Problème de logement

25 septembre 2012 07:16; Act: 25.09.2012 10:50 Print

550 chambres à l'Uni pour près de 6 000 étudiants

LUXEMBOURG - L'Uni ne peut répondre à la forte demande en matière de logements étudiants.

storybild

Cette année, l'Université proposait 65 chambres en plus grâce à trois nouvelles résidences. (AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Près de 6 000 étudiants sont inscrits cette année à l'Université du Luxembourg. Si nombre d'entre eux habitent au domicile familial, pour les autres, trouver un logement peut ressembler au parcours du combattant. L'Uni met à disposition 550 chambres dans 35 immeubles. Pour une chambre simple de 14,5 m2, le prix est de 350 euros par mois. Pour un studio de 23,5 m2 avec cuisine et salle de bains, il faut compter 580 euros mensuels.

Mais le nombre de résidences proposées s'avère insuffisant au vu de la demande. «Toutes les chambres sont parties en quelques jours. Premier arrivé, premier servi. Aujourd'hui, nous comptons une centaine d'étudiants en attente», reconnaît Marc Rousseau, coordinateur de l'unité Logement à l'Uni.

Quelles solutions s'offrent à eux? Si l'Université met en relation étudiants et particuliers en proposant régulièrement des offres jugées raisonnables, les étudiants se retrouvent pour la plupart lancés dans le grand bain de la recherche de logement sur le marché privé. Et les prix peuvent rapidement monter. «Au Limpertsberg, par exemple, le loyer varie entre 900 et 1 100 euros par mois pour un studio de 50 m2. Avec de tels prix, beaucoup d'étudiants se tournent vers la collocation», explique une consultante en immobilier.

Thomas Holzer

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • vengeur masquer le 25.09.2012 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    il y'a plein d'habitation vide qui appartienne à la ville ou tes bureaux , l'université n'a qu'à les louer et relouer au étudiants

  • Le Fou le 25.09.2012 21:54 Report dénoncer ce commentaire

    Mettre 11 étudiants dans une chambre ou bien n'accepter que 550 étudiants

  • Visiteur le 25.09.2012 08:34 Report dénoncer ce commentaire

    Le prix au m2 me semble moins cher sur le marché privé... ;-) (en me basant sur les infos de cet article)

Les derniers commentaires

  • Le Fou le 25.09.2012 21:54 Report dénoncer ce commentaire

    Mettre 11 étudiants dans une chambre ou bien n'accepter que 550 étudiants

  • N'importe quoi! le 25.09.2012 20:02 Report dénoncer ce commentaire

    Et les étudiants luxembourgeois à l'étranger qui, eux, ne peuvent pas rester vivre chez maman/papa? Faudrait pas plutôt que le Luxembourg leur trouve des chambres à eux? Pck que je vous signale qu'on paye cher nos études pourque le pays ait des gens diplômés.

  • Thomas le 25.09.2012 12:21 Report dénoncer ce commentaire

    @Génie ne t'inquiète pas. Le Bachelor en Droit commence avec plus de 220 étudiants mais á la fin il y aura environ 70.

  • Thomas le 25.09.2012 12:17 Report dénoncer ce commentaire

    il faut noter que la construction de Campus Belval doit résoudre se problème en 2014.

  • Lola le 25.09.2012 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    Peut-être pourrait-on envisager de construire des résidences universitaires, au lieu de toujours placer l'accent sur les bureaux et les supermarchés, non ? On veut une université, il faut s'en donner les moyens ! C'est à l'État et à la ville de prendre leurs responsabilités.