Flore et faune importées

23 septembre 2016 14:56; Act: 23.09.2016 15:13 Print

Ces espèces invasives menacent le Luxembourg

LUXEMBOURG - La flore et la faune luxembourgeoises changent de plus en plus rapidement. Certaines espèces sont dangereuses pour l'environnement.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Pour Christian Ries, conservateur au muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) de Luxembourg, «les animaux et les plantes ne sont pas mauvais» mais il existe, selon lui, beaucoup d'espèces qui peuvent s'implanter en dehors de leur habitat naturel et devenir nocives. «Quand une espèce se manifeste dans un environnement qui n'est pas le sien, elle peut causer des dégâts à ce nouveau système écologique», explique-t-il. Elle devient alors une espèce invasive (voir encadré).

Dans 99% des cas, c'est l'être humain qui est responsable, estime Christian Ries: «Les bateaux, par exemple, sont un énorme facteur de transmission». Afin de maintenir leur stabilité, les bateaux disposent d'un réservoir d'eau qu'ils vident de port en port. «Dans cette eau se trouvent des milliers de formes de vies», explique l'écologiste. Mais toutes les espèces importées ne constituent pas un danger», précise Christian Ries. «Sur 1 000 plantes ou animaux, seules quelques centaines réussiront à s'installer, dont seulement une toute petite quantité deviendra invasive».

En Europe, on trouve plus de 10 000 espèces étrangères, selon les relevés du projet d’études européen DAISIE (Delivering Alien Invasive Species Inventories for Europe). Parmi ces espèces, environ 15% représentent un danger potentiel pour la diversité écologique. Parmi les espèces invasives présentes au Luxembourg, on peut citer: la Berce du Caucase (photo 1 et 2 de notre diaporama), une plante qui peut causer de graves brûlures, la Chiracanthe ponctuée (photo 9), araignée qui peut être dangereuse, ou encore la Renouée du Japon (photo 10). Là où pousse cette plante, rien d'autre ne peut se développer.

>> Découvrez plus d'explications et des exemples d'espèces hautement invasives que l'on retrouve au Luxembourg dans le diaporama ci-dessus.

(Sebastian Weisbrodt/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Consommer Proximité le 23.09.2016 15:05 Report dénoncer ce commentaire

    Pas étonnant, la mondialisation déverse des produits de tout horizons..."De la terre en pot de chine"....Si on se concentrait sur les marchés Européen, on aurait pas ces problèmes... Le retour de baton est rude....

  • Le Cerbère. le 23.09.2016 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    "Dans 99% des cas, c'est l'être humain qui est responsable"... Tout est dit!...

  • Julien le 23.09.2016 16:34 Report dénoncer ce commentaire

    Vive la mondialisation !!

Les derniers commentaires

  • Lukah le 24.09.2016 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    Y'a une espèce invasive de singe qui fait des ravages depuis longtemps : faudrait prévoir un plan d'action.

  • Miki le 24.09.2016 11:33 Report dénoncer ce commentaire

    Dans une émission de jardinage sur une chaîne de tv française, ils parlaient justement de la Balsamine de l'Himalaya comme plante à tendence invasive, qui peut propulser ses graines jusqu'à 5m de la plante mère. Impréssionant!

  • Ou va le monde le 24.09.2016 10:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus on "raccourcit" les distances entre les pays grâce a des moyens de transport de plus en plus performants et rapides, et plus le risque de la diffusion de maladies, insectes dangereux augmente !!!

  • simonetta le 24.09.2016 10:38 Report dénoncer ce commentaire

    monsanto/bayer vont vous en débarrasser , n'ayez crainte , si certains "mauvais insectes manquent encore ils vont rapidement se charger de combler ce vide

  • Lulu le 24.09.2016 09:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le réchauffement climatique y est aussi pour quelque chose !