En 2018

05 février 2019 13:48; Act: 06.02.2019 10:03 Print

Le Mudam a battu son record de fréquentation

LUXEMBOURG - Le musée d'Art moderne du Kirchberg a connu un nombre inédit de visiteurs, l'année dernière, avec une augmentation d'un tiers par rapport à 2017.

storybild

Le Mudam a battu son record de fréquentation annuel en 2018. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La Chapelle de Delvoye, pièce emblématique du Mudam, a peut-être été démontée et remisée, mais le musée d'Art moderne Grand-Duc Jean, continue à attirer de plus en plus de visiteurs. Selon des chiffres publiés ce mardi matin, 133 500 visiteurs ont franchi les portes du site culturel du Kirchberg en 2018. Ce qui constitue un record et une augmentation de 33,77% par rapport à 2017.

Dans un communiqué, les responsables du Mudam imputent notamment ce succès à «des expositions d'artistes d'envergure mondiale, tel le photographe canadien Jeff Wall et le plasticien japonais Susumu Shingu». L'offre «de nombreuses activités culturelles et pédagogiques autour de l'art contemporain» est aussi mise en avant.

Qu'en pensent nos internautes?

Sur notre compte Instagram Lessentiel.lu, vous avez été très nombreux également à réagir à la question «Vous étiez parmi les 133 500 visiteurs?». Vous avez été plus de 65% à nous indiquer que vous n'aviez pas visité le Mudam en 2018. N'hésitez pas à donner votre avis sur la question.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Simona le 05.02.2019 15:13 Report dénoncer ce commentaire

    Le Mudam est à l'art contemporain mondial ce que le sport luxembourgeois est à l'olympisme.

  • Peace & Love le 05.02.2019 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    Je préfère une promenade dans la nature que de voir de telles horreurs.

  • Barnes le 05.02.2019 15:10 Report dénoncer ce commentaire

    Et combien d'écoles ou d'élèves dans ces chiffres ? On connaît la chanson ici...

Les derniers commentaires

  • Point de vue le 05.02.2019 19:48 Report dénoncer ce commentaire

    Chaque forme d'art a été un jour contemporaine. Est-ce que Picasso a été admiré dès ses premières oeuvres ? L'art contemporain laisse une trace de notre culture actuelle aux générations futures, on aime ou on n'aime pas mais il traversera le temps

    • Lothard le 05.02.2019 21:57 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, Picasso a été admiré dès ses premières oeuvres, ceci pour répondre à votre question.

  • lora le 05.02.2019 19:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’y suis allée dimanche. Une bonne partie des salles était en aménagement donc rien à voir. J’ai quand même payé le plein tarif. Normal?

    • AG1980 le 05.02.2019 19:44 Report dénoncer ce commentaire

      Peut-être que c'était un décor contemporain ?

  • Carlos le 05.02.2019 17:21 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un lieu magnifique, un outil de travail performant pour qui veut ouvrir l'Art du passé et du futur aux anciennes et nouvelles générations. Encore faut-il aimer les gens et les comprendre, ne pas se prendre pour ce que l'on n'est pas en n'organisant pas de rétrospective sur des artistes mondialement connus.

  • Al Bator van de Fritkot le 05.02.2019 16:12 Report dénoncer ce commentaire

    en fait peu de personnes connaissaient ce musée.. puis il y a eu les petits soucis qu'on connaît, ça a fait de la publicité sans le faire exprès..

  • Nicolas le 05.02.2019 15:24 Report dénoncer ce commentaire

    C'est particulier n'est-ce pas?