Journée découverte

27 avril 2017 13:46; Act: 28.04.2017 12:20 Print

Le drone s'est laissé apprivoiser à Junglinster

JUNGLINSTER - La journée de découverte «Les drones, pour le meilleur et le pire», qui se déroule ce jeudi, permet d'apprendre les différentes utilisations de ce nouvel outil.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Sécurité, cinéma, exploitation de données ou simplement loisirs, le drone est devenu l’un des outils en vogue de ces dernières années. À l’occasion de la journée «Drones for good and evil» au centre d'émission de Junglinster ce jeudi, les professionnels se sont donnés rendez-vous pour débattre des bienfaits et des limites de ce qui n’était encore il y a quelques années qu'à usage militaire. Jeudi, à l’image des courses de voitures radiocommandées, le drone était le bolide d’une douzaine de pilotes de l'ASBL FPV Racing Luxembourg lors de la course organisée dans les jardins extérieurs.

«Ici c’est un peu plus nerveux qu’un simple drone stationnaire et automatique. Les commandes sont entièrement manuelles et la caméra embarquée est reliée au casque qu’on a devant les yeux par fréquence radio», détaille José Duarte, membre de FPV Racing. Les compétiteurs sont comme à bord d’un jeu vidéo lorsqu’ils poussent leurs machines jusqu’à 160 km/h dans un parcours acrobatique. Pour cette association comme d’autres, il est aussi question de «bricolage», comme l’explique Geoffrey, pilote. «On achète des pièces détaillées et on monte tout nous-mêmes. Au total, ça peut coûter de 500 à plus de 1 000 euros. Et si ça tombe, au moins on sait quoi racheter pour réparer». Des chutes qui sont limitées car chacun a connaissance de son engin et de ses limites.

Des applications dans de nombreux secteurs

En plus des tournois nationaux et internationaux, les drones participent désormais pleinement à la vie des services publics ou des entreprises. C’est par exemple le cas chez Agroptimize, une start-up créée par le LIST au Luxembourg et l’Université de Liège en Belgique. «Le drone est un superbe outil car il permet d’avoir une vue globale sur les parcelles, explique Pascal Parache, chargé du développement. On peut aller jusque à faire de la physiologie des plantes. On peut envisager du traitement localisé par exemple avec des outils de reconnaissance de chardon dans les parcelles. Ainsi, le drone permet à l’exploitant d’aller toucher les premières plantes qui se développent directement et spécifiquement».

La petite aile qu’il présentait à Junglinster couvre jusqu’à 250 hectares par jour, un gain de temps pour les plus petites exploitations. «Il y a des limites pour les plus grosses, tout comme des limites climatiques, ou administratives encore. Mais c’est en pleine expansion et le secteur agricole est un secteur qui se modernise très vite». Aujourd’hui encore, la question se pose sur les aspects réglementaires de la conduite de drone. Si des permis pour piloter les plus gros engins existent déjà, les conférenciers ont rappelé les législations entre les pays, pas encore harmonisées en Europe, pour mettre en sécurité les biens et les personnes.

L'association FPV a organisé une course de drones à Junglinster:

Des démonstrations ont eu lieu de la part d'entreprises spécialisées...

...ou pour la localisation et l'aide aux personnes

Pascal Parrache, chargé du développement chez la startup belgo-luxembourgeoise Agroptimize:

José Duarte, de l'association FPV Racing:

(Jonathan Vaucher/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Olivier le 02.05.2017 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    Intéressant, nous en France nous avons la journée du drone qui arrive bientôt : le 7 mai 2017 !

Les derniers commentaires

  • Olivier le 02.05.2017 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    Intéressant, nous en France nous avons la journée du drone qui arrive bientôt : le 7 mai 2017 !