Au Luxembourg

11 mars 2019 19:47; Act: 12.03.2019 10:07 Print

L’Hôpital Princesse Marie-​​Astrid devrait disparaître

NIEDERKORN - Le bâtiment du CHEM devrait être rasé d'ici 2025 à cause de la présence d'amiante. Le futur du site fait l'objet de débats et de réflexions.

storybild

Les travaux de désamiantage pourront débuter quand les trois sites du CHEM (Niederkorn, Esch-sur-Alzette et Dudelange) seront rapatriés vers le nouveau Südspidol, qui doit voir le jour près du rond-point Raemerich.

Sur ce sujet
Une faute?

«L’Hôpital Princesse Marie-Astrid (HPMA) à Niederkorn comme on le connaît aujourd’hui devrait disparaître. Selon les experts, il devrait être rasé à cause de la présence d’amiante», a annoncé hier le Dr Hansjörg Reimer, directeur général du CHEM (Centre hospitalier Emile Mayrisch).

Les travaux de désamiantage pourront débuter quand les trois sites du CHEM (Niederkorn, Esch-sur-Alzette et Dudelange) seront rapatriés vers le nouveau Südspidol, qui doit voir le jour près du rond-point Raemerich. Cela devrait avoir lieu «fin 2024-début 2025», estime Hansjörg Reimer. Les travaux n’ont pas encore été budgétisés, le projet en étant au stade des réflexions.

Un site avec une crèche, maison de retraite...

En revanche, le CHEM a déjà une proposition pour les autorités differdangeoises concernant l’utilisation du site. En plus de la maison médicale déjà envisagée, le CHEM y verrait bien «un centre de médecine environnementale. Le site pourrait accueillir une IRM, un scanner, un labo. Et autour, on pourrait imaginer une crèche, une maison de retraite…», détaille Hansjörg Reimer.

Le directeur général du CHEM est aussi revenu sur les changements récents, comme la fermeture partielle des urgences à Niederkorn. «La nouvelle loi hospitalière nous impose le transfert de certains services d’un site à un autre et la centralisation des urgences sur un site. Esch était le plus approprié, mais Niederkorn continue à prendre en charge les patients non programmés, entre 7 et 21h».

(L'essentiel/Séverine Goffin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Je ne sais pas le 11.03.2019 20:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ne faudrait il pas fermer de suite cette clinique si vraiment il y a trop d'amiante? Il s'agit quand même d'un hôpital!

  • abeille le 11.03.2019 20:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut dans ce cas prévoir plus de personnel, de médecins spécialistes sur le site des urgences à Esch/Alzette.

  • Dan Theis le 12.03.2019 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    L'amiante ,on ne risque rien tant qu'on ne touche pas , ne scie pas ,ne coupe pas . Il n'y a pas de particules qui volent. Alors il y a une autre raison pour démolir le centre !!!!!

Les derniers commentaires

  • Tim le 12.03.2019 11:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux !!!! Raser 3 hôpitaux

  • luxo le 12.03.2019 09:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore du gaspillage d’argent publique ! La construction du nouvel hôpital à Esch n’était pas justifié si elle provoque la démolition de celui de Niderkorn et celui de Esch .

  • Yasmine le 12.03.2019 09:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ElKayl, je vous donne entièrement raison, c’est l’hôpital le plus humain de tout le Luxembourg et je le connaît depuis très longtemps

    • Doc Pracain le 12.03.2019 12:11 Report dénoncer ce commentaire

      Effectivement, rien à voir avec le Kirchberg et ses cadres nationalistes nostalgiques.

    • Rose le 13.03.2019 00:49 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis tout à fait d accord avec vous . J ai eu mes 3 enfants dans cet hôpital , le personnel très gentil très proche de nous .

  • Dan Theis le 12.03.2019 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    L'amiante ,on ne risque rien tant qu'on ne touche pas , ne scie pas ,ne coupe pas . Il n'y a pas de particules qui volent. Alors il y a une autre raison pour démolir le centre !!!!!

    • @Dan : bien d'autres raisons existent ! le 12.03.2019 11:36 Report dénoncer ce commentaire

      Ou alors, le nettoyage de système de ventilation, dont l'isolant contient de l'amiante, ce qui est le cas ici et ce qui est régulièrement pratiqué surtout dans les milieux hospitaliers. Alors..

    • Ger Cor le 12.03.2019 15:07 Report dénoncer ce commentaire

      Exact il n'y a aucuns risques si on ne touche pas à l'amiante. Le risque serra pour les désamianteurs.

  • nico le 12.03.2019 08:45 Report dénoncer ce commentaire

    Amiante, alors pourquoi ils s'ont fait des investitions dans des transformations encore en 2018 2017 2016 2015..? Y a-t-il une logique dans tout cela ! Des millions jeter par la fenêtre.