noël, carnaval...».

Les jouets achetés par l'ILNAS, qui y consacrent un budget annuel de 5 000 euros environ, subissent ensuite une batterie de tests les plus divers. «Les tests chimiques sont réalisés par le Laboratoire national de santé, afin d'examiner notamment la teneur en phtalates, une substance interdite utilisée dans les plastiques...», précise Simone Wagner, responsable pour la sécurité générale des produits. Les tests mécaniques (chocs, tractions, énergie cinétique) sont réalisés quant à eux par le laboratoire de l'ILNAS.

Environ 5% des produits contrôlés sont retirés du marché et notifiés à la Commission européenne. «Cela ne concerne généralement pas les grandes marques, mais plutôt des produits bas de gamme». L'ILNAS est à l'origine de l'interdiction à l'échelon européen d'une hand spinner à Led, dont le compartiment à piles se détachait. «Les piles boutons pouvaient être avalées par les petits».

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • zorro le 08.12.2017 12:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et 250 c'est bien mais c'est pas énorme vu le nombre de jouet

  • thl le 08.12.2017 07:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un jouet reste un jouet !

Les derniers commentaires

  • zorro le 08.12.2017 12:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et 250 c'est bien mais c'est pas énorme vu le nombre de jouet

  • thl le 08.12.2017 07:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un jouet reste un jouet !

    • Wthell le 08.12.2017 09:10 Report dénoncer ce commentaire

      Vous avez lu l'article ?