Au Luxembourg

09 mai 2016 10:37; Act: 09.05.2016 16:54 Print

Les jeux de hasard interdits n'ont pas disparu

LUXEMBOURG - Les jeux de hasard prohibés persisteraient dans certains débits de boissons. La justice et la police «travaillent sur ce sujet», affirme le ministre Félix Braz.

storybild

Certaines bornes Internet seraient en fait des machines à sous déguisées. (photo: Keystone)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Selon le député Jean-Marie Halsdorf (CSV), «dans certains débits de boissons, des "Bornes internet Plus" sont mises à disposition offrant aux clients la possibilité de participer à des jeux en ligne moyennant de l'argent liquide.» Ces bornes Internet sont en fait des machines à sous déguisées. Une pratique pourtant interdite au Grand-Duché depuis la loi du 20 avril 1977 (lire en encadré). Le parlementaire interpelle ainsi le ministre de la Justice, Félix Braz, qui lui a répondu ce lundi, rappelant que son ministère s'est saisi du problème depuis 2012: «Dès qu'un appareil installé notamment dans un débit de boissons offre, moyennant enjeu, des gains autres que le droit de continuer à jouer, il est interdit».

«Nous perquisitionnons en moyenne six automates de jeux de hasard illégaux par an dans le pays», indiquait déjà en 2012, pour L'essentiel, le parquet de Luxembourg. «Des informations précises relatives à différents établissements ont été communiquées par la Loterie Nationale et les autres opérateurs autorisés. Il est difficile de savoir si ces informations étaient exhaustives, mais elles ne le sont probablement pas», admet aujourd'hui Félix Braz, sans pour autant pouvoir donner le nombre d'établissements encore dotés de ces bornes ludiques à travers le pays.

Contrôler l'existence de jeux de hasard illégaux dans les cafés n'est pas une mince affaire mais «les parquets et
la police travaillent sur ce sujet suivant leurs compétences prévues par loi», assure le ministre dans sa réponse parlementaire. Dans la majorité des cas, la police en trouve lorsqu'elle effectue un contrôle pour des raisons autres. Parfois, c'est un client qui dénonce le propriétaire. Pour établir qu'une machine est illégale car elle rapporte des gains, il faut au moins deux à quatre témoins.

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • cavecanem le 10.05.2016 06:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'aveuglement est total ! Actuellement les cafés ne survivent que grâce à ces bornes internet qui génèrent de confortables revenus aux cafetiers. Tout le monde le sait. Personne ne bouge. Les addictions au jeu augmentent !

  • Sylvain le 12.05.2016 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait non seulement enlever les machines, mais carrément retirer l'autorisation et fermer le café. De cette manière, l'un ou l'autre réfléchira peut-être un peu avant d'installer ce genre de trucs. Situation actuelle, le cafetier n'a rien à perdre dans ce jeu.

  • Pas dupe le 09.05.2016 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    La loi interdit depuis 1977 et aujourd'hui en 2016 ni police ni justice ne sont arrivés à régulariser la situation ?? un si petit pays et ils n'y arrivent pas ??!! alors soit ils sont franchement incompetents soit ils profitent du système .. soit les deux, ce qui me parait réaliste

Les derniers commentaires

  • Sylvain le 12.05.2016 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait non seulement enlever les machines, mais carrément retirer l'autorisation et fermer le café. De cette manière, l'un ou l'autre réfléchira peut-être un peu avant d'installer ce genre de trucs. Situation actuelle, le cafetier n'a rien à perdre dans ce jeu.

  • bibi le 10.05.2016 08:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils survivent... lol. contrats precaire, voir inexistant, prix exorbitants, machines a sous... laissez moi rire...

  • bibi le 10.05.2016 08:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il y en a dans la plus part des cafés. quatre dans le plus proche de chez moi. c est interdit mais la police doit trouver ca trop dur de rentrer dans les cafés et de retirer ces jeux qui profitent de l addiction de certains. qui va finir par etre puni? quid des cafetiers, des proprios de machines a sous qui se gavent de sous?

  • cavecanem le 10.05.2016 06:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'aveuglement est total ! Actuellement les cafés ne survivent que grâce à ces bornes internet qui génèrent de confortables revenus aux cafetiers. Tout le monde le sait. Personne ne bouge. Les addictions au jeu augmentent !

  • Superjhemp le 09.05.2016 20:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    de quel genre de café on parle ici?