Cybersécurité au Luxembourg

12 octobre 2017 16:58; Act: 12.10.2017 17:42 Print

«Aider les entreprises à mieux se protéger»

LUXEMBOURG - Le C3, qui réunit les acteurs de la sécurité informatique, a été inauguré ce jeudi. Il s'adresse à tous les acteurs du secteur public et privé, et aux start-up.

storybild

Jérôme Jacob, du C3, et Francine Closener ont inauguré le C3. (photo: Securitymadein.lu)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le C3, centre national de compétences en cybersécurité, a été inauguré ce jeudi, boulevard d'Avranches, à Luxembourg, par la secrétaire d'État à l'Économie, Francine Closener. La structure regroupe le savoir-faire luxembourgeois en la matière. Une expérience acquise notamment par les initiatives gouvernementales comme CASES (promotion de la sécurité de l’information dans les entreprises) et CIRCL (services de coordination et d’action post-incidents), faisant toutes les deux partie de la plateforme de promotion nationale pour la cybersécurité Securitymadein.lu.

Les trois piliers fondamentaux de la sécurité digitale sont regroupés au nouveau centre C3, qui s'adresse «à tous les acteurs du secteur public et privé, voire aux start-up», explique le gouvernement, dans un communiqué publié jeudi après-midi. On y retrouve ainsi un «observatoire des menaces et vulnérabilités», qui fournit des renseignements techniques et donne un aperçu des menaces et mécanismes de protection.

1 200 enquêtes en 2016

En outre, le C3 propose un centre de formation, avec une plateforme de simulation. Des scénarios d'attaque peuvent être simulés pour permettre de s'entraîner dans des situations réalistes. Enfin, un laboratoire permet de tester de nouveaux produits et solutions numériques. Les tests permettront de vérifier l'efficacité d'un produit face à des attaques informatiques.

Le C3 a pour objectif «d'accroître à court terme l'avantage concurrentiel actuel du Luxembourg en matière de cybersécurité et, à moyen terme, de contribuer au développement des écosystèmes émergeant dans des domaines tels que l'Internet des objets, les technologies spatiales et la FinTech». «Le centre C3 se démarque par son caractère novateur inédit, en misant notamment sur l’apprentissage par la pratique en simulations réelles», a insisté Francine Closener. «Le nouveau centre favorise ainsi le développement des compétences et renforce les capacités des entreprises à se protéger efficacement contre les cyberattaques et à réagir au mieux en cas de crise».

L'année dernière, le CIRCL a mené plus de 1 200 enquêtes sur des incidents informatiques. La moitié d'entre elles portaient sur de la cybercriminalité financière, 40% sur le cyberespionnage et 10% sur le cyberactivisme.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Yohan B. le 13.10.2017 07:08 Report dénoncer ce commentaire

    Les entités CASE et CIRL sont définitivement compétentes et très actives dans le domaine de la cybersécurité ce qui est réconfortant pour nous tous. A noter qu'il existe également de petites structures tel AKAOMA qui aident à contribuer à la sécurité dans les entreprises et mettent à disposition leur CERT centre de recherche. Alors longue vie au C3 !

Les derniers commentaires

  • Yohan B. le 13.10.2017 07:08 Report dénoncer ce commentaire

    Les entités CASE et CIRL sont définitivement compétentes et très actives dans le domaine de la cybersécurité ce qui est réconfortant pour nous tous. A noter qu'il existe également de petites structures tel AKAOMA qui aident à contribuer à la sécurité dans les entreprises et mettent à disposition leur CERT centre de recherche. Alors longue vie au C3 !