Lydie Polfer

06 septembre 2021 15:19; Act: 06.09.2021 15:50 Print

«Je lance un cri d’alarme» après l'incident de la gare

LUXEMBOURG - La bourgmestre de la capitale a apporté quelques précisions à «L'essentiel» sur l’incident de samedi soir, dans le quartier de la Gare.

storybild

Samedi, un individu éméché s’en serait pris à quatre agents de sécurité de la société de gardiennage G4S patrouillant dans le quartier de la Gare. (photo: Facebook)

Sur ce sujet
Une faute?

Directement attaquée par l’opposition du conseil communal de la Ville de Luxembourg, Lydie Polfer (DP) s'expliquera devant la presse, ce lundi à 17h, pour faire la lumière sur l’incident qui a mis en scène des agents de la société de gardiennage privée G4S, samedi soir dans le quartier Gare. Avant cela, elle apporte quelques précisions complémentaires à L’essentiel.

L'essentiel: Madame Polfer, que sait-on de l’individu qui était au centre de l’altercation?

Lydie Polfer: L’individu appréhendé est bien connu des services de police. Mais il faut savoir qu’il n’a pas seulement agressé les agents de sécurité, mais qu’il s’en était déjà pris à d’autres personnes, plus tôt dans la journée de samedi.

Plus généralement, c’est l’ombre du problème de la drogue dans la capitale qui plane derrière cet incident…

Les dealers se défendent entre eux, mais on ne peut pas démissionner devant les dealers. Si certains veulent le faire, ce n’est en tout cas pas mon cas. Mais nous seuls ne savons rien faire: je lance un cri d’alarme.

Les soucis liés à la drogue semblent se multiplier dans la capitale…

Toutes les semaines, je reçois des appels au secours de citoyens qui se font agresser. L’endroit où s’est produite l’agression est bien connu comme un lieu à problème, notamment lié à un établissement du quartier.

En savez-vous davantage sur le déroulé des faits?

Je le répète: la violence n’est pas venue des agents de sécurité. Les responsables de la société de gardiennage m’ont dit qu’une fois au sol, l’individu a asséné des coups au chien.

Justement, que va-t-il advenir du chien impliqué dans la rixe?

Nous avons décidé que le chien incriminé ne serait plus en service jusqu’au terme de l’enquête.

(Propos recueillis par Jean-François Colin)