Au Luxembourg

25 juin 2018 13:48; Act: 26.06.2018 09:07 Print

La société Mille-​​Services déclarée en faillite

ESCH-SUR-ALZETTE - La faillite de la société spécialisée dans l'électricité générale, les dépannages et l'entretien, a été déclarée vendredi dernier.

storybild

Un plan social doit être négocié pour les 21 salariés de Mille-Services. (photo: Mille-Services)

op Däitsch
Sur ce sujet

Créée en 1990 à Esch-sur-Alzette, la société Mille-Services, spécialisée dans l'électricité générale, les dépannages, l'entretien et l'installation d'alarmes, a été déclarée en faillite, le vendredi 22 juin. 21 salariés risquent de se retrouver sur le carreau.

Dans un communiqué, l'OGBL dit avoir rencontré ce lundi les salariés de Mille-Services ainsi que le curateur nommé dans le cadre de ce dossier. Le syndicat «déplore une nouvelle fois que les salariés aient été mis au courant de la faillite de leur entreprise le jour même où celle-ci a été prononcée».

Ces derniers mois, plusieurs faillites d'entreprise ont défrayé la chronique au Grand-Duché, comme celle d'Habitat Construction, TC Construction ou Sermelux, pour ne citer que celles-ci.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • butcher le 26.06.2018 00:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un patron est caution personnelle pour les prêts et les lignes de crédit accordés à la firme et il est aussi caution personnelle pour les impôts salariés et caisse de maladie .

  • agence le 26.06.2018 08:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est vous qui ne connaissez rien en terme de creation d’entreprise :) ce ne p’est que le capital!

  • Luxo le 25.06.2018 17:44 Report dénoncer ce commentaire

    Personne ne pense aux patrons, pourtant en cas de faillite ce sont eux qui perdent le plus. Les salariés retrouveront un emploi ou seront indemnisés par l'ADEM.

Les derniers commentaires

  • agence le 26.06.2018 08:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est vous qui ne connaissez rien en terme de creation d’entreprise :) ce ne p’est que le capital!

  • Knopchen le 26.06.2018 06:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour créer une SARL, 12.500€ suffisent et après on se ‘prend’ 10.000€ par mois. Si c’est si simple, faites le ! Les sociétés à responsabilité limitée, c’est beau sur le papier mais que fait on avec 12.500€ pour démarrer une entreprise ? Dès le départ, il faut des crédits bancaires et les banques exigent la caution de l’actionnaire voire une hypothèque sur sa maison. Désolé d’avoir brisé des illusions.

  • butcher le 26.06.2018 00:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un patron est caution personnelle pour les prêts et les lignes de crédit accordés à la firme et il est aussi caution personnelle pour les impôts salariés et caisse de maladie .

  • lynn le 25.06.2018 19:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’était à prévoir depuis des mois et des mois. Et les salariés le savaient. Beaucoup sont déjà partis depuis belle lurette. Là, je plains les salariés mais pas le patron. C’est lui qui c’est mis dans les problémes tout seul. Bon courage aux salariés qui restent sur le carreau.

  • Luxo le 25.06.2018 17:44 Report dénoncer ce commentaire

    Personne ne pense aux patrons, pourtant en cas de faillite ce sont eux qui perdent le plus. Les salariés retrouveront un emploi ou seront indemnisés par l'ADEM.

    • Unicorn le 25.06.2018 18:22 Report dénoncer ce commentaire

      Les patrons? Qui perdent le plus? Vous ne connaissez rien en création d'entreprise. Sociétés à responsabilité limitée. On démarre avec un capital de 10.000€ et c'est à peu près tout ce que l'on peut perdre. Pendant le fonctionnement, j'ai vu des patrons se payer 10.000€ de salaire net, ainsi qu'à leur épouse, et le même montant pour la fille, peu importe la santé de l'entreprise. De quoi vivre dans le luxe et de mettre pas mal à côté, d'investir dans l'immobilier, et pourquoi pas de se reconvertir agent immobilier.

    • olivier le 25.06.2018 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Une banque ne vous donne pas un prêt pour des millions si vous faites une sàrl au minimum. Alors chaque personne peut être patron et se verser un salaire de 10000 EUR avant que sa société soit déclarée en faillite. Un patron travaille souvent plus que vos 40h par semaine. Et les faillites sont souvent à cause que les factures ne sont jamais payées.

    • @Unicorn: vous aussi, vous n'êtes pas le 25.06.2018 22:25 Report dénoncer ce commentaire

      très bien informé (alors, il faut s'abstenir de le dire aux autres) !! Quasiment dans tous les cas, lors d'une liquidation judiciaire, il existe l'obligation aux dettes sociales. S'il y a faute de gestion ou imprudences, le ou les associés peuvent être condamnés à a) payer toutes les dettes sociales via leur fortune personnelle b) se rajoute à cela une condamnation à la faillite personnes et l'interdiction de gérer une entreprise. La SARL ne protège pas non plus de poursuites pénales, surtout lorsque le gérant se verse une indemnité irrégulière avant la prononciation de la faillite.

    • Mini boss le 25.06.2018 22:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Entièrement d'accord avec Luxo. Il n'y a malheureusement pas d'équité dans le droit du travail. Pourquoi un salarié démissionnaire aurait un mois de préavis alors qu'il est au minimum de deux mois pour un licenciement justifié. Pour l'entreprise il devient difficile de recruter localement des gens travailleurs. Il faudrait encourager l'entrepreneur qui prend des risques, créer de l'emploi et investi. au lieu de cela, les gens sont toujours aussi assistés, sans compter qu' il est aisé d avoir une semaine de maladie à la moindre contrariété... bref c'est un débat sans fin donc inutile de prendre un exemple extreme pour dénigrer l'ensemble des entrepreneurs honnêtes !

    • Unicorn le 26.06.2018 10:24 Report dénoncer ce commentaire

      Mon exemple est très courant pour les patrons de 40ans+, qui ont des parts dans plusieurs entreprises. Evidemment le début il peut être difficile. Les dettes, pas toujours besoin de millions pour démarrer, se retrouvent en principe dans le patrimoine de l'entrepise. Pour les faillites frauduleuses, la Justice avec 100 à 200 faillites par mois n'a pas le temps d'approfondir. Quand aux cotisations sociales, le curateur les règle sur les avoirs de l'entreprise, ensuite les banques et les fournisseurs de la firme en faillite sont payés.