Pétition au Luxembourg

21 janvier 2016 18:40; Act: 22.01.2016 11:04 Print

7 jours par an au lieu de 2 pour un enfant malade?

LUXEMBOURG - Les députés ont validé, ce jeudi, une pétition réclamant davantage de jours de congé «pour raisons familiales». Et notamment en cas d'enfant malade.

storybild

La pétition n° 593 sera ouverte aux signatures à partir du lundi 25 janvier et jusqu'au 7 mars. (photo: Twitter)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«Accorder plus de congé pour raisons familiales», voilà comment s'intitule la pétition n° 593 validée ce jeudi par les parlementaires. Une pétition qui réclame le droit, pour les parents qui travaillent au Luxembourg, de disposer de sept jours de congé par an et par enfant, contre deux jours au maximum à l'heure actuelle, «sauf cas particulier».

«Pour un parent d'un bébé de 18 mois qui est en maternelle, deux jours par an ne suffisent pas», explique Silvia Sousa Gomes, qui a déposé la pétition et veut rappeler que «les enfants d’un jeune âge tombent souvent malades pour de multiples raisons, et la plupart du temps l'école maternelle ne leur permet pas d'assister aux cours». Difficile alors de s'organiser, surtout en l'absence de famille à proximité.

«Comme femme élevant seule mon enfant, je me retrouve face à ce problème à plusieurs reprises», ajoute celle qui souhaite «changer le système» et permettre aux parents «de rester à la maison pour prendre soin de leurs enfants pendant sept jours». La pétition n° 593 sera ouverte aux signatures à partir du lundi 25 janvier et jusqu'au 7 mars. Elle sera également accessible en ligne.

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cédric le 21.01.2016 22:11 Report dénoncer ce commentaire

    En voyant tous ses commentaires, je suis un peu stupéfait ! Ce ne sont pas des congés en plus parce que nous avons des enfants, mais ce sont potentiellement des jours pour garder des enfants malades, certificat médical à l'appui qui ne peuvent être accueillis dans aucune structure éducative pour éviter de contaminer tout le monde. Et pour tout ceux qui pensent que garder des enfants malades est un repos, essayer et après vous comprendrez. Enfin, en tant que parent, je rassure tout le monde, je serai ravi de ne pas les utiliser !

  • YingYiang le 21.01.2016 19:04 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne idee! le seul probleme sont ceux qui en abusent et nuisent a l'image des parents honnetes qui finissent par etre mis dans le meme sac par certains employeurs.

  • Maeva le 22.01.2016 08:53 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'ai pas d'enfant mais j'ai toujours trouvé que 2 jours étaient dérisoires. Avec les microbes qui circulent dans les crèches et écoles, il n'y a pas besoin de bon sens pour comprendre qu'un enfant peut souvent être malade. Et devoir trouver une personne en dernière minute est impossible et, surtout, ça a un coût que tout le monde ne peut pas se permettre. Si on veut une société qui fasse + d'enfants, alors c'est bien de penser à faciliter la vie des parents. Oui y aura toujours des abus mais on ne va pas punir toute une société pour les conneries des autres ?! Cela s'applique à tout!

Les derniers commentaires

  • resident le 26.01.2016 23:15 Report dénoncer ce commentaire

    il suffit de prendre congés - il y a déjà tellement d'aides pour les familles (allocations aux montants délirants, temps partiel,...)

    • DoudouDiwana le 25.02.2016 15:20 Report dénoncer ce commentaire

      de quoi vous parlez quand vous evoquez le temps partiel???

  • Balampampscheum le 26.01.2016 15:48 Report dénoncer ce commentaire

    Si ce truc passe alors que la pétition pour augmenter la valeur des chèques-repas n'a pas été retenue, je me casse sur mars.

  • Papa attentif mais pas attentiste le 25.01.2016 11:18 Report dénoncer ce commentaire

    Octroyer plus de congès et possiblement au delà de 7 jours pour un parent isolé (seul, sans proximité avec sa famille), ou dans le cas d'enfant atteint de pathologie le requérant, oui, surement, (enfin sous condition de ressources). En revanche, accroitre la possibilité de travail à domicile, flexibiliser le travail à la manière du RTT français pour adapter ses impératifs personnels tout en ne "plombant" pas ni les comptes sociaux, ni la productivité des entreprises, sont d'autres solutions à investiguer. Personnellement je prenais congès et mon épouse également.

  • Pouet pouet le 24.01.2016 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Et pour garder ses parents ou la voisine quand elle est malade, ça marche aussi?

  • One again le 24.01.2016 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    7 mais c'est pas assez, il ne devrait pas y avoir de quotas, il y'a des enfants qui sont souvent malades, d'autres peu! Moi des que mon gosse est malade je l’emmène chez le médecin! et j'aimerais rester avec lui quand il est malade!

    • Anne-S le 24.01.2016 13:54 Report dénoncer ce commentaire

      Je vais vous dire ce qui se passe s'il n'y a pas de quotas: Le patron n'embauchera plus de femmes. Aussi simple que cela. On ne peut pas planifier un travail si la personne peut être absente 80% de l'année, même pour une raison justifiée comme la maladie d'un enfant. Il s'agit de trouver ici le juste milieu, sans tomber dans un extrème, ou dans l'autre.