Construction au Luxembourg

19 septembre 2019 15:56; Act: 19.09.2019 16:22 Print

39 entreprises ont été sanctionnées par l'ITM

LUXEMBOURG - L'Inspection du travail et des mines a contrôlé 178 entreprises sur 93 chantiers au cours du congé collectif. 22% d'entre elles étaient en infraction.

storybild

Les installateurs sanitaires, de chauffage, de climatisation et des installateurs frigoristes ont été contrôlés. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Près d'une entreprise sur cinq. L'Inspection du travail et des mines (ITM) a contrôlé 178 entreprises sur 93 chantiers durant le congé collectif (du 26 juillet 2019 au 18 août derniers), dans le secteur de la construction. Résultat: 39 entreprises (soit 22% environ), spécialisées dans les installations sanitaires, le chauffage, la climatisation et les installations frigoristes, étaient en infraction.

Quatorze fermetures de chantiers ont notamment été prononcées suite aux constatations de différentes infractions en matière de sécurité et santé au travail. En outre, dix injonctions ont été établies à l’encontre d’entreprises en vue de régulariser des infractions en matière de sécurité et de santé au travail.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Paroles d'entrepreneurs le 20.09.2019 04:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "Les grosses sociétés" investissent beaucoup dans la sécurité contrairement aux PME. Les statisques le montrent et il suffit d'observer les chantiers pour s'en rendre compte.

  • Pourvu que. le 19.09.2019 18:10 Report dénoncer ce commentaire

    Espérons que dorénavant les contrôles seront courants, les infractions sanctionnées et les résultats efficaces.

  • Speck le 19.09.2019 20:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais il était écrit en début août que durant le congé collectif les installateurs sanitaires, chauffagiste et frigoristes étaient justement en congé ! non ?

Les derniers commentaires

  • Nathalie Wagner le 20.09.2019 11:16 Report dénoncer ce commentaire

    Les maitres d'ouvrage doivent également être sanctionnés et plus encore lorsqu'ils s'agît du domaine publique.

  • Paroles d'entrepreneurs le 20.09.2019 04:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "Les grosses sociétés" investissent beaucoup dans la sécurité contrairement aux PME. Les statisques le montrent et il suffit d'observer les chantiers pour s'en rendre compte.

  • arnaud le 19.09.2019 21:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Étrange des inspections pendant les congés collectif. Comme ça les grosses société passe au travers de la campagne de pénalisation. Et on impacts les pme. Bravo

  • Speck le 19.09.2019 20:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais il était écrit en début août que durant le congé collectif les installateurs sanitaires, chauffagiste et frigoristes étaient justement en congé ! non ?

    • @Speck le 20.09.2019 10:53 Report dénoncer ce commentaire

      Il était écrit que les installateurs sanitaires, chauffagistes, frigoristes ne sont pas(!) soumis au congé collectif.

  • Pourvu que. le 19.09.2019 18:10 Report dénoncer ce commentaire

    Espérons que dorénavant les contrôles seront courants, les infractions sanctionnées et les résultats efficaces.