Météo au Luxembourg

15 septembre 2021 08:00; Act: 14.09.2021 20:08 Print

L'été pourri, du bon pour les nappes phréatiques?

LUXEMBOURG - Suite aux fortes précipitations de cet été, la saturation des sols est à un niveau élevé. De bon augure pour la recharge des eaux souterraines?

storybild

Les fortes précipitations tombées en juillet pourraient avoir des conséquences positives lors des mois à venir.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que l'été n'est pas encore terminé, nous sommes nombreux à avoir eu l'impression qu'il était bien pourri sur le plan de la météo. Selon les chiffres fournis par MétéoLux, le mois de juillet 2021 a en effet pulvérisé tous les records de précipitations avec une valeur mensuelle moyenne estimée à 188 litres/m², soit une valeur 2,63 fois supérieure aux valeurs moyennes mesurées au Grand-Duché, de 1991 à 2020. Avec 15 et 16 jours de précipitations, en juillet et en août, la moyenne de treize jours pour ces deux mois a également été battue. Les inondations de mi-juillet sont tristement là pour en témoigner.

Mais face à cette grisaille ambiante, une bonne nouvelle se profile à l'horizon. Lors des années précédentes, en cette période estivale, «le niveau des masses d’eau souterraine avait tendance à baisser», nous a confirmé Pierre Kugener, géologue à la division des eaux souterraines et des eaux potables de l'Administration de l'eau. «Néanmoins, les niveaux se sont stabilisés entre une situation proche de la normale à modérément inférieure à la normale».

«La saturation des sols est à un niveau élevé»

Selon le Centre régional de crise de Wallonie, dans les régions limitrophes du Grand-Duché, «les précipitations liées à la goutte froide (phénomène météorologique) de la mi-juillet ont provoqué des recharges très importantes des nappes phréatiques». Mais Pierre Kugener de prévenir: «Les masses d’eau souterraine réagissent avec un certain décalage qui peut varier de plusieurs semaines à plusieurs mois, voire même des années après des précipitations». «Ainsi», poursuit le géologue, au Luxembourg, «on ne s’attend pas à des changements immédiats au niveau des niveaux des nappes dues aux précipitations du mois de juillet». Et de rappeler que durant l'été, «une grande partie des précipitations est immédiatement absorbée par la végétation et, par la suite, ne peut pas contribuer à la recharge».

L'optimisme est toutefois de rigueur pour les mois à venir, car «grâce aux précipitations régulières durant cet été, la saturation des sols est à un niveau élevé, surtout en comparaison avec les dernières années», souligne Pierre Kugener. «Si des pluies régulières persistent durant les prochaines semaines on débutera, contrairement aux années précédentes, la prochaine phase de recharge avec des conditions favorables, c’est-à-dire des sols bien saturés en humidité». Par conséquent», conclut le géologue de la division des eaux souterraines et des eaux potables, «les précipitations qui tombent durant l’hiver hydrologique (début octobre jusque fin mars), la phase primordiale durant laquelle la végétation est inactive, peuvent immédiatement contribuer à la recharge des nappes phréatiques».

(fl/L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Anti-canicule le 15.09.2021 08:20 Report dénoncer ce commentaire

    C'est top mais s'il faut avoir un été aussi pourri que 2021 chaque année afin de préserver les nappes, ça va être nul de passer l'été au GDL... mais je préfère quand même l'été 2021 plutôt que les été précédents avec des grosses canicules !

  • dawson le 15.09.2021 08:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est en effet une très bonne nouvelle après des années de sécheresse, la nature, les animaux et les Hommes ont besoin d’énormément d’eau. Il faut également penser à ceux qui ont tout perdu lors des inondations…

  • Republique bananière le 15.09.2021 09:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En d’autres mots, pour l’instant on en sait rien. Si l’automne qui s’est installé au Luxembourg depuis des mois devais persister, alors peut être que ca va en effet avoir un résultat positif. Bien sûr pour la santé mentale des gens le manque de soleil est extrêmement négatif, mais faut voir le verre à moitié plain

Les derniers commentaires

  • Traverse la rue le 15.09.2021 20:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les agriculteurs se plaindront quoi qu’il arrive. Pas assez d’eau, trop d’eau….on veut être indemnisés

  • Weber Jo le 15.09.2021 18:58 Report dénoncer ce commentaire

    Faut aménager les champs / près que ça donne après les recoltes des "Prairies humides".

  • Soleil le 15.09.2021 15:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @nickname l’Europe vient de vivre son été le plus chaud, visiblement vous n’avez pas tout compris.

  • Deca Lage le 15.09.2021 15:29 Report dénoncer ce commentaire

    Le décalage c'est qu'il y n'y aura pas de pénurie d'eau mais les prix vont paradoxalement augmenter

  • nickname le 15.09.2021 14:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les experts prévoient encore un hiver froid neigeux et humide. Comme l’hiver dernier. On se rappelle du Sud de l’europe sous la neige cet hiver. Le refroidissement climatique est décidément violent