Xavier Bettel

13 décembre 2017 14:34; Act: 13.12.2017 14:52 Print

«Google aussi doit respecter les procédures»

LUXEMBOURG – Alors que le projet de data center de Google à Bissen a franchi un cap lundi, le Premier ministre a tenu à clarifier les choses.

storybild

Bettel a clarifié les choses.

op Däitsch
Sur ce sujet

«Google est le propriétaire du terrain», a indiqué Xavier Bettel, lors d’un briefing devant la presse. Par cette affirmation, le Premier ministre a ainsi clarifié une situation jusque-là encore trouble: dans son communiqué de lundi, le géant d’Internet avait indiqué s’être «assuré» d’un terrain de 33,7 hectares à Bissen, sans que l’on sache exactement s’il s’agissait d’un achat ferme ou d’une option d’achat. Le doute est maintenant levé.

L’installation de Google sur le territoire luxembourgeois n’est toutefois pas acquise. «Les procédures doivent être respectées et Google doit aussi les respecter», a indiqué Xavier Bettel. «Mais si Google n’était pas intéressé par le Luxembourg, il n’aurait pas acheté ce terrain».

Impossible de connaître d’autres détails de l’affaire. «Je préfère parler des réalités plutôt que des éventualités. Dès qu’elles deviendront concrètes, je parlerai et répondrai aux questions», a conclu le Premier ministre insistant sur le fait que Google et le gouvernement travaillaient en toute confiance. «Il y a encore beaucoup de travail».

(Jörg Tschürtz/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alain le 13.12.2017 14:55 Report dénoncer ce commentaire

    «Mais si Google n’était pas intéressé par le Luxembourg, il n’aurait pas acheté ce terrain». Acheter des terrains au Luxembourg peut s'avérer une stratégie d'investissement juteuse quand on a des milliards en banque - c'est toujours un très bon "plan B" qui met très peu de pression sur Google quant à une réalisation réelle d'un DC. Le pire cas sera de revendre le terrain dans quelques années avec une importante plus-value.

  • pierre le 13.12.2017 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    Comme a pu acheter un terrain si vaste si au Luxembourg on doit passer par les zones dediees a l'industrie ou au commerce. Aucune de ces zones ne dispode d'une telle superficie. On ne peut que passer par le bail enfitheotique dit la lois.

  • Physique le 13.12.2017 20:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont egalement investi bien plus a Londres. Le gafa ( google amazon facebook et apple) veut devenir LES acteurs de paiement avec le meme monopole que leur produit. Goolgle fait des voitures, du media, du paiement, de l IT, de la finance, du lobbying, des os, des tasses , des T shirt et des Datacenter... a choisir le partenariat avec les banques de la place pour toutes les transactions e-wallet est bien plus juteux que 10 datacenter. Google est pragmatique, google veut un marche et s en donne les moyens et puis il fut une residence hors de Londres pour faire echapper aux taxes les dirigeants a la city... bref tant de raison que de parler d un datacenter est 'tres reducteur ' de ce qu a a offrir le Grand Duche a ce mega trust qui est tout sauf altruiste.

Les derniers commentaires

  • madiou le 14.12.2017 10:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’aurai fait pareil si j’avais les moyens en dépit des critiques. C’est du travail en perspective pour de longues années, c’est mieux que de faire des logements qui profiteront ponctuellement que le secteur immobilier.

  • Plaff le 13.12.2017 21:04 Report dénoncer ce commentaire

    Ça me fait penser à la fable de Lafontaine le bœuf et la grenouille! Le petit Luxembourg qui se gonfle se gonfle pour devenir un gros bœuf. Et tout à coup plaff! Une grosse bouillie éclatée !!

  • headofmyself le 13.12.2017 20:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut aussi considérer qu’il n’y a plus l’attraction d’hier pour les gros players à Luxembourg. C’est finit les avantages ici (quasiment). Donc l’effet d’annonce google c’est mieux que rien.

  • Physique le 13.12.2017 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des maisons??? non plutot mutualiser les logements, les rendre ecologiques et sans empreinte energetique carbonnée serait bien plus proactif.

  • Physique le 13.12.2017 20:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont egalement investi bien plus a Londres. Le gafa ( google amazon facebook et apple) veut devenir LES acteurs de paiement avec le meme monopole que leur produit. Goolgle fait des voitures, du media, du paiement, de l IT, de la finance, du lobbying, des os, des tasses , des T shirt et des Datacenter... a choisir le partenariat avec les banques de la place pour toutes les transactions e-wallet est bien plus juteux que 10 datacenter. Google est pragmatique, google veut un marche et s en donne les moyens et puis il fut une residence hors de Londres pour faire echapper aux taxes les dirigeants a la city... bref tant de raison que de parler d un datacenter est 'tres reducteur ' de ce qu a a offrir le Grand Duche a ce mega trust qui est tout sauf altruiste.

    • RuleTheWorld le 14.12.2017 10:22 Report dénoncer ce commentaire

      Pas faux. Mais voyez plutôt l'innovation des GAFA et tout ce que cela peut apporter au sens large. Et ne vous en faites pas pour les situations de monopole, l'EU se fera à nouveau un plaisir d'aller infliger une amende record si nécessaire. "a choisir le partenariat avec les banques de la place pour toutes les transactions e-wallet est bien plus juteux que 10 datacenter" : oui, mais là, il n'était pas question de choisir. Et puis l'un n'empêche pas l'autre. Et les banques aussi sont pragmatiques, et innovent certainement beaucoup moins.