Pollution

27 octobre 2018 16:20; Act: 29.10.2018 10:04 Print

400 litres de carburant déversés dans la Moselle

MERTERT - Un pétrolier a déversé une bonne partie de sa cargaison dans la Moselle, samedi matin. De quoi craindre une pollution de grande ampleur...

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Tout est parti «d'une erreur humaine», concède Tanklux, la société qui exploite le port de Mertert, à L'essentiel. Une erreur aux conséquences assez terribles en terme de pollution. Alors qu'un pétrolier vidait sa cargaison dans le parc de stockage du port de Mertert, une partie du carburant s'est déversée dans la Moselle. D'après la police, près de 400 litres de diesel se seraient échappés.

Une quantité conséquente due à une simple négligence. Alors que le bateau avait transféré le gros du carburant à l'aide de grandes pompes, de plus petits tuyaux ont été comme d'habitude utilisés pour vider complètement le réservoir. Mais un problème de réglage a entraîné une fuite importante.

Trop tard pour déclencher l'arrêt d'urgence, les personnes sur place n'ont pu que constater les dégâts. «Le produit s’est répandu sur le pont du bateau et à peu près 400 litres se sont ensuite écoulés le long de la coque dans la Moselle», confirme Tanklux.

La navigation interrompue

Rapidement arrivés sur place, les pompiers de Manternach, Mertert, Grevenmacher et Lintgen, ainsi que le service de dépollution ont tout tenté pour retenir le maximum de gasoil, à l'aide de barrages et de matelas absorbants, sans grand succès. «Le pétrole s'est rapidement répandu», indique la police.

D'autres barrages ont été installés par la suite. «À l'heure actuelle, l'ampleur de la pollution est encore inconnue», précise la police. La navigation sur la Moselle a toutefois été interrompue. Peu avant 17h, «les opérations de dépollution et de pompage étaient toujours en cours», indique Tanklux.

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Low rider le 27.10.2018 20:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cette pollution est inacceptable !

  • flo le 28.10.2018 16:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Erreur humaine ok mais parfois il y a des métiers ou l erreur et inacceptable. En l’occurrence ce type d erreur car il n y a qu une chose à vérifier ! Ça ! Donc inacceptable !!!

  • Luxo le 27.10.2018 21:02 Report dénoncer ce commentaire

    Inadmissible pour le GDL. Nous avons un port pétrolier à Mertert et nos pompiers de sont pas capable de récupérer 400 litres de carburants pour éviter la pollution de la Moselle. Que se passera t'il si un jour un pétrolier perd quelques milliers de litres?

Les derniers commentaires

  • Luxo le 29.10.2018 18:45 Report dénoncer ce commentaire

    Si le GDL supprimait le dumping des prix à la pompe et vendait le carburant au même prix, ou mieux légérement plus cher que nos voisins, nous pourrions réduire de 80% la quatité importé, car la consmation des résidents ne représente que 21 % des quantités vendue par nos stations.

    • ebba thaqib le 29.10.2018 19:56 Report dénoncer ce commentaire

      C'est pas bête votre idée et on pourrait faire pareil avec les cigarettes aussi et ensuite tous cet argent en moins pour l'état ou irait il le prendre, dans vos poches ?

  • C 57 le 29.10.2018 14:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ha oui les bateaux et péniches qui y naviguent sont les plus gros pollueurs ainsi que des usines installées tout le long de Metz à Trier !

  • Mu le 29.10.2018 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et après c'est nous qui polluons qui payons sauf que pour se retourner faudrait être beaucoup et, trop de personnes n'ont pas le courage de leurs convictions.

  • Sur les bords de la Moselle regarder... le 28.10.2018 18:34 Report dénoncer ce commentaire

    Bof 400 litres, allez 2 baignoires, c'est pas grand chose. Je pense que la Moselle s'en remettra rapidement.

  • avis le 28.10.2018 16:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre monde !!!