Luxembourg/Europe

11 mars 2019 14:39; Act: 12.03.2019 12:04 Print

Un avenir pour les 20 000 véhicules historiques?

LUXEMBOURG - Neuf villes allemandes ont interdit certains véhicules roulant au diesel. Quel avenir pour les véhicules de plus de 30 ans immatriculés au Luxembourg?

Sur ce sujet
Une faute?

Moins de 5% véhicules immatriculés au Luxembourg sont des véhicules historiques. Construits avant 1989, il y a au moins 30 ans, ces véhicules ne sont plus produits aujourd'hui et ils ont été maintenus dans leur état d'origine. Cette définition est commune à tous les pays membres de l'Union européenne. Selon les chiffres révélés ce lundi dans une réponse parlementaire par le ministre de la Mobilité (Déi Gréng), François Bausch, ces véhicules sont actuellement au nombre de 20 000 au Grand-Duché.

Avec l'évolution des normes environnementales dans de nombreuses zones urbaines, ces derniers temps, ce type de véhicule aura-t-il encore la possibilité de circuler à l'avenir? C'est en substance la question posée par le député LSAP Yves Cruchten qui s'inquiète de les voir disparaître de la circulation dans des zones où les moteurs diesel n'auront plus voix au chapitre.

Selon François Bauch, ministre de la Mobilité, même si la définition des véhicules historiques apparaît bel et bien dans une directive européenne applicable dans tous les pays, il appartiendra à chaque commune européenne, en ce compris certainement les grandes agglomérations, de déterminer leurs propres critères pour délimiter «les zones de circulation restreinte». Pour rappel en Allemagne, une petite dizaine de villes se sont déjà prononcées sur la question interdisant par la même occasion certains véhicules diesel depuis 2019.

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Käfer1974 le 11.03.2019 15:50 Report dénoncer ce commentaire

    Ces véhicules polluent certes plus que les véhicules récents mais en contrepartie ils roulent en général très peu, maximum 2000 km par an et ne sont pas diesel pour la plupart. Laissez les gens entretenir ces vieilles dames pour le plaisirs de ceux qui apprécient.

  • Binouzeur le 11.03.2019 16:33 Report dénoncer ce commentaire

    Ces décisions n'ont rien à voir avec la pollution mais sont purement économique. Sinon, en Allemagne on interdirait les mines de charbon, les poids lourd Diesel hyperpoluant... Un vieux poids lourd = combien de voiture diesel norme 1 ? On mettrait d'autres normes en places concernant les industries polluantes, etc... Oups Faut pas dire ça !?

  • agent smyth le 11.03.2019 15:57 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y avait qu'un nombre négligeable de voitures au diesel avant 1982..

Les derniers commentaires

  • à réfléchir le 13.03.2019 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    Si on n'aurait pas eu le changement climatique il y a quelques millions d'années, tout le monde en Europe serait encore bloqué sur un gros tas de glace. Personne ne s'est demandé si ce changement climatique était bon ou mauvais mais actuellement tout le monde y profite.

  • Ganz flappes le 12.03.2019 16:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @quel avenir, s'ils abîment vos autos au cts il faut déposer plainte, ils paieront très vite.

  • pep le 12.03.2019 16:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pendant ce temps les tankers naviguent au fuel lourd Quand on est puissant il y a pas d’obligation

  • quel avenir le 12.03.2019 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    j'ai 3 veterans chez moi don't le plus jeune a 47 ans. j'ai déja du mal àles sortir du tout étant donné que de nos jours personne ne respecte plus rien. Entre coups de portiere, risqué de délits de fuite, les aberrations du CTS.... je préfère les garder chez moi.

  • Oggy le 12.03.2019 13:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ha ça c'est écologique la vapeur, bravo koursk !