Plan d'action

09 février 2017 13:02; Act: 10.02.2017 11:58 Print

Le Luxembourg se prépare au retour du loup

LUXEMBOURG –Le Grand-Duché a développé un plan d’action face au retour du loup, dont la présence a déjà été observée dans les pays voisins.

storybild

Le plan a été présenté ce jeudi. (photo: L'essentiel)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

En Lorraine, en Rhénanie-Palatinat, en Sarre, dans la province de Luxembourg: ces derniers mois, le loup a été observé à de nombreuses reprises dans la Grande Région. Et même si rien n’indique encore qu’il est effectivement au Grand-Duché, les autorités ont décidé de se doter d’un plan d’action pour se préparer au retour du canidé. «Nous devons nous en tenir à des faits objectifs et non à des contes de fées», a cependant averti jeudi, lors de la présentation de ce plan, le secrétaire d’État au Développement durable, Camille Gira, qui a insisté sur la nécessité de changer le comportement des hommes face à l’animal.

Le loup, espèce protégée depuis 2016 au Luxembourg, appartient à l’écosystème, «mais nous ne devons pas nous mettre la tête dans le sable et agir de manière proactive», a expliqué Laurent Schley, directeur adjoint de l’administration de la Nature et des Forêts, qui a salué la bonne coopération entre l’État, les défenseurs de l’environnement, les agriculteurs et les chasseurs.

Pédagogie

Le plan d’action prévoit notamment la mise en place de subventions en cas d’attaque du loup. S’il est constaté qu’un animal a effectivement été tué par un loup, l’agriculteur sera dédommagé à 100%. En cas de doute, il ne le sera qu’à hauteur de 75%. «Nous comptons sur le gouvernement», indiquent les agriculteurs. Les bases juridiques d’un tel dédommagement devraient être créées très prochainement, rassure Camille Gira.

L’accent sera surtout mis sur l’information et la prévention: quelque 2 600 brochures ont été envoyées aux agriculteurs, aux éleveurs de moutons et aux chasseurs. Le gouvernement veut également faire un travail de pédagogie dans les écoles.

Laurent Schley (Directeur adjoint de l'administration de la nature et des forêts):

(Jessica Oé/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • basta ya le 09.02.2017 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    Les forêts luxembourgeoises devraient être un formidable terrain de chasse pour le loup ce qui aidera à réguler la surpopulation de gibier !

  • nole le 10.02.2017 00:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai aussi un renard qui se promène dans mon jardin régulièrement ....il ne fait rien de mal, ce n'est pas un animal agressif (sauf porteur de la rage bien sûr)....les gens ont trop d'images négative de certains animaux sauvages. Le pire animal sur terre est sans aucun doute l'Homme...il se croit supérieur à toute les autres races et détruit une grande partie de la faune et de la flore de notre planète. Laissons chaque animal vivre en paix à sa place et laissons faire la nature...

  • LéLé le 10.02.2017 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    le loup est un joli animal... et fantastique j'espère que leur préparation pour leur retour n est pas de les tuer!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les derniers commentaires

  • Knoutterbatti le 10.02.2017 13:05 Report dénoncer ce commentaire

    c'est bien cela, on laisse revenir les prédateurs naturels et on n'a plus besoin de chasseurs

  • LéLé le 10.02.2017 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    le loup est un joli animal... et fantastique j'espère que leur préparation pour leur retour n est pas de les tuer!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Pour, pas contre le 10.02.2017 08:29 Report dénoncer ce commentaire

    "Un plan d'action contre le loup"? Pourquoi employer le mot "contre"? L'arrivée d'un animal ancestral sur ses terres d'antan devrait salué! OK sur le fait qu'il faille prévenir en prévoyant des aides mais il faut également prévenir sa propre survie ici aussi, c'est notre devoir de protection!

  • anne le 10.02.2017 08:25 Report dénoncer ce commentaire

    le pays est trop urbanisé pour laisser suffisement de place à des animaux comme les loups, après quand il y aura des malheurs on en reparlera et puis on ira de nouveau en tuer quelques uns.

    • Pierre,pour le retour le 10.02.2017 11:17 Report dénoncer ce commentaire

      En France le loup est de retour depuis 1992. En 25 ans il n'a jamais agressé un humain. Des moutons oui, mais rappelons nous que les chasseurs continuent à prélever ses proies naturelles.. Par contre en 25 ans, dans cette même France, les chiens domestiques ont tué 45 personnes, soit près de 2 par année, sans compter les blessés et défigurés qui gardent des séquelles à vie.

  • nole le 10.02.2017 00:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai aussi un renard qui se promène dans mon jardin régulièrement ....il ne fait rien de mal, ce n'est pas un animal agressif (sauf porteur de la rage bien sûr)....les gens ont trop d'images négative de certains animaux sauvages. Le pire animal sur terre est sans aucun doute l'Homme...il se croit supérieur à toute les autres races et détruit une grande partie de la faune et de la flore de notre planète. Laissons chaque animal vivre en paix à sa place et laissons faire la nature...

    • @nole le 10.02.2017 13:03 Report dénoncer ce commentaire

      bien dit!