Industrie spatiale

18 décembre 2018 15:27; Act: 18.12.2018 16:30 Print

400 nouveaux emplois attendus d'ici 2020

LUXEMBOURG - Le développement attendu de la vingtaine d'entreprises qui se sont implantées depuis deux ans, dans le domaine spatial, pourrait s'accompagner par des recrutements.

storybild

«Les perspectives en matière de création d'emplois sont encourageantes si les entreprises concernées se développent comme attendu», souligne Étienne Schneider, ministre de l'Économie. (photo: Editpress/© 2018 Julien Garroy / Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Depuis la création de SES au milieu des années 80, le secteur spatial luxembourgeois a évolué au cours des dernières décennies. Aujourd'hui, le Luxembourg héberge le leader mondial des services de communication par satellites, SES, et plus d'une quarantaine d'entreprises de technologies spatiales avancées, ce qui représente au total 700 emplois.

Ce nombre pourrait progresser dans les années à venir, à en croire Étienne Schneider, le ministre de l'Économie. Les premières retombées économiques depuis 2016 de l'initiative SpaceResources.lu se caractérisent principalement par l'établissement de nouvelles entreprises au Luxembourg qui relèvent du secteur spatial commercial («NewSpace»), rappelle-t-il. À ce jour, près de 20 entreprises se sont établies et ont créé environ 70 emplois, dont une majorité de profils techniques. Les perspectives en matière de création d'emplois sont encourageantes puisque si les entreprises concernées se développent comme attendu, cela devrait générer quelque 400 nouveaux emplois d'ici fin 2020».

Dans cette optique de faire croître l'activité, la Luxembourg Space Agency, destinée à soutenir et appuyer les entreprises du secteur, a été officiellement lancée en septembre dernier. L'ambition, que ce nouvel outil doit contribuer à soutenir, est de parvenir à ce que le secteur pèse 5% du PIB, contre 2% actuellement.

(ol/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pepe le 18.12.2018 16:10 Report dénoncer ce commentaire

    De l'argent jeté par la fenêtre …ou plutôt envoyé dans l’espace

  • Ander le 18.12.2018 19:11 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo pour toutes ces initiatives. Les métiers actuels et à venir dans ce secteur sont passionnants.

  • cannelle le 20.12.2018 11:44 Report dénoncer ce commentaire

    On a beau dire que le Luxembourg est en voie d'avancement et modernisation internationale mais, en lisant ces commentaires stupides, on se pose des questions.L'initiative de Mr.Schneider est une forme nouvelle d'investissement future pour une energie propre et l'exploitation des minéraux primaires au lieu d'aller creuser la terre entière et la polluer à l'infini et faire crever beaucoup de personnes obligées de descendre sous terre. Si on a des moyens pour investire c'est maintenant et encourager les investisseurs à croire dans l'initiative SpaceResources. Le temps à venir nous le dira.

Les derniers commentaires

  • cannelle le 20.12.2018 11:44 Report dénoncer ce commentaire

    On a beau dire que le Luxembourg est en voie d'avancement et modernisation internationale mais, en lisant ces commentaires stupides, on se pose des questions.L'initiative de Mr.Schneider est une forme nouvelle d'investissement future pour une energie propre et l'exploitation des minéraux primaires au lieu d'aller creuser la terre entière et la polluer à l'infini et faire crever beaucoup de personnes obligées de descendre sous terre. Si on a des moyens pour investire c'est maintenant et encourager les investisseurs à croire dans l'initiative SpaceResources. Le temps à venir nous le dira.

  • écolo le 19.12.2018 18:56 Report dénoncer ce commentaire

    L'avenir ce ne sont pas ces nouveaux métiers , mais sans doute le plus vieux . L'avenir du GDL c'est l'agriculture sur de petites surfaces travailler à la main sans pétrole et sans chimie.

  • ebba thaqib le 19.12.2018 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    'si les entreprises concernées se développent comme attendu' Sur elles vont avoir besoin de comptables.

  • Ander le 18.12.2018 19:11 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo pour toutes ces initiatives. Les métiers actuels et à venir dans ce secteur sont passionnants.

  • Blabla le 18.12.2018 16:23 Report dénoncer ce commentaire

    Mais oui...