Au Luxembourg

13 février 2019 18:20; Act: 14.02.2019 10:05 Print

51 cas de grippe en une semaine au Luxembourg

LUXEMBOURG - L'épidémie de grippe s'est solidement installée au Grand-Duché, où le nombre de cas recensés augmente régulièrement.

storybild

L'épidémie de grippe est à un stade avancé au Grand-Duché. (photo: DPA)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

L’épidémie de grippe fait rage au Grand-Duché. La semaine dernière, le réseau Sentinelle, qui compte une vingtaine de médecins, a répertorié à lui seul 51 cas de grippe. Il s’agit principalement de souches H3N2, c’est-à-dire la grippe saisonnière. Par ailleurs, neuf cas de virus respiratoire syncytial chez des enfants ont été recensés par le réseau de médecins.

Particulièrement virulente cet hiver, la grippe s’est installée un peu partout en Europe. S’il est trop tard pour se faire vacciner, quelques gestes simples peuvent prévenir les risques de contamination. Il suffit de se laver régulièrement les mains, mais aussi de se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir en cas de toux.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Anghjiolu le 13.02.2019 19:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et quand on a la grippe , on évite d’aller la fourguer à tout le monde . en tout cas avec moi ça fait 52 vos chiffres sont faux .

  • Bon sens le 13.02.2019 19:42 Report dénoncer ce commentaire

    Notre façon de vivre (espaces confinés) favorise le déplacement des virus et des bactéries. La vaccination et des règles d'hygiène sont la meilleure arme pour se protéger. De nombreuses personnes, pourtant, refusent de comprendre cela !

  • Lycée 2003 le 13.02.2019 22:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ou sinon faut commencer à porter des masque de protection comme en Chine ou au Japon . Comme ça on évite déjà de laisser ses microbes dans l’air quand on tousse ou éternue et ça évite d’infecter les gens à risque comme les enfants , les gens âgés etc le respect envers nous mêmes et envers les autres

Les derniers commentaires

  • clochette le 14.02.2019 13:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour éviter de la chopper,faut rester a la maison !

  • Incredible Hulk le 14.02.2019 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    Pfffff... arrêtez avec vos histoires d'horreur, la dernière fois où j'étais malade, j'avais attrapé une petite angine...c'était en 2005... Les gastrites et autres grippes m'évitent d'entrée (non, je suis très résistant ;-) ) et c'est pas une histoire de nourriture ou de faire du sport, j'ai juste la chance d'être né comme ça...donc je pense même pas à me faire vacciner! XD

  • Sandro le 14.02.2019 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    Quel drame !

  • Fred le 14.02.2019 10:17 Report dénoncer ce commentaire

    Le fait est que cette année, les vaccins étaient particulièrement inéfficaces (c'est rare mais ça arrive).

    • faux le 14.02.2019 13:14 Report dénoncer ce commentaire

      Non, le contraire est correct. Faut lire fluneweurope, site du ECDC (alors officiel).

  • La grippe le 14.02.2019 03:52 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai eu la grippe. J'ai été malade pendant 6 jours. C'était la pire grippe que j'ai jamais eue. Toutefois le nombre de seulement 51 grippes en une semaine me semble dérisoire.

    • @la grippe le 14.02.2019 11:20 Report dénoncer ce commentaire

      Pour qu'une infection soit classée comme grippe (cad provenant de l'influenza), il faut que le laboratoire nationale ait confirmé cela via analyse d'un échantillon. Ce n'est pas le médecin qui peut le décréter. Le pays dispose d'un certain nombre de médecins "sentinels" qui participent à cela et en fonction du nombre rapporté, on peut déclarer une épidémie ou non. Ce qui veut concrètement dire que le nombre réel est certainement bien plus élevé.