Crise migratoire

16 septembre 2015 11:08; Act: 16.09.2015 12:07 Print

650 réfugiés accueillis à Luxembourg-​​Ville

LUXEMBOURG-VILLE - La capitale a déjà pris en charge près de 650 réfugiés ces dernières semaines. Face à cet afflux, la commune s'organise. L'ancien commissariat de la rue Glesener pourrait être réquisitionné.

storybild

La solidarité s'organise dans les communes luxembourgeoises pour accueillir les réfugiés qui fuient la guerre en Syrie. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La Ville de Luxembourg a déjà pris en charge environ 650 réfugiés ces dernières semaines, selon des chiffres donnés ce mercredi matin par la bourgmestre DP Lydie Polfer. Les foyers Don Bosco et Lily Unden ont notamment été sollicités en attendant l’ouverture de l’ancienne maternité aux réfugiés. La ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen (DP), avait en effet annoncé la semaine dernière qu'une centaine de réfugiés allaient être hébergés dans le bâtiment de la route d'Arlon.

Une réunion entre autorités communales, ministère de la Famille et Office luxembourgeois d’accueil et d’intégration (OLAI) est prévue jeudi, pour faire le point, notamment, sur les capacités d’accueil de Luxembourg-Ville. L'ancien commissariat de la rue Glesener pourrait par exemple être réaménagé pour accueillir des Syriens. Dans un deuxième temps, il faudra loger de manière plus durable les réfugiés accueillis. «Il y a des possibilités, des appartements, dans le quartier de la Gare, à Hamm ou encore à Cessange», a indiqué la bourgmestre ce mercredi.

«Chaque jour, 30 réfugiés arrivent au Luxembourg»

La solidarité s'organise aussi dans les autres communes du pays. Trois villages de conteneurs vont ainsi sortir de terre dans le courant de l'année 2016 à Mamer, Diekirch et Steinfort. Chaque village de conteneurs pourra héberger quelque 300 réfugiés syriens. Ces trois communes participent à l'effort déjà engagé par Weilerbach, Differdange (50 à 60 réfugiés syriens seront accueillis au Centre Noppeney), Strassen (dans d'anciens bâtiments du centre de Logopédie), Ettelbruck (dans un bâtiment du Centre hospitalier neuropsychiatrique).

Selon Corinne Cahen, le flot des réfugiés est «immense». «Chaque jour, 30 réfugiés arrivent au Luxembourg alors qu’il y a encore deux semaines, c’était seulement 300 par mois» et «nous ne savons pas combien de personnes vont venir», avait confié la ministre, la semaine dernière.

(FR/JW/L'essentiel)