ENSEIGNEMENT AU LUXEMBOURG

25 juillet 2018 12:29; Act: 25.07.2018 17:52 Print

459 nouveaux enseignants dans le fondamental

LUXEMBOURG - Le ministère de l’Éducation nationale a indiqué ce mercredi que 459 nouveaux enseignants pourront exercer à l’école fondamentale.

storybild

L'État embauche des enseignants.

Sur ce sujet
Une faute?

459 enseignants à l’école fondamentale ont été recrutés pour la rentrée 2018/2019, a indiqué ce mercredi le ministère de l’Éducation nationale dans un communiqué. Sur ce total, 222 sont détenteurs d’un bachelor en sciences de l’éducation, dont 184 sont des nouveaux diplômés et 38 ont déjà une expérience d’enseignant. Ils débuteront leur carrière en tant que fonctionnaires stagiaires, à la prochaine rentrée.

Les 237 autres enseignants, titulaires d’un bachelor, sont recrutés en tant que chargés de cours. Ils suivront une formation tout au long de l’année scolaire avant de passer le prochain concours de recrutement, en 2019. Parmi ces chargés de cours, 92 sont titulaires d’un bachelor en sciences de l’éducation et 145 «en relation avec les objectifs de l’enseignement fondamental» (psychologie, langues, sports, etc.). Ils sont 46 à avoir déjà enseigné, ce qui porte le nombre de recrutés issus de la réserve des suppléants, à 84.

En déduisant aussi les 141 équivalents temps plein qu’il faudra compenser, entre départs à la retraite ou passages à mi-temps, le renforcement net des effectifs est de 234 enseignants, a précisé le ministère auprès de L’essentiel. Il y a à ce jour 4 532 équivalents temps plein d’enseignants dans le fondamental.

(MV/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • babb le 25.07.2018 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Si l'éducation coûte trop cher, essayons l'ignorance.

  • stett le 25.07.2018 17:25 Report dénoncer ce commentaire

    Franchement, c'est une très bonne nouvelle. Ceux qui pensent que les enseignants gagnent trop, sont priés de s'occuper d'une classe pendant 1 journée, y compris pendant les colonies. Investissons dans l'éducation et l'inclusion scolaire svp. PS. Je ne suis pas prof.

  • Terry le 25.07.2018 15:48 Report dénoncer ce commentaire

    @Jacob DLF: et l'argent public ça doit servir à quoi selon vous? Vous rêvez d'une société d'analphabètes? A mon avis c'est le meilleur investissement, et plus profitable que ces inutiles et innombrables réformes.

Les derniers commentaires

  • jemp le 26.07.2018 00:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ hofcat: vous parlez encore en LUF je suppose. et après ? devenez instit au lieu de les dénigrer. ah oui joubliais... ça suppose un effort dintegration que les denvieux ne sont pas prets a faire

    • Hofcat le 26.07.2018 12:44 Report dénoncer ce commentaire

      Pas d'argument alors on sort les propos dénigrants ? Brovo, belle mentalité.

  • Argent Public le 26.07.2018 00:05 Report dénoncer ce commentaire

    C'est toujours mieux que d'éclairer des châteaux d'eaux pour rien n'est-ce pas ?

  • petitevoix le 25.07.2018 23:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Súper avoir des enseignantes !!! Mais de qualité et respect pour les enfants !!!

  • @babb le 25.07.2018 21:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais on est déjà dans la culture de l'ignorance !

  • resident le 25.07.2018 20:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ouvrez la carrière aux non luxembourgeois et vous aurez pas besoin de payer 80 000 Eur en salaire de départ