Affaire LuxLeaks

12 janvier 2015 16:14; Act: 12.01.2015 18:04 Print

Antoine Deltour ne serait pas le seul informateur

LUXEMBOURG - Le parquet de Luxembourg a ouvert une enquête concernant un deuxième informateur dans l'affaire LuxLeaks. Cet ancien employé de PwC Luxembourg a depuis été licencié.

storybild

Seize documents supplémentaires auraient été dérobés en 2012 à PwC Luxembourg. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Antoine Deltour, auteur présumé de fuites de documents révélant les accords fiscaux entre le Luxembourg et des multinationales, n'aurait pas été le seul à transmettre des documents sortis de PwC Luxembourg aux médias internationaux dans le cadre de l’affaire LuxLeaks. Selon un communiqué de l’entreprise d'audit, seize documents supplémentaires auraient été dérobés en 2012.

Selon nos confrères du Tageblatt, l'employé aurait été licencié en novembre dernier. Une date qui coïncide avec le début de l'affaire LuxLeaks. Contacté par L'essentiel, le cabinet d'audit ne confirme pas cette information mais souligne que l'employé a été congédié au terme d'une enquête interne menée avant la publication dans la presse des révélations fiscales de LuxLeaks. Les documents transmis par l'employé ne concerneraient pas les fameux accords fiscaux controversés mais des simples déclarations de revenus.

Ce dossier a été transmis à la justice. Un porte-parole du parquet de Luxembourg, contacté par L’essentiel affirme que «pour l’instant, l’enquête se poursuit et est toujours en phase d’instruction». L'existence d'un deuxième informateur n'est pas vraiment une surprise. Antoine Deltour lui-même l'a régulièrement évoqué lors de ses témoignages dans les médias. «Des documents ont fuité après LuxLeaks 1», a-t-il ainsi rappelé récemment sur Canal+, faisant référence à la deuxième vague de révélations qui n’émanait pas de lui. «Il y a donc énormément de lanceurs d’alertes potentiels, pas uniquement dans le secteur de la finance».

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Jey le 12.01.2015 20:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N oublions pas de commenter l autre article de l essentiel: il manquerait 132 toilettes pour les chauffeurs de bus

  • Jey le 12.01.2015 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lol Rien de frauduleux Pragma!! Et en plus la France et autres le font tout autant. Et je le répète: ces sociétés à Lux ne seraient pas aller en France, et de la même manière les sociétés allant en France pour le crédit Impôt Recherche n iraient jamais à Lux. A chacun son pôle de compétitivité. Les indignations des gens m offusquent. On fustige le Luxembourg pour quelques accords que font tout le monde. Par contre personne ne dit sur les accords que la France accordent à des organisme Quatari soupçonnés de Finacement de Terrorisme (en 1er lieu l actionnaire du PSG). Un jour et après ce qu il s est passé, il faudra qu on regarde les priorités et les vrais problèmes.

  • JBBCBG le 12.01.2015 17:40 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a rien d'illégal. Ces pratiques font partie des accords internationals

Les derniers commentaires

  • Merci qui??Je suis Antoine. le 13.01.2015 15:48 Report dénoncer ce commentaire

    A part ça de plus en plus de frontaliers français viennent au Luxembourg à se demander pourquoi vu qu'ils détestent notre pays,notre gouvernement,les habitants et notre langue,en plus la méfiance vis à vis de ces gens là va en grandissant et les places qu'ils prétendront avoir seront de plus en plus difficiles à obtenir.

    • Nicolas le 16.01.2015 11:57 Report dénoncer ce commentaire

      je ne suis pas frontalier mais pense que vous confondez tout. Les frontaliers ne détestent pas le Lux., ni les luxembourgeois, mais un certain type de comportement, d'état d'esprit chez certains. Et puis meme si on est etranger ici et travaille ici, on a bien le droit de critiquer ce qui nous semble anormal. Les luxembourgeois eux memes ne sont pas tous d'accord, alors ca n'est que normal, tant que tout le monde reste respectueux et constructif. Nul n'est parfait.

    • Je suis moi même le 19.01.2015 17:43 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis travailleurs frontalier et je préfère clairement la vie et le comportement des gens au Luxembourg plutôt qu'en France... mais on ne choisit pas son pays malheureusement ! Jeune ingénieur Français qui va s'en aller vivre au Luxembourg.

  • Idefix le 13.01.2015 10:07 Report dénoncer ce commentaire

    Consolez vous tous! De telles affaires seront impossibles à l'avenir. Ce ne seront plus les ministres, ni les fonctionnaires et surtout pas de simples employés qui s'occuperont de tout ce bazar mais des robots. Les robots ne font que ce que vous leur demandez de faire...donc plus de magouilles!

    • Bernard Mistouflon le 13.01.2015 17:53 Report dénoncer ce commentaire

      Malheureusement non,les robots seront programmés en mode "magouille".

  • Sinbad le 13.01.2015 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Je vais poser une question: pourquoi dévoiler ces montages fiscaux tout à fait légaux crée-t-il autant de gêne chez les big 4 et leurs richissimes clients? Se sentiraient-ils un peu merdeux? Surtout à l'heure où on coupe dans les services publics à travers l'Europe et on s'attaque directement au bien-être de la majorité de la population, et ce y compris au Luxembourg (voir le paquet fiscal).

    • Siggi le 13.01.2015 10:05 Report dénoncer ce commentaire

      Je me pose une autre question: pourquoi cette affaire est elle étalée au grand jour deux jours après que le GDL a signé des accords? Ils auraient pû dévoiler tout cela plus tôt

  • Grincheux le 13.01.2015 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    PWC devrait mieux choisir ses collaborateurs, rien que de voir la tête du Zigoto qui a volé les documents, PWC aurait du devenir perplexe, on doit pas embauche n'importe quel individu dans une boîte d'audit, ou une banque etc. Ensuite il faut aussi protéger les documents sensibles correctement. Un huluberlu engagé à peine quelque mois ne doit pas pouvoir fouiner dans de tels documents libtement sur son PC dans le bureau.

    • Bah Bah le 13.01.2015 11:54 Report dénoncer ce commentaire

      Moi, sa tête, je n'y trouve rien à redire... Par contre je trouve votre commentaire quelque peu déplacé...

  • Le justicier. le 13.01.2015 07:33 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas de scandale LuxLeaks : - En France, 18.684 rescrits fiscaux ont été délivrés en 2012. - Les décisions fiscales anticipées sont une pratique bien établie dans 22 Etats membres de l’UE.

    • vrai justicier le 13.01.2015 09:22 Report dénoncer ce commentaire

      sauf qu'en France les rescrits fiscaux sont donnés en fonction d'une loi générale publique, on ne négocie pas son assiette et son taux comme au Luxembourg