Trafic transfrontalier

15 février 2018 12:54; Act: 15.02.2018 15:02 Print

La Sarre veut son train Luxembourg-​​Sarrebruck

LUXEMBOURG/SARREBRUCK – Des élus sarrois demandent (encore) une liaison ferroviaire directe entre Sarrebruck et la capitale du Grand-Duché. Mais ce n'est pas gagné.

storybild

Il n'existe aucune ligne de train directe entre Sarrebruck et la capitale du Grand-Duché. Sur le rail, il faut donc changer de train à Trèves ou Metz. (photo: DPA)

Sur ce sujet

Tous les jours, 8 500 frontaliers sarrois franchissent la frontière pour se rendre sur leur lieu de travail au Luxembourg. Comparé au nombre de frontaliers belges, français ou allemands de Rhénanie-Palatinat, ce chiffre reste relativement faible mais ne cesse d'augmenter chaque année. Or, au niveau des transports, les Sarrois semblent lésés. Outre des navettes de bus, il n'existe aucune ligne de train directe entre Sarrebruck et la capitale du Grand-Duché. Sur le rail, il faut donc changer de train à Trèves ou Metz.

D'après Markus Tressel, député vert de Sarre, «la liaison de transport par bus et par le train est très mauvaise» et il est nécessaire d'envisager la construction d'une ligne ferroviaire «directe avec le Luxembourg». Une commission gouvernementale mixte germano-luxembourgeoise pourrait être mise en place. «Le Luxembourg offre de nombreuses opportunités économiques pour la Sarre, en particulier dans le nord rural. L'accessibilité est primordiale», souligne encore M. Tressel.

Peu d'enthousiasme au Luxembourg

Au Luxembourg, l'idée de la création de cette ligne directe entre Sarrebruck et Luxembourg suscite peu d'enthousiasme. Interrogée par L'essentiel, Dany Frank, porte-parole du ministère du Développement durable et des Infrastructures, rappelle que «cette demande n'est pas nouvelle.»

Une étude de marché aurait même déjà démontré que «la liaison par bus entre les deux villes répond à la demande des frontaliers». Le «Luxemburg-Saarbrücken-Express», exploité par les CFL et la société de transport Emile Weber, effectue la liaison 15 fois par jour. Il relie les gares centrales de Luxembourg et de Sarrebruck en 1h15. Il faut compter neuf euros pour un aller simple.

(Sebastian Weisbrodt/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alsalux67000 le 15.02.2018 15:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne idée , il y a déjà une ligne entre Trèves et Saarbrücken passant par Mettlach proche de la frontière et il suffirait de faire une ligne entre Luxembourg et Mettlach passant par Remich. En terme d'infrastructure le coût ne serait pas énorme et pourrait désengorger la ville de Remich en y construisant biensûr un bon système de park&ride. De plus, les liaisons entre le Luxembourg et le grand ouest allemand est catastrophique. Cela permettrait de rejoindre plus facilement Mannheim, Francfort et plus loin Berlin aussi car Saarbrücken est un noeud ferroviaire avec les lignes grandes vitesses.

  • Le fénéant le 15.02.2018 15:57 Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne idée... Mais pour quand sera-t-elle opérationnelle?

  • John le 15.02.2018 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve que c'est une bonne idée, mais quand on pense qu'il n'y a même pas de train direct entre Luxembourg et Bruxelles... Pas demain la veille que nos amis sarrois vont pouvoir venir en train ici.

Les derniers commentaires

  • jean m le 16.02.2018 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    Et qui va payer la facture .

    • Luc Dischler le 16.02.2018 13:13 Report dénoncer ce commentaire

      Tout de suite les arguments qui fâchent!

  • georgette le 16.02.2018 07:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais nous avons le tram.

    • Guiton le 16.02.2018 13:15 Report dénoncer ce commentaire

      Et les parisiens ont la tour Eiffel, on aime ou pas, c'est trés subjectif, mais là, le sujet c'est les moyens de transport.

  • Jerem le 15.02.2018 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il existe actuellement une voie ferrée qui pourrait relier Saarbruck à Luxembourg en passant par St Avold, Creutzwald, Bouzonville et Thionville. Il suffirait d'y mettre une ou 2 rames le matin et le soir et le tour serait joué. Peut être qu'on devrait réellement repenser la mobilité à l'échelle de la grande région.

    • Nico le 16.02.2018 13:16 Report dénoncer ce commentaire

      En passant par la Lorraine?

  • Joohn Begood le 15.02.2018 18:24 Report dénoncer ce commentaire

    Luxembourg - Munich en 6h. Je pense que beaucoup de Luxembourgeois s'en réjouiraient, mais aussi et surtout le sud-est du pays qui est mal desservi par les transports publics. Le problème c'est que l'Etat vient juste d'investir dans le trancon Luxembourg-Trèves. 8 années de travaux déjà et ils ont pas encore fini. En fait, il faudrait "seulement" relier Contern/Mutfort à Remich/Stadtbredimus, un trajet d'à peine 10-15km et construire un pont.

  • Rob le 15.02.2018 17:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne idée, une ligne ferroviaire directe entre Luxembourg et Saarbrücken. En théorie 1h15 en bus, je ne veux connaître le temps réel; pour les transfrontaliers, qui devront faire ce trajet tous les jours, ça doit être un calvaire. Il y a une liaison directe entre Luxembourg et Metz-Nancy, ente Luxembourg et Coblence (par Trèves), pourquoi pas entre Luxembourg et Sarrebruck , évidemment avec un stop à Saarlouis.