Coronavirus au Luxembourg

25 mars 2020 19:46; Act: 26.03.2020 11:52 Print

5 000 euros d'aides pour les petites entreprises

LUXEMBOURG - Les ministres Lex Delles et Franz Fayot ont détaillé les mesures d'aides aux artisans et aux petits commerçants, mercredi.

storybild

Les petites entreprises vont être aidées. SPECIAL JEUDI PHOTO : MATGE PIERRE

Sur ce sujet
Une faute?

Qu'ils soient coiffeurs, peintres ou épiciers, comme l'a illustré le ministre des Classes moyennes Lex Delles (DP), les petits commerçants et artisans ont subi de plein fouet, la fermeture imposée en raison de la propagation de l'épidémie de coronavirus au Luxembourg.

Bonne nouvelle pour eux, l'État va leur offrir une aide forfaitaire de 5 000 euros, non-imposable et qui ne sera pas à rembourser aux entreprises qui emploient moins de 9 personnes. «Nous avons 35 000 PME qui traversent une période difficile. Certaines entreprises risqueraient la faillite, c'est pourquoi il faut des solutions rapides», a justifié le ministre libéral.

«Nous allons tout faire pour préserver l'emploi»

Ce n'est pas la seule aide qui servira aux sociétés. Un projet de loi sur les différents régimes d'aide à toutes les sociétés qui connaissent des difficultés financières va prochainement être voté, avec un plafond à 500 000 euros par entreprise, ce qui laisse une certaine marge.

Lex Delles en a profité pour réitérer l'appel à la solidarité. Si les entreprises «doivent payer leur facture», les propriétaires sont appelés à la souplesse concernant le versement des loyers. Un vœu pieu que n'a pour l'instant pas suivi l'Union des propriétaires, qui souhaite que les propriétaires puissent continuer à percevoir leur revenu.

«J'ai été choqué par cette position totalement inappropriée compte tenu de la période», a réagi le ministre de l'Économie LSAP Franz Fayot. «Nous allons tout faire pour soutenir les entreprises mais également préserver l'emploi», a conclu le ministre.

Découvrez les différentes aides et mesures de soutien aux entreprises ici:

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bingo le 26.03.2020 01:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Désolé mais une PME qui risque la faillite pour 5000 euros c’est qu’elle n’était aujourd’hui pas viable et ne le sera peut-être pas plus demain. Cela ne veut pas dire que les équipes ne travaillent pas, souvent juste que l’entreprise ne parvient pas à se positionner comme il faut sur son marché.

  • livingMan le 25.03.2020 21:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    5000€ forfaitaire pour une PME de moins de 9 salariés ?! Et ça dure 2 mois ça fait 2500€ par mois alors que les fonctionnaires (instit et prof) touchent toujours leur salaire à 100% (5000€) , certains pour rester à la maison. Et c’est les parents qui donnent les leçons (nb: différence entre remplir des fiche et donner des leçons).

  • Zorro le 26.03.2020 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Sur les 9 milliards promis par Bettel, on voit toute de suite ceux qu'il veut aider.

Les derniers commentaires

  • thierry le 26.03.2020 10:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je ne comprends pas ni la réaction ni la position des propriétaires face a cette situation. comme quoi on ne résonne pas tous pareil.

  • Constat le 26.03.2020 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Cette aide de 5000 euros ne concerne que les entreprises ayant l'obligation de fermer car recevant du public, toutes les TPE ou PME ayant cessé leur activité car plus de clients ou tout simplement plus d'approvisionnement en marchandises, ne sont pas concernées, et ça fait du monde. Un indépendant non salarié, non concerné par l'obligation de fermeture est abandonné, la seule chose qui lui est offerte c'est de s'endetter davantage.

  • Zorro le 26.03.2020 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Sur les 9 milliards promis par Bettel, on voit toute de suite ceux qu'il veut aider.

  • Informateur le 26.03.2020 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ eman Le service presse du gouvernement propose une traduction de toutes les confs. de presse. Il suffit juste de chercher un peu. Et les résumés illustratifs ne proviennent pas de l'Essentiel mais du Ministère des finances. L'Essentiel ne fait que transmettre à ces lecteurs les informations qu'ils recoivent...

  • bingo le 26.03.2020 09:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @BBlancM : Ben bien sûr que la prime va partir sur vos charges habituelles, c’est pas pour vous payer des vacances ! Arrêtez de culpabiliser les gens, c’est pas la faute des autres !