Santé au Luxembourg

08 octobre 2019 15:44; Act: 08.10.2019 17:58 Print

62% du personnel soignant est étranger

LUXEMBOURG - Près de deux tiers des professionnels de santé au Grand Duché sont étrangers. Cette dépendance pourrait provoquer une crise du système de soins.

storybild

«Il faut revoir en profondeur l'organisation du système de santé», estime Étienne Schneider, ministre de la Santé.

Sur ce sujet
Une faute?

Un seuil critique a été dépassé. Le Luxembourg n'étant pas autonome pour faire fonctionner son système de santé, les professionnels de la santé étrangers représentent, aujourd'hui, 62% de l'effectif total des professions médicales et de santé du pays. C'est le principal enseignement de l'étude sur «l'état des lieux des professions médicales et des professions de santé au Luxembourg», dont les résultats ont été présentés ce mardi à Luxembourg.

«Le pays est extrêmement vulnérable et dépendant des décisions politiques et économiques des pays frontaliers en faveur des soignants», déplore Étienne Schneider, ministre LSAP de la Santé. «Toute initiative en France, en Belgique ou en Allemagne, qui viserait à rehausser les salaires des soignants engendrerait immédiatement une grave crise du système sanitaire luxembourgeois», complète Marie-Lise Lair, auteur de l'étude.

Un plan d'action «dans les prochains mois»

De plus, les institutions signalent des difficultés de recrutement de médecins et de certaines professions de santé, avec un allongement du délai de recrutement et un élargissement de la distance géographique pour rechercher des candidats potentiels, jusqu'en Europe de l'Est. Enfin, d'autres facteurs influencent les difficultés de recrutement, comme le coût du logement, l'absence de centre hospitalier universitaire, l'absence de faculté de médecine complète, ou encore l'absence de programme d'intégration d'un jeune médecin.

«Devant une telle situation de dépendance, il faut revoir en profondeur l'organisation du système de santé», estime Étienne Schneider. D'autant que le pays est censé respecter un engagement pris auprès de l'Organisation mondiale de la Santé, à savoir réduire de moitié le recrutement étranger de professionnels de la santé pleinement formés, d'ici 2030.

Quelques «mesures profondes»

L'étude va permettre au ministère et aux autres acteurs de la santé de mettre en place un plan national d'action. En attendant, le ministre avance déjà quelques «mesures profondes» qu'il faudra prendre, comme revaloriser et rendre plus attrayantes les professions médicales (accompagner les jeunes médecins lors de leur installation, améliorer les conditions de l'exercice médical au Luxembourg, investir dans les soins primaires), revaloriser les professions de santé auprès des jeunes et des parents, ou encore renforcer le nombre d'étudiants en médecine et revoir la formation et la fonction des soignants.

«Le plan d'action sera appliqué dans les prochains mois», promet Étienne Schneider. Les patients, qui sont les premiers à être impactés par cette pénurie de ressources en professionnels de la santé, peuvent espérer que le ministre tiendra parole, car le temps presse...

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Constat le 08.10.2019 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, le GDL a besoin des étrangers ... et les étrangers sont contents de trouver un emploi mieux rémunéré que chez eux.

  • optimiste le 08.10.2019 15:50 Report dénoncer ce commentaire

    "Toute initiative en France, en Belgique ou en Allemagne qui viserait à rehausser les salaires des soignants ..." euuhh vous y croyez vraiment à celle-là ??

  • Crise le 08.10.2019 15:54 Report dénoncer ce commentaire

    Alors le ministre peut dormir tranquille car une réelle augmentation des salaires n'est pas à l'ordre du jour en france (300-400€ net par mois et pas 30-40€ !) dont les infirmiers vont continuer à venir au GdL (idem pour les autres professions). Il faudrait surtout améliorer les infrastructures (routes, rail) pour diminuer les temps de trajet. Le temps de trajet c'est ça qui risque de décourager certain professionnel de la santé.

Les derniers commentaires

  • den Tun le 10.10.2019 20:15 Report dénoncer ce commentaire

    Mais oui au Luxembourg nous passons notre temps a apprendre des langues au lieu d'apprendre des métiers, tout le monde espère devenir traducteur.. Et qu'on viennent pas me dire: nous parlons 5 langues bla bla bla, 5 langues oui, pour aller au bistro du coin, mais qui est réellement capables de produire ne serait que 2 pages dans chaque langue, arrêtez.. stop

  • @Annick le 09.10.2019 12:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le problème est il vraiment comment sont traités les fonctionnaires ou plutôt les mauvaises conditions de travail du secteur ?

  • Dominique Lahure le 09.10.2019 12:33 Report dénoncer ce commentaire

    Ok, donc ils vont faire comme dans la fonction publique, proposer des salaires mirobolants pour attirer tout et n'importe quoi! Toujours cette solution de facilité du Luxembourg! Sur le dos du contribuable évidemment!!!

  • Doctor Doc le 09.10.2019 10:29 Report dénoncer ce commentaire

    Les pays voisins devront améliorer les conditions de travail et les salaires, ils n'ont pas le choix. Il y a déjà un début de come-back-home de certains professionnels vers la Belgique (prix du logement-bouchons-horaires). Si ça s'emballe nous auront de gros soucis

  • Non non le 09.10.2019 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    Informier, aide soignant ont déjà presque les mêmes salaires que les fonctionnaires d'état/communaux qui ont les mêmes années scolaire Et ceci sans d'avoir fait des examens concours / définitif/ promotion/ changement de carrière). Vous voyez , les frontaliers peuvent avoir des bon salaires comme da la FP sans de connaître le luxembourgeois. Tout les frontalier incontent de leurs salaires ont soit pas fait des bonnes études ou ils ne veulent pas se salir les mains Le Luxembourg n'est pas rasciste. Un informier va recevoir apres +20 année des salaires +-8000 brut.

    • Si Si le 09.10.2019 10:08 Report dénoncer ce commentaire

      Le Luxembourg n'est peut-être pas raciste mais VOUS semblez tout de même avoir un sérieux problème avec les frontaliers. Relisez l'article et vous comprendriez que sans les frontalier vos soins ne seraient pas garantis! Alors l'important est-il de parler le luxembourgeois ou de connaitre sa profession? Je connais des luxembourgeois qui ne sont pas très compétents dans l'exercice de leur profession, ...mais eux aussi ne voulaient sûrement pas se salir les mains...