Au Luxembourg

01 mars 2018 09:50; Act: 01.03.2018 10:29 Print

Le froid n'a pas perturbé le réseau électrique

LUXEMBOURG - Le froid intense des derniers jours n'a pas inquiété outre mesure les fournisseurs et le gestionnaire du réseau d'électricité. Le pays est plutôt bien préparé.

storybild

Aucune crainte de «black out» électrique au Luxembourg donc, alors même que le mercure est descendu bien en dessous de zéro. (photo: Editpress/Julien Garroy)

Sur ce sujet

Creos, le gestionnaire du réseau d'électricité, indique que la vague de froid qui s'est abattue sur le Luxembourg ces derniers jours n'a représenté aucun «risque majeur» pour la sécurité de l'alimentation électrique du pays. Aucune crainte de «black out» donc, alors même que le mercure est descendu bien en dessous de zéro et que la consommation électrique devait augmenter. «Le réseau électrique n'a pas de difficulté avec les grands froids et nous n'attendions aucune pénurie», rassure Carlo Bartocci, chef du service d'exploitation du réseau chez Creos.

Les besoins d'électricité du pays sont en grande partie couverts par des importations en provenance d'Allemagne, mais le Grand-Duché est également raccordé aux réseaux belge et français. «Les réseaux électriques sont interconnectés et toutes les centrales en Allemagne, en Belgique et en France étaient opérationnelles», explique M. Bartocci, pour dire que la capacité de production est restée suffisante pour couvrir les besoins «en temps réel» face aux températures extrêmes.

Le Luxembourg, où les pics de consommation ont plutôt lieu «aux alentours de midi», s'appuie aussi sur «la contribution substantielle» et croissante des énergies renouvelables pour couvrir ses besoins. Malgré les marges suffisantes, dans le cas d'une telle vague de froid, le grand public est tout de même invité à réduire sa consommation durant les heures de pointe. «Il faut veiller à éviter la surchauffe des radiateurs électriques», glisse notamment Creos.

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Realiste Man le 01.03.2018 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    Encore heureux, vu le prix que l'on paye!

  • Ecolo le 01.03.2018 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    Si le réseau électrique français s'effondre, le réseau luxembourgeois s'effondrera un millième de seconde plus tard. Mais bien sur, les allemands feront tourner leurs centrales à lignite, désastreuses pour l'environnement, et en même temps, ils défendent les petites voitures Diesel!

  • Luxo le 01.03.2018 17:31 Report dénoncer ce commentaire

    Le pays est bien préparer! Je pense que nous devons plutôt remercier nos voisins qui nous vendent l'énergie dont le GDL à besoin.

Les derniers commentaires

  • Luxo le 01.03.2018 17:31 Report dénoncer ce commentaire

    Le pays est bien préparer! Je pense que nous devons plutôt remercier nos voisins qui nous vendent l'énergie dont le GDL à besoin.

  • Ecolo le 01.03.2018 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    Si le réseau électrique français s'effondre, le réseau luxembourgeois s'effondrera un millième de seconde plus tard. Mais bien sur, les allemands feront tourner leurs centrales à lignite, désastreuses pour l'environnement, et en même temps, ils défendent les petites voitures Diesel!

    • Ecolo-réaliste le 01.03.2018 16:43 Report dénoncer ce commentaire

      En allemagne 60% de la pollution de l'air vient du Diesel. En France et au Luxembourg la proportion est plus élevée mais psst.

    • Nomi le 01.03.2018 16:49 Report dénoncer ce commentaire

      Prenez en compte les frais des déchets nucléaires pour une période de 1000 années !!!!!

  • ecoloblabla le 01.03.2018 11:25 Report dénoncer ce commentaire

    nous avons vaincu l'épisode de froid grâce à "la contribution substantiel et croissante des énergies renouvelables" ... 1. le Luxembourg ne se chauffe pas majoritairement au travers de l'électricité et 2. les pics de pollutions de ces derniers jours ne sont donc pas dus au recours aux charbons et au fioul ... D'où vient donc cette pollution alors ? Des éoliennes ou des panneaux photovoltaïques ?

  • Mimile le 01.03.2018 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    Tant qu'on pourra importer de l'électricité bon marché des pays voisins, aucun problême. Mais qu'en sera-t-il lorsque nos pays voisins auront fermé une part importante de leurs centrales nucléaires, à gaz et au charbon? Il est grand temps d'investir plus dans les sources propres, de préférence renouvellables.

  • Realiste Man le 01.03.2018 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    Encore heureux, vu le prix que l'on paye!

    • Mimile le 01.03.2018 11:28 Report dénoncer ce commentaire

      Le prix du kWh est bas au Luxembourg, par rapport aux pays voisins. Par contre, Enovos/Encevo ne s'est pas privé ces derniers mois pour discrètement augmenter les frais et redevances annexes(triplement des frais de comptage...)