Au Luxembourg

20 mai 2021 17:20; Act: 21.05.2021 12:28 Print

4 000 logements abordables à venir sur cinq ans

LUXEMBOURG - Le Fonds spécial de soutien au développement du logement se montre ambitieux pour les années à venir.

storybild

«On continue la lutte» pour régler le problème du logement au Luxembourg, a indiqué le ministre Henri Kox.

Sur ce sujet
Une faute?

«L'offensive du logement abordable et durable est lancée», assure le gouvernement au moment de présenter le premier bilan annuel du Fonds spécial de soutien au développement du logement. En service depuis le 1er avril 2020, celui-ci vise à booster l'offre en logements abordables dans le pays. Au 31 décembre dernier, le Fonds spécial comptait 300 projets, pour 3 125 unités de logement, à son inventaire. Et a ajouté 838 habitations à son registre l'an dernier. Soit un volume financier global de 514 millions d'euros. En 2020, le Fonds a dépensé 96 millions d'euros pour aider aux constructions, un chiffre qui devrait vite doubler, d'ici 4 ou 5 ans.

Le Fonds spécial a répertorié les projets les plus ambitieux

«Avec cet instrument du Fonds spécial, on essaye d'avoir une vision au plus près de tous les projets en cours, c'est bien pour la transparence, c'est de l'argent public», souligne le ministre déi Gréng du Logement Henri Kox. «En plus, on a une nouvelle prévision pour les années à venir, avec plus de 4 000 logements supplémentaires» qui doivent sortir de terre d'ici 2025. Le Fonds spécial va étudier dans le détail quels sont les prochains budgets entamés. Avec l'idée de créer «un socle en mains publiques pour garantir un logement abordable décent à une certaine population».

L'abordabilité sera d'ailleurs définie par la loi, pour que «ceux qui ont le moins en poche ne dépensent pas plus de 10 ou 12%» de leurs revenus pour se loger. Une proportion qui augmentera selon le revenu jusqu'à autour de 35%. Pour parvenir à une offre suffisante, le Fonds spécial a répertorié les projets les plus ambitieux, même au-delà des cinq années à venir. Neuf projets, à Luxembourg, Mersch, Belvaux, Sandweiler ou encore Grosbous totalisent 1 169 unités de logement planifiées. Ils bénéficieront entre 199 et 305 millions d'euros de subventions.

Emmener les 102 communes dans un bateau

Sept autres projets encore plus vastes feront l'objet de projets de loi pour des financements supérieurs à 40 millions d'euros chacun. Cinq projets à Luxembourg, un à Mamer, un à Echternach et le fameux projet Neischmelz de Dudelange doivent permettre de créer 3 175 logements au moins, pour des subventions dont le total est estimé entre 662 et 989 millions d'euros. À Dudelange, où les travaux doivent s'étaler de 2024 à 2042, «on va essayer avec la commune d'augmenter la densité au-delà de 1 500 logements». D'autres projets sont en cours, comme à Wiltz ou Kehlen.

Tous ces projets sont-ils suffisants pour régler le problème du logement dans le pays? Pas sûr. «On continue la lutte, bien sûr», sourit le ministre, qui souligne l'importance du Pacte logement 2.0 en cours de discussions à la Chambre. Actuellement, 59 communes sont conventionnées avec l'État pour créer du logement social. Avec le nouveau Pacte logement, le gouvernement veut «emmener les 102 communes dans un bateau pour aller dans la même direction, la création de logements abordables».

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ras le 20.05.2021 17:47 Report dénoncer ce commentaire

    Abordable à 800.000e comme dans la future zone écolo ? Hahahaha Non sérieux, abordable ça serait qu'une personne seule touchant au minimum le smic puisse s'acheter un appartement ou une petite maison(et pas un vieux truc pourri entre les toxico à Esch) Car pour l'instant en plus d'être deux il faut une paie de ministre si on veut pas finir à l'office sociale.

  • Louis le 20.05.2021 17:49 Report dénoncer ce commentaire

    Rattraper un retard de 30 ans avec 4.000 logements construits dans les 5 ans, voilà où en est le Luxembourg aujourd'hui. Mais voyons, des logements, il nous en aurait fallu 4.000 chaque année depuis 30 ans, pour vivre ici décemment. Pendant 30 ans, le politique a tout fait pour "bloquer" l'acquisition et rendre le Luxembourg inabordable. Dans la vie, on ne récolte que ce que l'on sème, pas vrai ? Et aujourd'hui, on se réveille parce que ce sont vos propres enfants, vos propres nationaux qui soufrent, et bien oui, fallait y penser avant.

  • Realux le 20.05.2021 17:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les logements que vous appelez fièrement abordables ne le sont pas pour toutes les personnes, cela reste malheureusement beaucoup trop cher pour la majorité des travailleurs.

Les derniers commentaires

  • vdv le 22.05.2021 22:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On a oublié que il y a un temps pas ci loin , 10 franc français était 100 franc luxembourgeois. Rien n’est acquis, on marche sur la tête. Attention la chute sa peut faire mal

  • Résident le 21.05.2021 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @mouton tondu: renseignez-vous au lieu de parler au hasard: plus value taxée à 40% si pas habitation principale. donc toute plusvalue est bien taxé pour les gros investisseurs institutionnels etc...vous parlez sans savoir rien en la matière

    • @Résident le 21.05.2021 22:20 Report dénoncer ce commentaire

      J'ai halluciné avec votre réponse, vous êtes incomplet et vous connaissez rien dans la matière. Les gros investisseurs investissent via des sociétés qui peuvent déduire pas mal de charges déductibles ex. amort. et si la société a des pertes reportables elle peut les reporter, à la fin elles ne paient pratiquement rien... Il y a peu de temps on pouvait encore utiliser des FIS (Changement au 01.01.21 - 20%). Il y a une autre façon de payer moins d'impôt mais la c'est une autre histoire. Résumant oui les gros investisseurs profitent du système et les petits se font avoir.

  • Furax le 21.05.2021 12:55 Report dénoncer ce commentaire

    c'est quand-même pas compliqué, que le gouvernement plafonne les prix et c'est réglé

    • Nomi le 21.05.2021 15:02 Report dénoncer ce commentaire

      Ca c'est voler la propriété d'autrui !

  • Alberto le 21.05.2021 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    S'il y avait vraiment la volonté politique pour pouvoir se loger décemment il suffit de mettre un prix maximum au m2 pour le louer ou la vente d'immobilier comme pour les carburants calculé en fonction des salaires minimums et moyens.

  • Jimmy le 21.05.2021 09:41 Report dénoncer ce commentaire

    Des projets partout à la SNHBM, mais quand ont leur envoie un e-mail de tels ou tels projets, ils font semblant de pas savoir de quoi ont parle... alors quand le Ministre dit 4000 logements, cela me fait bien rire... C'est pas le TURBO qu'ils doivent mettre me le DOUBLE TURBO et pas à l'essence....Tous cela est malheureux car ils n'ont pas vue ou voulu voir l'avenir aussi des enfants qui eut devrons être frontaliers malheureusement...