Au Luxembourg

12 janvier 2018 08:00; Act: 12.01.2018 09:50 Print

Une centaine d'alertes alimentaires par an

LUXEMBOURG - La polémique qui entoure la vente de laits infantiles contaminés en France pose la question de la surveillance sanitaire. Qu'en est-il au Luxembourg?

storybild

Les délais entre les contrôles, l'alerte et le retrait en magasin sont «généralement très courts» au Luxembourg. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Des salmonelles dans des framboises surgelées, des allergènes dans la salade niçoise ou encore une mauvaise date de péremption sur des pâtes... des produits sont régulièrement retirés des rayons au Luxembourg, souvent à titre préventif. Et toutes les enseignes sont concernées. En 2015 comme en 2016, les autorités sanitaires luxembourgeoises ont reçu une centaine d'alertes émanant de la Commission européenne.

De son côté, l'Organisme pour la Sécurité et la Qualité de la Chaîne Alimentaire au Luxembourg a transmis aux autorités européennes 13 alertes en 2016, suite à des contrôles effectués sur le marché national. Un système coopératif rôdé depuis plusieurs années qui doit permettre d'éviter les polémiques comme celle qui agite actuellement la France autour de la vente de laits infantiles.

Présence... d'animaux

«L'an dernier, nous n'avions pas de couacs notables», rassure la division de la sécurité alimentaire, qui dépend du ministère de la Santé et contactée par L'essentiel. Les délais entre les contrôles, l'alerte et le retrait en magasin si nécessaire sont «généralement très courts» et des vérifications sur le terrain peuvent être effectuées. Les contrôles de produits agroalimentaires sont plus fréquents également, la division de la sécurité alimentaire en a effectué 1 400 en 2016 contre moins d'un millier en 2009.

Reste que certains produits passent encore entre les gouttes et 163 réclamations ont été déposées en 2016 par les consommateurs du pays. Les raisons? Un problème d'étiquetage, la présence de moisissure ou encore... d'animaux dans le produit acheté!

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jean le 12.01.2018 08:52 Report dénoncer ce commentaire

    En attendant moi j'ai toujours l'impression qu'on commence par dire pas d'inquiétude le luxembourg n'est pas touché, pour finalement s'apercevoir largement après les autres que nous somme finalement touché.....dernier exemple en date les œufs contaminés

  • Mum le 12.01.2018 09:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On ne sais plus quoi manger tout est commercial et la surconsommation tue la qualité. Arrêtons dans un premier temps de bondée nos frigos de choses inutiles.

  • fabilux le 12.01.2018 09:48 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg n'est pas à l'abri de magouilles commerciales, voulues ou non . C'est triste de voir que notre santé n'a pas bcq d'importance finalement .

Les derniers commentaires

  • dieux le 13.01.2018 10:33 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je dis "manger bouger" pour éliminer les graisses.

  • Philippe. le 12.01.2018 11:06 Report dénoncer ce commentaire

    Payer un peu plus cher en consommant local et en achetant pas les produits dont on fait la pub à la TV serait un excellent départ non ? Moi c'est ce que je fais depuis longtemps ..... au moins pour penser à la santé de mes enfants.

    • La pub est un hors-sujet... le 13.01.2018 11:17 Report dénoncer ce commentaire

      Hélas non il n'existe pas de recette miracle. Qui contrôle les "locaux"? Qui vérifie la nutrition du bétail, de la volaille, l'utilisation et le dosage des traitements des cultures? Pour info les industries prennent les produit des coopératives qui sont une association d'agriculteurs ou d'éleveurs locaux (Luxlait par exemple). Donc sauf à prendre du bio (et encore un test à montré que les spécialiste locaux vendaient du faux pas les grandes surfaces) c'est mauvais. Ensuite le problème est donc le traitement du produit. Mais est-il si dur de lire une étiquette avant d'acheter?

  • RamBo le 12.01.2018 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, faisons no spropres jardins, chers amis !

  • RHO le 12.01.2018 10:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    acheter des produits non transformés,de préférence BIO et le plus local possible. Vous trouvez plein d’agriculteurs au lux et frontières qui vendent leurs produits chez eux. Cuisiner de nouveau plus vous même a base de bonne matière première. Le lait pour enfant qui est fait à base de lait de vaches pour des petits veaux !!! Expliquez moi ?!?

    • Léa Andrieux le 12.01.2018 14:18 Report dénoncer ce commentaire

      Ok pour l'économie de proximité et les circuits courts. En revanche nos enfants ont besoin de lait durant toute leur croissance et vu que mamans rechignent de plus en plus à allaiter et ne le font que trés rarement au delà du 3ème mois, on doit nécéssairement recourir à la production laitière des animaux. Quant aux veaux qui de toute façon finiront dans nos assiettes, il n'ont besoin que de 4 litres de lait par jour alors qu'une vache peut en produire cinq fois plus.

    • @LéaFromLéo le 13.01.2018 06:51 Report dénoncer ce commentaire

      @Léa: je ne pense pas que les femmes rechignent de plus en plus.... elles travaillent de plus en plus! CQFD

    • C'est limite... le 13.01.2018 11:26 Report dénoncer ce commentaire

      Vous savez que des enfants sont morts encore cette année à cause de gens, de parents, comme vous qui racontent cette légende urbaine comme quoi le lait ce n'est pas fait pour nous (et le remplace par du soja...)? Ptite question : vous pensez que nos os, nos dents, et autres ils le trouvent où le calcium nécessaire? Vous ne mangez donc pas non plus de fromage, de yaourt, de crème, de sauce, usw? Question subsidiaire : qui contrôle la qualité, l'usage et le dosage des traitement des cultures et élevages locaux?

  • Buyless le 12.01.2018 10:08 Report dénoncer ce commentaire

    faut plus de contrôles à l'entrée des marchandises, c'est pas la première fois. je ne vois pas l'intérêt d'acheter des oeufs ou du lait tiré la semaine passée au fin fonds de l'hexagone pour être bradé ici. rien que la pollution du transports pour aller dans les poubelles ici est illogique.

    • Declan Kouyoumdjan le 12.01.2018 14:25 Report dénoncer ce commentaire

      Les contrôles à l'entrée ne suffisent pas. Il est également vital de revoir la logique de gestion des stocks et de faire un contrôle supplémentaire lors de la vente.