Mobilité au Luxembourg

07 décembre 2017 13:56; Act: 07.12.2017 18:57 Print

39% des enfants vont à l'école en voiture

LUXEMBOURG - Les premiers résultats de l'étude sur la mobilité sont publics. La voiture reste omniprésente, utilisée pour 69% des déplacements.

storybild

La voiture reste omniprésente, même pour emmener les enfants à l'école. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

op Däitsch
Sur ce sujet

«Le transport scolaire pose beaucoup de problèmes pour la mobilité», soupire Josée Lorsché, présidente de la commission parlementaire du Développement durable. Les députés ont pris connaissance ce jeudi matin des premiers résultats de l'enquête «Luxmobil» sur la mobilité, présentée dans la foulée par le ministre des Infrastructures François Bausch (Déi Gréng). Quelque 40 000 résidents et 45 000 frontaliers ont répondu aux questions.

Il en ressort que la voiture reste le mode de transport le plus utilisé. Par exemple, pour les trajets domicile-travail, 73% des usagers préfèrent encore utiliser leur voiture personnelle, plutôt que le transports publics (19%). Elle est aussi majoritaire pour aller à l'école. Ainsi, 39% des élèves sont emmenés à l'école en voiture, contre 38% qui y vont en transports publics. Une proportion qui vaut aussi bien pour les écoliers du fondamental que pour les lycéens et qui pose des problèmes de circulation, notamment aux heures de pointes du matin.

Horaires scolaires à décaler?

«Le plus gros point noir se situe à 7h. Les gens emmènent leurs enfants pendant que d'autres vont travailler», pointe Josée Lorsché. Le problème est moins critique sur le chemin du retour, l'après-midi et le soir. Quoi qu'il en soit, «il faut renforcer les transports scolaires», martèle la députée. Le ministre en charge du dossier, François Bausch, préconise lui un «réel changement de mentalité chez les parents», qui irait de pair avec l'augmentation de l'offre de transports publics et la construction de pistes cyclables et pédestres. Le ministre aimerait aussi des réflexions sur un éventuel décalage des horaires scolaires, pour délester les heures de pointe.

Les résultats de l'étude, qui ne sont pas encore tous connus, doivent servir de base de travail en vue d'un vaste débat de consultation, en avril prochain à la Chambre des députés. C'est également à cette occasion que sera élaborée une «stratégie du ministère pour un développement durable».

François Bausch, ministre des Infrastructures et du Développement durable.

(JW/JG/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Michael le 07.12.2017 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    "Le plus gros point noir se situe à 7h. Les gens emmènent leurs enfants pendant que d'autres vont travailler" Ben en fait, gros malins, on emmènes les enfants en même temps qu'on va travailler. "Horaires scolaires à décaler?" ? ben je décalerais mes heures de travail... c'est pas toptop futé

  • kyllian le 07.12.2017 18:52 Report dénoncer ce commentaire

    ce qui est vraiment pénible se sont les gens qui se garent mal et qui bloquent des rues entières pour aller chercher leurs enfant, ils s'aglutinent tous à la sortie de l'école, faut surtout pas que le gamin marche 5 minutes.

  • Roger le 07.12.2017 19:11 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'avais même pas encore 10 ans que je prenais déjà les bus scolaires pour aller à l'école. Aujourd'hui les mêmes arrêts sont vides ou presque... Si vous voulez mon avis, les parents ne font de faveur à leurs enfants en les gâtant même pour les tâches les plus simples.

Les derniers commentaires

  • Parent le 08.12.2017 19:48 Report dénoncer ce commentaire

    39% des enfants sont handicapés. Comme si ceux qui sont conduits en voiture ne pouvaient pas marcher ou pédaler.

  • Paff le 08.12.2017 19:38 Report dénoncer ce commentaire

    Que les communes installent des butoirs dans les rues menant aux écoles butoirs et ceci à 500 mètres des écoles! Qu'ils envoient aussi leurs agents municipaux sévir sévèrement et sans pardon! On verra bien s'il faut vraiment venir en voiture!

  • EtOui le 08.12.2017 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème au Luxembourg ce n'est pas les bouchons ou parents que amènent leurs enfants à l'école, c'est les infrastructures qui ne suivent pas l'évolution du pays. Pas assez de routes, autoroutes.

  • belge le 08.12.2017 11:14 Report dénoncer ce commentaire

    L'idée de placer l'école Europénne à Mamer alors que les institutions et la résidence des parents sont au Kirchberg, elle est de qui ? La bretelle de Mamer est le plus gros point noir de la A6, après ca roule bien, par contre ca crée 20 km de bouchons avant. Une bonne partie du trafic provient des déplacements des parents qui viennent déposer leurs enfants à Mamer puis repartent dans l'autre sens

  • Bibi le 08.12.2017 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    On est dégoûté des bus dès le plus jeune âge pour le reste de la vie vu que les bus scolaires sont la plupart pleins à craquer, sans oublier la sécurité qui n'est plus garanti en cas de freinage ... !