Au Luxembourg

23 février 2018 08:00; Act: 23.02.2018 10:12 Print

Comment bien différencier les électricités vertes?

LUXEMBOURG - Toujours vendue comme étant «écolo», l’électricité fournie aux particuliers l’est tout de même à différents degrés. Comment s'y retrouver?

storybild

L’âge des installations de production entre aussi en compte. (photo: L'essentiel)

op Däitsch
Sur ce sujet

Si l’on se fie au site de comparaison des tarifs d’électricité calculix.lu, l’ensemble des produits proposés aux particuliers par les différents fournisseurs luxembourgeois affichent le logo «à base d’énergies renouvelables». Difficile dans ce cas de faire le tri en fonction d’idéaux écolos.

«L’étiquetage se fait sur base de certificats achetés par les fournisseurs pour documenter l’origine de l’électricité. Ils certifient la production d’énergie verte, mais ne rentrent pas dans le détail pour indiquer par exemple l’âge des installations, si des investissements sont réalisés dans de nouveaux projets visant à substituer les productions fossile et nucléaire», explique Camille Hierzig, directeur adjoint de l’Institut luxembouregois de régulation (ILR).

Fournisseurs transparents

Greenpeace et le Mouvement écologique (Meco) ont fait ce travail de recherche «auprès des fournisseurs, qui ont été transparents», dit Paul Polfer, du Meco. Qualité des sources d’énergie, âge des installations, transparence, contrôle, conseils aux clients, liens éventuels avec les industries nucléaire et charbonnière...

Sur ces bases, les organisations ont distingué quatre produits pouvant, selon elles, être recommandés: green (Eida), nova naturstroum (Enovos, LEO, NordEnergie, Steinenergy), SwitchBLUE (Electris) et Terra Invest (Sudstroum). Pour un foyer qui consomme 6 000 kWh/an, ces offres peuvent coûter d’une cinquantaine à plus d’une centaine d’euros plus cher par an, face au produit standard.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pipo le 23.02.2018 09:41 Report dénoncer ce commentaire

    Etant donné la globalisation des réseaux électriques dans toutes l'Europe, c'est tout simplement du pipo ! Les fournisseurs d'énergie en profitent, ils sont obligés d'augmenter progressivement la part d'énergie Verte, du coup il varie leurs tarifs en fonction de ce que représente exactement la conso des clients prêts à payer plus pour atteindre les cotas. Si il y a des soucis sur la prod ou l'acheminement alors personne n'est coupé. En plus si vous êtes clients vert vous entrez dans 1 pourcentage mini d'électricité fourni à l'ensemble des clients, mais le réseau est le même que vos voisins

  • ben quoi le 23.02.2018 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    demandez au bonhomme cetelemmm

  • bob cats le 23.02.2018 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    et pour cela voila leur trouvaille cela s'appel LINKY !!!!! bientôt partout en Europe et les citoyens vont se faire avoir sans aucun doute ...

Les derniers commentaires

  • LuxThill le 24.02.2018 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En fait, toute cette mode autour de l’eco et le green est une vaste arnaque qui s’exerce au niveau mondial. Peu de personnes savent que les 20 plus gros porte-conteneurs croisant les mers, polluent autant que l’ensemble des véhicules du monde. Alors, pinailler our quelques tonnes de CO2 pour une production verte est une goutte d’eau dans la mer.

  • ben quoi le 23.02.2018 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    demandez au bonhomme cetelemmm

  • bob cats le 23.02.2018 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    et pour cela voila leur trouvaille cela s'appel LINKY !!!!! bientôt partout en Europe et les citoyens vont se faire avoir sans aucun doute ...

  • Pipo le 23.02.2018 09:41 Report dénoncer ce commentaire

    Etant donné la globalisation des réseaux électriques dans toutes l'Europe, c'est tout simplement du pipo ! Les fournisseurs d'énergie en profitent, ils sont obligés d'augmenter progressivement la part d'énergie Verte, du coup il varie leurs tarifs en fonction de ce que représente exactement la conso des clients prêts à payer plus pour atteindre les cotas. Si il y a des soucis sur la prod ou l'acheminement alors personne n'est coupé. En plus si vous êtes clients vert vous entrez dans 1 pourcentage mini d'électricité fourni à l'ensemble des clients, mais le réseau est le même que vos voisins

    • Cancoillotte le 23.02.2018 13:52 Report dénoncer ce commentaire

      Bien sur, mon électricité verte est exactement la même que celle de mon voisin. Mais en souscrivant à ces offres, je paye pour que mon argent soit investit dans de l'énergie verte ou l'amélioration de l'efficacité du réseau. Après il faut faire confiance à son fournisseur, d’où l'utilité de cette étude de Greenpeace et du meco.