Au Luxembourg

18 mai 2016 09:00; Act: 18.05.2016 10:20 Print

Difficile de faire valoir ses acquis professionnels

LUXEMBOURG - Les demandes de validation des acquis de l'expérience pour obtenir un diplôme aboutissent peu souvent.

storybild

Les VAE bénéficient notamment aux éducateurs du secteur social.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La validation des acquis de l'expérience (VAE) permet à un salarié d'obtenir un diplôme en faisant valoir ses compétences professionnelles acquises au fil des années. Depuis la mise en place du système en 2010, 1 784 personnes ont réalisé une demande de VAE. Si 1 394 sollicitations ont été jugées recevables, seules 179 ont donné lieu à une validation totale et 53 à une validation partielle. 352 demandes sont en cours de préparation ou de traitement.

Entre abandons et refus, rares sont les candidats qui parviennent à leur fin. Tous doivent justifier 5 000 heures de travail dans un domaine, rédiger un dossier et passer devant une commission de validation. «Beaucoup abandonnent avant même de se présenter. Certains ont des difficultés à s'exprimer ou à rédiger», explique Antonio De Carolis, directeur de la formation professionnelle au ministère de l'Éducation nationale.

Système propre à l'Uni

Théoriquement, les candidats devraient pouvoir bénéficier d'accompagnants dans leur démarche. Mais le ministère manque de volontaires. «La première évolution sera de rémunérer ces personnes». Une réflexion globale va également être engagée. Pour l'heure, les VAE du ministère ne concernent que les diplômes du secondaire. Une future loi «doit regrouper tous les VAE jusqu'à l'enseignement supérieur», annonce M. De Carolis.

L'Uni possède son propre système qui donne la possibilité de s'inscrire dans une filière. Les candidats doivent alors passer les mêmes examens que les étudiants.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Libre le 18.05.2016 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    Mais à quoi bon? Comment l'expérience professionnelle pourrait-elle être validée par un papier de l'Etat? Une lettre de recommandation, Linkedin, Monster ou tout autre service sur lesquels on peut faire valider son expérience par ses collègues est bien plus validante!!

  • beber le 18.05.2016 16:30 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous faites valoir votre expérience professionnelle au même titre qu'un diplôme, il vous faudra au moins 15 ans de pratique. Donc passez votre diplôme et vous gagnerez du temps au lieu de glander sur les bancs de l'école.

  • jesais le 18.05.2016 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    C'est la honte... cette procedure a été rendu très très compliqué par certains .. moi même j'ai abandoné après des questions incroyables...

Les derniers commentaires

  • Patoche le 19.05.2016 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    La validation des acquis de l'expérience doit peut-être bien marcher sur les emplois à connotation pratique. Mais pour tous les métiers à haut potentiel scientifique, je vois très mal comment 15 ans de conditionnement empirique (support technique en laboratoire p.ex) vont engendrer la connaissance théorique et un savoir faire scientifique, pourtant nécessaires. Bref, ont peut délivrer un diplôme mais il attestera de quoi exactement?

  • beber le 18.05.2016 16:30 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous faites valoir votre expérience professionnelle au même titre qu'un diplôme, il vous faudra au moins 15 ans de pratique. Donc passez votre diplôme et vous gagnerez du temps au lieu de glander sur les bancs de l'école.

    • Diarc le 20.05.2016 02:00 Report dénoncer ce commentaire

      Faux 3 ans de pratique seulement

  • lacoco le 18.05.2016 15:29 Report dénoncer ce commentaire

    je connais bien le sujet pour avoir commencer à m'y intéresser et puis en voyant les complications pour remplir ces questionnaires, au lieu d'en discuter avec la personne même, ne serait-ce pas plus facile? En plus de gagner tout ce temps on pourrait de suite avoir +/-une opinion. Comme cette tâche est faite par des fonctionnaires, plus rien ne m'étonne!!!! Je ne comprends pas cette rigidité au Luxembourg, jamais on vous laisse une petite porte ouverte, pour avancer, c'est pitoyable. Bonne chance aux autres.

  • jesais le 18.05.2016 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    C'est la honte... cette procedure a été rendu très très compliqué par certains .. moi même j'ai abandoné après des questions incroyables...

    • Mamomam le 18.05.2016 16:02 Report dénoncer ce commentaire

      pouvez-vous nous dire ce que sont "des questions incroyable" SVP?

  • Omer le 18.05.2016 10:17 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne m'est jamais venu à l'idée de faire valoir mes expériences pour obtenir un diplôme ! Il faut avoir fait des études, et des grandes études, pour savoir que c'est pas comparable ! Où va-t-on ? Les diplômes, à la longue, seront vidés de leur valeur (comme c'est déjà un peu le cas maintenant par les adaptations vers le bas pour faire réussir des étudiants).

    • Diarc le 20.05.2016 02:08 Report dénoncer ce commentaire

      Les diplômes c'est très bien mais ça ne vous donne pas plus de valeur que quelqu'un qui n'en a pas. On apprends beaucoup sur le terrain avec des personnes professionnelles qu'à l'école où vous apprenez le métier de façon théorique seulement, cela ne garantie en rien à l'employeur que vous serez plus compétent que quelqu'un qui n'a pas de diplôme mais qui occupe le poste depuis trois ans déjà