Loi allemande

08 mars 2019 17:54; Act: 08.03.2019 17:58 Print

Six résidents reçoivent une pension de guerre

LUXEMBOURG – Six personnes résidant au Luxembourg touchent encore une pension versée par l’Allemagne aux victimes de guerre civiles et militaires.

storybild

Jean Asselborn affirme ne pas connaître l'identité des bénéficiaires des pensions. (photo: Editpress/Hervé Montaigu)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Luxembourg est peut-être touché par l’affaire qui a secoué la Belgique, le mois dernier, concernant les anciens nazis qui continuent de percevoir une pension versée par l’État allemand. Six résidents du Grand-Duché touchent actuellement une pension allemande, a indiqué vendredi, le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn (LSAP), en réponse à une question du député Sven Clément (Pirates).

Mais les six ne sont pas forcément d’anciens nazis. La loi allemande de 1950 visait en effet à verser des dommages à toutes les victimes de la Seconde Guerre mondiale, civiles ou militaires. Parmi elles, certains étaient d’anciens collaborateurs du régime nazi. Cela concerne 22 personnes en Belgique.

Mais le Luxembourg ne dispose d’aucune information sur «l’identité, la nationalité ou le passé» des personnes concernées sur son territoire. La pension est en effet versée directement par l’Allemagne et ses bénéficiaires dépendent du régime de retraite allemand. Berlin ne communique pas sur le sujet.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Renard le 08.03.2019 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez Berlin est obligé de communiquer car il s'agit de revenus et avec l'échange automatique il n'y a plus de secret . Le Fisc doit à la demande du Fisc Lux donnée ces infos . L'assistance administrative .

  • palamunitan le 08.03.2019 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a eu BEAUCOUP de RECRUTÉS DE FORCE au Luxembourg qui n’ont pas touché 1 centime... Alors vous permettrez qu’on soit « suspicieux » pour ces « élus ».

  • Hein le 08.03.2019 20:12 Report dénoncer ce commentaire

    Comment sait il qu'il s'agit de six personnes?

Les derniers commentaires

  • Hayabusa le 09.03.2019 16:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ... il faudra préciser qu'ils touchent la pension par un fond destiné aux VICTIMES de 2ème guerre mondiale et pas par un fond des forces nazis ... en même temps, il y en a plus que mille personnes qui touchent la pension provenant du même fond et qui habitent en Pologne

  • Vlad le chocolat le 09.03.2019 12:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est seulement maintenant qu'on se réveille? On est en 2019...

  • Mez le 09.03.2019 10:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand je pense que l’inspecteur Derrick a été boycotté pour ça !

  • sam1952 le 09.03.2019 05:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Çà ne doit pas être compliqué d’ enquêter sur le passé de ces six personnes restantes !. Ce qui aurait dû être fait depuis belle lurette !.

  • Ben-J le 08.03.2019 21:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est normal c’est le devoir de mémoire