Fonds détournés à la CNS

05 février 2019 10:11; Act: 05.02.2019 13:30 Print

«Si une fraude dure dix ans, il y a un problème»

LUXEMBOURG – Le ministre Romain Schneider a évoqué l'affaire de détournement de fonds à la CNS, mardi, devant les députés. Ces derniers n'ont pas manqué de réagir.

storybild

Des agents de la CNS ont détourné deux millions d'euros durant une dizaine d'années. (photo: Editpress/François Aussems)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Au lendemain de la révélation de l'affaire de fraude qui concerne la Caisse nationale de santé (CNS), le ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider (LSAP) s'est rendu à la réunion de la Commission de la sécurité sociale. Il a «tenu à informer personnellement les députés, car c'est la gestion de la CNS qui est en cause», a-t-il dit à la sortie de la réunion.

Mais le membre du gouvernement ne s'est guère avancé sur le fond, se contentant de dire «qu'une enquête est en cours» pour déterminer la nature des faits. Il n'a pas voulu commenter les chiffres avancés par L'essentiel de deux millions d'euros détournés sur dix ans. À ce stade de l'enquête, la CNS estime qu'il s'agit de cas individuels et il n'est pas certain que les deux personnes soupçonnées aient un lien entre elles, a-t-il été dit durant la réunion.

«Une énergie criminelle»

Les députés membres de la commission ont fait part de leur inquiétude. «Cette affaire pose beaucoup de questions, nous n'en sommes qu'au début», a indiqué Jean-Marie Halsdorf (CSV). Selon lui, il faut distinguer le volet pénal, avec l'enquête, du volet «politico-administratif: on a vu qu'il n'y avait pas assez de contrôle, et deux personnes ont apparemment pu faire des magouilles». Il se félicite que des «collaborateurs consciencieux aient informé la hiérarchie» des faits.

Les députés ont parfois eu des mots durs. Tout en maniant les précautions d'usage liées à l'enquête et à la présomption d'innocence, Marc Baum (déi Lénk) évoque «une énergie criminelle» et se «pose des questions sur le fonctionnement de la CNS», tandis que Sven Clement, du parti des Pirates, a parlé de «malfaiteurs», «d'éléments criminels» et de «fraude». Selon le député pirate, «cette affaire montre qu'il y a un manque de personnel au service international de la CNS. On n'a pas les moyens de contrôler les virements internationaux», déplore-t-il. «Si une fraude perdure dix ans, on peut parler de problème structurel», avance-t-il.

Les réactions du ministre et des députés à la sortie de la commission.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Expatlulu le 05.02.2019 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    Aucun assuré n’a été lésé par le comportement frauduleux des deux agents de la Caisse nationale de santé ». C’est le constat principal du Ministre de la Sécurité Sociale Romain Schneider auprès des députés membres de la Commission du Travail et de la Sécurité sociale, Ah bon et les contributions c'est pas l'assuré qui paie ?

  • paul le 05.02.2019 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    10 ans.!!!.et toi , petit commerçant qui rame, tu reçois des lettres de huissier à 250e la lettre pour 2 mois de retard de paiement de prestation ..une honte .. trop de type payé à récupérer l'argent facile et au lieu d'investiguer correctement sur les vraies arnaques..

  • Mariette le 05.02.2019 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    C’est très bien de dévoiler publiquement des fraudes pareilles ces choses arrivaient déjà dans d’autres secteurs mais étaient malheureusement toujours étouffées en indemnisant seulement les victimes qui s’en rendaient compte

Les derniers commentaires

  • Medeiros le 07.02.2019 22:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fraude CNS, Fraude Fond du logement, l argent gaspillé dans l’espace, A400 , radars pour avoir moins de morts (lol),la légalisation du cannabis... vive ce gouvernement

  • mars le 07.02.2019 10:29 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire qu'il y-a directeur,sous directeur,et quoi encore, mais à a-quoi servent-ils ? Je pense que le responsable de ce service devrait se trouver un autre boulot.

  • Anne-Marie le 06.02.2019 11:04 Report dénoncer ce commentaire

    Espérons que des voyous ne gagnent pas des millions avec nos données médicales «  ce serait le bouquet »

  • Jean le 06.02.2019 09:27 Report dénoncer ce commentaire

    on va avoir l'impression que l'Etat Luxembourg va devenir un Etat pourri.

    • Maxime le 06.02.2019 10:12 Report dénoncer ce commentaire

      Le problème ce n'est pas l'Etat en tant que tel. Le problème c'est la sur-représentation de la même communauté et des mêmes groupes d'intérêts à tous les niveaux de l'Etat. On en arrive à une situation où on peut faire d'avantage confiance aux députés qu'à leurs collaborateurs.

  • tabasco le 06.02.2019 08:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avez-vous un problème avec le recrutement de fonctionnaires, tout le monde peut essayer de le devenir