05 janvier 2018 14:28; Act: 09.01.2018 11:18 Print

Réduire les déchets passe aussi par l'emballage

LUXEMBOURG - Pousser les entreprises du pays à emballer leurs produits de manière plus écologique, c'est l'objectif du concours «Trophéco», présenté vendredi par Valorlux.

storybild

Les bouteilles et les flacons représentent près de la moitié (45%) du poids des sacs bleus collectés au Luxembourg.

Sur ce sujet

Qu'est-ce qui ressemble plus à un emballage qu'un autre emballage? Face à un rayon de supermarché, difficile à première vue de savoir lequel respecte le mieux l'environnement. Pourtant, certaines entreprises essayent d'améliorer leurs produits pour créer des emballages «responsables et durables». Un geste écologique que Valorlux veut davantage mettre en avant. Pour ce faire, cette ASBL active dans la collecte des déchets et dans le recyclage lance la 2e édition du concours «Trophéco» (voir encadré).

«Les emballages ont un cycle de vie très très court», explique Claude Turping, directeur général de Valorlux. Or, en matière de déchets d'emballages, le Luxembourg n'est pas un très bon élève. Malgré tout, le comportement des résidents est tout doucement en train de changer et «la qualité du tri s'améliore», estime le directeur de Valorlux.

Il faut toutefois encore sensibiliser les consommateurs. «Par leurs achats, ils influencent aussi les produits qui sont mis sur le marché», souligne Marc Wagener, de la Chambre de commerce. Valorlux veut donc donner une impulsion pour encourager les entreprises à limiter les ressources utilisées pour fabriquer les emballages et augmenter leur taux de recyclabilité. Reste ensuite à valoriser ces produits et à les rendre reconnaissables par les consommateurs. Car «pour le moment, les emballages plus responsables ne sont pas clairement identifiables», estime Claude Turping.

Claude Turping, directeur général de Valorlux

(Juliette Devaux/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • enfin le 08.12.2017 13:12 Report dénoncer ce commentaire

    ben il serait temps de responsabiliser les entreprises, nous consommateurs ne pouvons malheureusement rien faire et en général c'est toujours le consommateur qui subit les taxes etc....

  • Nomi le 08.12.2017 14:16 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait déjà sur chaque emballage plastique (bouteilles, emballages de produits liquides) une identification sur son type de recyclage . Ex. Un Sticker rouge pour non recyclable ! Condition pour que le client adapte ses habitudes !!!!

  • Vers le zero waste le 08.12.2017 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà favoriser plus de vrac dans les magasins, inciter les gens à apporter leurs sachets en tissus pour les remplir, que les (petits) commerçants appliquent des autocollants indiquant qu'ils acceptent les contenants privés (tupps, boîtes/bocaux en verre, sac en tissus, ...) Pourquoi quand il y a des promos faut-il suremballer pour vendre moins cher? La promo passée, les produits emballés restant sont déballé, le film suremballant va à la poubelle :(

Les derniers commentaires

  • Nomi le 08.12.2017 14:16 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait déjà sur chaque emballage plastique (bouteilles, emballages de produits liquides) une identification sur son type de recyclage . Ex. Un Sticker rouge pour non recyclable ! Condition pour que le client adapte ses habitudes !!!!

    • Bibendom le 08.12.2017 14:57 Report dénoncer ce commentaire

      Ca existe deja, il faut juste se renseigner...

    • enfin le 08.12.2017 14:59 Report dénoncer ce commentaire

      bien vrai , et on s'y perd entre bouteilles en verre qui se recyclent et d'autres pas, ou est la logique, pour moi du verre c'est du verre

  • Vers le zero waste le 08.12.2017 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà favoriser plus de vrac dans les magasins, inciter les gens à apporter leurs sachets en tissus pour les remplir, que les (petits) commerçants appliquent des autocollants indiquant qu'ils acceptent les contenants privés (tupps, boîtes/bocaux en verre, sac en tissus, ...) Pourquoi quand il y a des promos faut-il suremballer pour vendre moins cher? La promo passée, les produits emballés restant sont déballé, le film suremballant va à la poubelle :(

  • enfin le 08.12.2017 13:12 Report dénoncer ce commentaire

    ben il serait temps de responsabiliser les entreprises, nous consommateurs ne pouvons malheureusement rien faire et en général c'est toujours le consommateur qui subit les taxes etc....