Simulation au Luxembourg

12 janvier 2019 18:53; Act: 14.01.2019 12:10 Print

Police et secours étaient sur le pied de guerre

ESCH-BELVAL - Une simulation d’attaque terroriste réunissant plus de 1 000 intervenants s’est déroulée ce samedi, à proximité de la Rockhal.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Des corps étendus aux portes de la Rockhal, des forces de police armées dans tous les coins et des secouristes sur le pied de guerre. C’est le tableau auquel la presse a pu assister ce samedi après-midi à Esch-Belval lors d’une simulation d’attentat qui a mobilisé plus de 1 000 figurants bénévoles et nécessité une préparation longue de plusieurs mois.

Le scénario de la simulation s'est déroulé de la manière suivante: une attaque terroriste a été signalée lors d’un concert, au cours de laquelle se sont succédé des échanges de tirs. La police est parvenue à neutraliser la menace et les secours ont dû prendre en charge de nombreux blessés par balles.

«Un objectif de coordination»

Pour assister à un exercice d’une telle envergure au Luxembourg avec autant de forces mobilisées, il faut remonter à 2007, nous ont indiqué la majeure partie des intervenants grand-ducaux salués, dans le froid et sous un fin crachin, par le Premier ministre Xavier Bettel et la nouvelle ministre de l’Intérieur, Taina Bofferding.

Diaporama: Police et secours sur le pied de guerre à la Rockhal

Application pratique des objectifs déterminés par le gouvernement, l’exercice Vigilnat a été mis sur pied pendant six mois par le Haut-Commissariat à la Protection nationale. «Notre objectif, ce samedi, était de coordonner sur le terrain l’intervention de la police, des secours du CGDIS et les équipes du Centre-Hospitalier Emile Mayrisch à Esch», souligne Luc Feller, Haut-Commissaire à la Protection nationale. «À chaud, on peut affirmer que tout s’est bien passé, mais pour avoir un vrai retour d’expérience, il nous faudra encore deux mois de travail pour savoir ce que nous pouvons améliorer».

Diaporama: La simulation d'attentat vue depuis la Rockhal

(Fréderic Lambert /L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dejan le 12.01.2019 20:03 Report dénoncer ce commentaire

    De grâce, restons humbles et discrets.

  • Préventif le 13.01.2019 00:14 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve bien qu'ils fassent des simulations d'attaques terroristes, on ne sait jamais, tout peut arriver, alors c'est bien qu'ils se préparent. Bravo à eux

  • vinzz le 12.01.2019 22:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous inquiétez pas vous aller vivre bien plus que ça...

Les derniers commentaires

  • Wayi le 14.01.2019 15:13 Report dénoncer ce commentaire

    A bon, c'était un exercice! J'avais cru comprendre que l'on tournait un film

  • trésor le 14.01.2019 08:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans la vrais vie il ya pas de ambulance sur place ni police.. donc.. a mon avis çe pas a 100%

  • Aecher le 13.01.2019 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'étais pas à la Rockhal, par contre j'ai observé le défilé des ambulances à l'hôpital. J'espère que jamais nous devrons avoir besoin de cela car c'était tout simplement une catastrophe, un vrai chaos!

    • Réaliste le 13.01.2019 16:56 Report dénoncer ce commentaire

      Ben ouais c’est un peu le but de l’exercice, creer le chaos pour pouvoir se faire une idée des actions a prendre et d’améliorer le processus en fonction du RetEx.... vous etiez a l’interieur de l’établissement? A l’intérieur dans l’ensemble tout c plutot bien passé, le personnel a agi de manniere adéquate et les blesses en urgence absolue traités dans des délais tres correctes par rapport a l’ampleur de l’exercice.

    • Le Belge le 13.01.2019 17:49 Report dénoncer ce commentaire

      @Réaliste: vous êtes coordinateur de l'exercice?

    • Réaliste @ le belge le 14.01.2019 08:47 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne donnerais pas de details sur mon role, mais disons que contrairement a ce que vous prétendez savoir et votre avis tronqué sur son déroulement, j’étais bcp plus proche que vous de l’action pour pouvoir affirmer que vous n’avez pas idée du déroulement de cet exercice.

    • Claude le 14.01.2019 11:40 Report dénoncer ce commentaire

      @Réaliste: Le but est aussi de rassurer les gens. Or je ne suis pas rassuré si une ambulance transportant des blessés très graves doit attendre plus de vingt minutes dans une file.

    • Mister House le 14.01.2019 17:34 Report dénoncer ce commentaire

      @Claude Comment saviez vous que le patient nécessitait des sois urgents ? Une ambulance peux aussi stationner le temps de stabiliser le patient.

  • lynn le 13.01.2019 11:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce que vous avez vu, ce n’est qu’ 1% des opérations. Moins on en montre mieux c’est.

  • cerise le 13.01.2019 09:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tres bonne idee nous ne sommes pas a l abri!