Un an après

10 novembre 2017 07:00; Act: 10.11.2017 09:34 Print

Accident fatal à Gasperich, l'enquête continue

LUXEMBOURG - Il y a un an, Mauro Pauseiro Dos Santos mourait écrasé par une dalle de béton. Le chantier d’Auchan avait été arrêté plus d’un mois.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

«L’instruction est toujours en cours. On ne peut rien dire aussi longtemps que l’enquête n’est pas close», explique le parquet, un an après l’accident de travail sur le chantier du Ban de Gasperich, où se construit le futur Auchan 2.

Mauro Pauseiro Dos Santos, 32 ans et père de deux jumeaux, y avait perdu la vie. Sa veuve, Paula De Jesus, espère connaître toutes les circonstances du drame le plus rapidement possible. «Je n’ai pas eu le droit de consulter le rapport d’autopsie de mon mari», regrette la jeune femme. À l’époque, les travaux avaient été arrêtés par l’inspection du Travail et des Mines pendant plus d’un mois avant qu’elle ne prononce une mainlevée partielle sur le chantier. Le ministre du Travail, Nicolas Schmit, était aussi monté au créneau pour inciter les collègues de la victime à témoigner sur les circonstances du drame. Et depuis? «Nous attendons encore tous les éléments concernant ce dossier mais aussi d’autres accidents du travail», assure le porte-parole du ministère, Nico Fehlen.

Du côté de Promobe, le maître d’ouvrage du chantier, Serge Estgen reste discret. «Le jour où nous en saurons davantage, c’est l’entreprise de construction (NDLR: CBL) qui communiquera», détaille-t-il. «Depuis un an, je n’ai aucune nouvelle des développements de l’enquête. J’aimerais enfin savoir la vérité et que rien ne soit caché sur ce qui s’est passé», demande Paula De Jesus. Une messe en hommage à Mauro Pauseiro Dos Santos sera célébrée à Esch, à 18h30, ce vendredi.


(Patrick Théry/L'essentiel)