Coronavirus au Luxembourg

10 juillet 2020 11:02; Act: 10.07.2020 12:14 Print

60 élèves sont infectés, 27 classes en quarantaine

LUXEMBOURG - Les écoliers et lycéens sont aussi touchés par le coronavirus. Le ministre de l'Éducation nationale a tenu à dédramatiser, ce vendredi.

storybild

Le ministre Claude Meisch a tenu à dédramatiser la situation dans les écoles.

Sur ce sujet
Une faute?

De nombreux lecteurs ont écrit à L'essentiel, ces derniers jours, pour s'inquiéter de cas de coronavirus dans des écoles. «Je viens d'entendre parler de la fermeture d'une classe à Belvaux», déplorait l'un. Une autre disait qu'«un enfant de cycle 1 à Esch et toute sa famille sont contaminés». Une «maman inquiète» a eu vent de cas de Covid-19 dans l'école de sa fille à Pétange et regrette de ne pas avoir été avertie.

Le ministre de l'Éducation nationale, Claude Meisch, a confirmé que les élèves des écoles et lycées du pays étaient «aussi touchés par le virus, comme toutes les autres catégories d'âge». D'après les chiffres fournis par le ministre lors de sa conférence de presse, 19% des personnes contaminées au Luxembourg ont de 0 à 19 ans, «dont une grande partie d'écoliers». Dans le fondamental, 30 élèves sont infectés, ainsi que quatre enseignants et éducateurs. En tout, 20 écoles sur les 157 du pays sont concernées et 15 classes ont été placées en quarantaine. Dans le secondaire, 30 lycéens sont touchés par une infection active et 13 lycées sur 37 sont touchés. Douze classes ont été mises en quarantaine.

«Il y a plus de risques à ne pas aller à l'école»

Des chiffres moins alarmants qu'il n'y paraît, a tenu à rassurer Claude Meisch. «Nous avons en tout 27 classes sur 6 400 qui sont concernés et 60 élèves sur 90 000», a dédramatisé le ministre. Qui indique que les infections n'ont pas l'air de se faire au sein de l'école. «Nous n'avons à ce stade aucun cas de transmission confirmé au sein de l'école ou du lycée. Il y a deux cas pour lesquels le doute subsiste, mais si les deux élèves ont été ensemble à une fête, il est plus probable que l'infection se soit faite là», a noté Claude Meisch. Qui souligne que le schéma le plus fréquent est une infection contractée au domicile. «Il y a plus de risque à ne pas aller à l'école, où nous appliquons de hauts standards de qualité, qu'à y aller».

Face à l'inquiétude des parents, le ministre dit pouvoir «comprendre la panique» sur ce que certains perçoivent comme une mauvaise communication. «C'est à l'inspection sanitaire de communiquer avec les parents des élèves concernés par les quarantaines, pas aux écoles. Mais il y a parfois aussi une mauvaise communication au sein même des écoles». L'Éducation nationale et l'inspection sanitaire sont en train de se concerter pour améliorer ce point.

Quoi qu'il en soit, l'école n'est ni plus ni moins touchée que le reste de la société luxembourgeoise, estime Claude Meisch. Qui indique qu'une analyse détaillée des chiffres et des faits sera effectuée par la taskforce Covid en place au Luxembourg, en vue de préparer la rentrée. «Tout le monde ne croit pas ce que je raconte. La taskforce apportera un regard indépendant. Nous devons cela aux élèves et aux parents. Il faut détecter les voies de propagation du virus pour en tirer les enseignements».

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mon Avis le 10.07.2020 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Meisch. Ce n'est surtout pas ta faute. Tu es irréprochable. Toutes tes décisions (bouff, mélanger A et B deux semaines avant les vacances) ont été d'une intelligence remarquable. Encore Bravo.

  • Jevousdiraistout le 10.07.2020 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    Merveilleux. Le retour des élèves dans les écoles ne serait pas la cause des contaminations....laissez moi rire...ne penserait-on pas que le fait de rentrer dans un transport en commun pour aller à l'école Pourrait être une des causes majeures!!!

  • Hypocrisies le 10.07.2020 12:35 Report dénoncer ce commentaire

    Et vous pensez raisonnablement que les lycéens et collegiens s'ils n'avaient pas écoles ne se retrouveraient pas entre eux, entre copains pour allez se balader, discuter, jouer. Vous êtes vraiment très crédules. Alors écoles ou pas, malheureusement il y'aura des contaminations.

Les derniers commentaires

  • dede le 12.07.2020 20:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    maintenant il faut contaminer le plus possible avant les grands vacances ;)

  • Anonyme le 12.07.2020 14:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous ne trouvais pas bizarre que 3 semaine avant que l'école finissent ils ont mis touts les enfants ensembles... bizarre non? il n'y a pas de risques pour les jeunes mais le risque de l'attraper et plus élevé dans les écoles. Des bons d'hôtel avant les vacances ,les écoles contaminés, test obligatoire avant de prendre un avion etc.... c'est pas une coïncidences c'était prévu pour que les gens ne partent pas en vacances comme ça ils sont obligés à gaspiller l'argent ici. Je ne critique pas ce que nôtre pays à faits ,je trouve même que c'était les bons choix jusqu'à 3 semaines en arrières , car il n'y a pas de logique en 3 semaines mon fils ne comprenait pas pourquoi il était obligé d'aller au lycée pour dormir enfin, je trouve que tout ça est très bizarre et surtout ça ce joue atravers de l'économie

  • moi le 12.07.2020 13:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le ministère a donner l’ordre de rien dire aux parents!! Pour les contaminé en classes malgré qu’ils sont positifs !! C’est pas une blague

  • Il faut reflechir le 12.07.2020 12:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu'ils ce dépêchent allors, l'Espagne la France et le Portugal pensent déjà à refermer les frontières. Le problème sera le retour.

  • JeM'Enferme le 12.07.2020 11:58 Report dénoncer ce commentaire

    Combien de gens ayant commenté "négativement" sur ce site vont partir en vacances cette année ? A méditer.