Au Luxembourg

13 septembre 2017 07:00; Act: 13.09.2017 09:29 Print

À Pétange, une violente agression qui choque

PÉTANGE - Un jeune de 18 ans a été dépouillé et passé à tabac, samedi soir. Une violence «gratuite» inadmissible pour les habitants de la commune.

storybild

L'agression s'est déroulée à l'entrée d'une résidence, route de Longwy, juste à côté de la place du Marché. Un coin plutôt animé le soir. (photo: L'essentiel)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Il est environ 22h à Pétange, samedi. Tiago dîne tranquillement dans un restaurant de la route de Longwy, lorsqu'un de ses amis sort fumer une cigarette. Dix minutes plus tard, son camarade de soirée revient accompagné «d'un jeune homme paniqué». Le malheureux vient de se faire passer à tabac. «Mes potes sont partis chercher les agresseurs, sans succès, puis nous avons appelé la police», raconte Tiago.

Quelques mètres plus loin, Joanna, serveuse dans un café, a vu une bonne partie de la scène. L'agression s'est déroulée à l'entrée d'une résidence route de Longwy, juste à côté de la place du Marché. Un coin plutôt animé le soir. «Deux types l'ont traîné de l'autre côté de la rue en le frappant. Tout ça pour lui voler son GSM et de l'argent», se rappelle Joanna. Ils l'ont également forcé à donner son code PIN.

Pas un cas isolé

Arrivée sur place, la police a finalement mis la main sur les auteurs du racket, âgés de 16 à 19 ans. Les cinq garçons et la jeune fille impliqués ont été emmenés au poste, avant d'être remis en liberté. Un dénouement que certains habitants de Pétange ont du mal à comprendre.

«L'autre jour, c'est une femme qui se fait braquer. Là, un jeune qui se fait frapper. C'est devenu n'importe quoi ici», se plaint une serveuse. Sans pour autant crier à l'insécurité, la population s'alarme de ces faits divers. «J'ai l'impression que cela se dégrade depuis quelques mois. Les policiers sont de plus en plus présents», remarque Sarah. Interrogée, la police a confirmé que «ce type d'agression n'avait rien d'un cas isolé».

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alberto le 13.09.2017 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas: les agresseurs ont été emmenés au poste, avant d'être remis en liberté, avec des faits aussi graves !!!! Ils devraient être enfermés jusqu'au jugement au moins les majeurs...La loi doit être plus ferme pour ces cas de violences aggrevés.

  • Mawa le 13.09.2017 08:00 Report dénoncer ce commentaire

    Le comportement de ces jeunes est inadmissible ! Mais je me pose la question de savoir pourquoi ils ont été remis en liberté ... ils ont dû bien rire en rentrant chez eux ... vu ce qu'ils ont fait, je ne crois pas qu'ils aient l'once d'un remord ... et ils vont recommencer, et peut être que la prochaine fois leur victime n'aura pas autant de chance, car des coups portés à la tête peuvent être fatal.... bref, il faut que la justice change, évolue ... et vite !

  • Un habitant de Pétange le 13.09.2017 07:40 Report dénoncer ce commentaire

    La police de + en + présente? Et bien moi qui habite Pétange, je les croise rarement! Mais bon le plus scandaleux, c'est que les auteurs de cette agression soient relâchés aussi vite!

Les derniers commentaires

  • Pétangeois le 14.09.2017 08:49 Report dénoncer ce commentaire

    Le skaterpark, les cours de l'école du parc, le parking à côté de la maison des jeunes ... des endroits très peuplés par la racaille ... Je vis dans cette zone de la commune depuis une trentaine d'années et je peux compter sur une main les fois où j'ai vu la police patrouiller aux alentours de ces endroits. L'ambiance y devient de plus en plus désagréable. On a de plus en plus peur de sortir de la maison.

  • li le 13.09.2017 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moi j ai ete au skatepark a Petange avec mes gosses et ben apres 30min j ai decide de partir. les jeunes de 14 ans si pas moins se roulent leurs joints tranquils assis sur les marches devant tout le monde et apres se cachent dans les buissons pour fumer et personne dis rien c est normal. ca va de pire en pire

    • Léon le 14.09.2017 08:31 Report dénoncer ce commentaire

      Moi je me promène beaucoup à Pétange ,quand je vois là Police toujours dans leurs voiture. Par contre j'ai eu la visite de quatre Policiers chez moi pour une bêtise.Sur le chemin jaune et au terrain de foot de Pétange je vois souvent des gens qui fument mais jamais la Police !!!!

  • MAGA le 13.09.2017 17:09 Report dénoncer ce commentaire

    vivement que la nouvelle prison soit finie. L'actuelle est presque pleine .

  • moije le 13.09.2017 14:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    de mon temps annees 80/90 ces personnes auraient, ni vu ni connu, à leur tour été passé à tabac jusqu'à ce que leur envie de de recommencer leur serait sorti par les trous de nez...je dis ça je dis rien

  • Veritas le 13.09.2017 13:49 Report dénoncer ce commentaire

    Alors ils sont remis en liberté ??????? je me pose la question suivante : les lois sont faites pour protéger les citoyens , je croyais .