Réforme au Luxembourg

16 février 2016 07:30; Act: 16.02.2016 09:49 Print

«Concilier la vie privée et la vie professionnelle»

LUXEMBOURG - La ministre de la Famille, Corinne Cahen, s’est exprimée lundi sur la réforme du congé parental qu'elle intègre dans une politique familiale globale.

storybild

«On s’attend à ce que davantage de parents prennent un congé parental», souligne la ministre Corinne Cahen.

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

«L’essentiel»: Quel accueil a été réservé par les députés à votre projet de loi sur le congé parental?

Corinne Cahen (ministre de la Famille): Ce n’est pas la première fois que nous évoquions le congé parental avec les députés. Nous avons tenu compte de l’avis du CSV qui souhaitait que le premier congé parental puisse être aussi flexible que le second. Nous l’avons fait car nous avons trouvé que c’était une bonne idée.

Les petites et moyennes entreprises s’inquiètent de la flexibilité que vous souhaitez instaurer. Qu’avez-vous à leur répondre?

Il faut savoir que le congé parental partiel doit être accordé par l’employeur. Le congé parental à temps plein, lui, est acquis d'office. Cette flexibilité permettra à toutes les entreprises de s’arranger en fonction de leurs besoins. C’est une discussion que devront avoir le salarié et son patron.

L’objectif est de pousser plus de parents à choisir le congé parental, combien cela va-t-il coûter?

On n’a pas de boule de cristal, mais on s’attend en effet à ce que davantage de parents prennent un congé parental. On a compté 20 millions d’euros pour cette année, mais cela reste une estimation.

N’est-ce pas un peu contradictoire alors que le gouvernement cherche à faire des économies budgétaires?

Il n'y a aucune contradiction. C’est une politique familiale globale. On veut que des parents puissent concilier vie privée et vie professionnelle. On a fait des sondages pour savoir ce que les gens attendaient. Mais il y a d’autres projets en route. Les textes du congé parental et des allocations familiales sont au Conseil d’État et la gratuité des crèches est en route.

(Recueilli par Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Maeva le 16.02.2016 14:32 Report dénoncer ce commentaire

    Quand des choses positives sont faites (et pourtant rares),les gens trouvent toujours à râler, je trouve ça vraiment choquant. Voulez-vous vivre sous une dictature où l'humain devient vraiment une machine qui doit être rentable sinon poubelle ? Voulez-vous vraiment vivre de manière égoïste, quitte à voir des gens mourir autour de vous ? Voulez-vous qu'on nous supprime tous nos droits ? Car honnêtement, j'ai souvent cette sensation en lisant les commentaires et, dans ce cas, j'aimerais tant partager ce monde en deux, vous d'un côté pro-dictature et nous, les soit-disant "bobos" pour la liberté.

  • sami1703 le 16.02.2016 09:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon elle passe quand Cette réforme ???

  • Loncheray le 16.02.2016 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Et à quand une réforme pour les mamans qui choisissent d'élever leurs enfants à la maison? plus aucune aide pour celles qui ont fait ce choix.

Les derniers commentaires

  • Justice le 17.02.2016 13:17 Report dénoncer ce commentaire

    "On veut que des parents puissent concilier vie privée et vie professionnelle" D'accord... donc les non-parents, en gros, ils n'ont pas de vie privée?! Excellent! Merci beaucoup pour la considération!

  • Loncheray le 16.02.2016 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Et à quand une réforme pour les mamans qui choisissent d'élever leurs enfants à la maison? plus aucune aide pour celles qui ont fait ce choix.

    • Maeva le 16.02.2016 17:56 Report dénoncer ce commentaire

      La société impose souvent aux femmes de rester à la maison et ensuite elle les condamne ! On fait des femmes des machines pour pondre des futurs consommateurs. Une fois cela fait, vous n'avez aucune considération, vous ne "valez" rien sur le marché donc vous ne recevez rien. Puis quand vous voyez les commentaires, vous voyez clairement qu'il n'y a aucune considération ! Cela fait peur et ça explique mieux cette nouvelle génération que nous avons actuellement...

  • olala le 16.02.2016 14:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cher "faut voir", j'ai juste illustré un exemple parmis tant d'autres avec mon cas ! Jamais je n'ai fair de généralité. L'enfant est le mieux dans un cadre stable et avec des parents qui sont à l'écoute et qui l'entourent. Cela ne veut pas dire que les parents doivent être présents 24/24. Personnellement si je tombe gravement malade, je ne voudrais pas être un fardeau pour ma famille. J'aimerais avoir assez d'argent pour me procurer de l'aide extérieure et pour me traiter ( si c'est possible! ) je parle dans ce cas-ci de mon cas en tant qu'adulte.

    • Faut voir toujours et plus loin le 16.02.2016 16:33 Report dénoncer ce commentaire

      Qui vous parle de 24/24h? De toute façon un enfant élevé par les parents c'est mieux que par un étranger -même payé par l'Etat (ie crêche, foyer,....)- non? Je ne vois toujours pas d'argument à part votre exposition de cas particulier. C'est pas grave cela ne change pas la vie, mais juste un autre argument : pour les devoir dès le cycle 2, vaut-il mieux que l'enfant les fasse dans le calme avec un soutien personnel et à heure adéquate à la maison; ou vaut-il mieux qu'il les fasse au foyer en groupe avec du bruit sans personnalisation ou quand vous rentrez le soir?

  • Maeva le 16.02.2016 14:32 Report dénoncer ce commentaire

    Quand des choses positives sont faites (et pourtant rares),les gens trouvent toujours à râler, je trouve ça vraiment choquant. Voulez-vous vivre sous une dictature où l'humain devient vraiment une machine qui doit être rentable sinon poubelle ? Voulez-vous vraiment vivre de manière égoïste, quitte à voir des gens mourir autour de vous ? Voulez-vous qu'on nous supprime tous nos droits ? Car honnêtement, j'ai souvent cette sensation en lisant les commentaires et, dans ce cas, j'aimerais tant partager ce monde en deux, vous d'un côté pro-dictature et nous, les soit-disant "bobos" pour la liberté.

  • Haas kourosh le 16.02.2016 13:58 Report dénoncer ce commentaire

    d abord pour quoi votre vie privee est separée de votre vie professionnelle?! est il parce que vous etes dans la dualitee totale? est il parce que vous jouer de jeux et de magouilles? decouvrer le afin de vivre autrement.