Au Luxembourg

26 février 2020 17:33; Act: 26.02.2020 17:40 Print

85 postes menacés chez Seris Sécurité au Kirchberg

LUXEMBOURG - Le contrat de Seris Sécurité avec le Parlement européen s'arrêtera en avril 2021. L'OGBL a demandé à l'entreprise de négocier un plan de maintien dans l'emploi.

storybild

Le Parlement européen a en effet décidé d'internaliser son service de sécurité. (photo: Pixabay/Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Parlement européen ayant décidé de cesser le contrat avec l'entreprise Seris, à partir d'avril 2021, 85 agents de sécurité perdront leur emploi sur le site de l'institution au Kirchberg. Ces employés ne seront pas transférés vers le Parlement européen, l'institution ayant en effet décidé d'internaliser son service de sécurité.

Le syndicat OGBL a rencontré la direction de l'entreprise Seris, ce mercredi, pour demander la négociation d'un plan de maintien dans l'emploi, comprenant des préretraites, des départs volontaires temporaires ou encore des reclassements. Dans le cadre de reclassements externes, le syndicat propose de répartir les employés lésés dans les autres entreprises de gardiennage. L'OGBL a demandé l’introduction d’un comité de reclassement en cas de sureffectif (CRS), étant donné qu'il n'y a pas d'obligation légale de reclassement externe dans le secteur du gardiennage en cas de perte de marché.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Adem Mafia le 26.02.2020 19:30 Report dénoncer ce commentaire

    Moi j'étais chez Dussmann pendant un an plus trois mois de formation avec L'Adem Esch mon contrat s'est terminé le 31 Décembre 2019 et l'Adem Esch me dit que j'ai que droit au chômage jusqu'a début Mars après c'est fini !!! Deux mois de chômage pour survivre et trouver un nouvel emploi. Pour moi ça c'est du crime organisé rien d'autre !!! A mon avis quelqu'un veut toucher mon chômage un peu comme à la Sécurité Sociale.

  • Nina le 26.02.2020 20:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous.

  • Reflection le 27.02.2020 06:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    SERIS = petite société FRANÇAISE qui essaie de profiter des avantages luxembourgeois. Et petite précision de source interne le contrat entre PE et cette société se termine en 2021 et cette société le savait déjà en début du contrat qu’à la fin se serait terminus. Et autre info: tout les agents peuvent postuler au concours pour passer en statutaire

Les derniers commentaires

  • Reflection le 27.02.2020 21:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais avec des primes plus avantageuses et avec un plan de carrière....augmentation tous les deux ans, indexation tous les ans, promotion sur notation, possibilité d’une indemnisation, possibilité de faire des missions sur les autres sites etc..et c’est toujours plus qu’un salaire en France Belgique ou Allemagne

  • Laurent Bongrain le 27.02.2020 13:20 Report dénoncer ce commentaire

    On manque justement de personnel pour sécuriser les zones de quarantaine.

  • Why Not? le 27.02.2020 11:16 Report dénoncer ce commentaire

    remplacés par des caméras connectées

  • Garde Sécurité Moderne le 27.02.2020 10:50 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai souvent été dans les faire la sécurité dans des institutions européennes et souvent les gardes ne parle que le français et dans un milieu international il faut au moins l'anglais de base !!

  • Pompier le 27.02.2020 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois pas comment pourront ils internaliser la sécurité... Sachez que quand une alarme se déclenche ils envoient un courriel à Brussels pour demander l'accord d'évacuer le bâtiment KAD !!!