Procès LuxLeaks

11 mai 2016 16:26; Act: 12.05.2016 11:39 Print

Antoine Deltour se dit soulagé et confiant

LUXEMBOURG - Après la dernière audience du procès LuxLeaks, mercredi, c’est le soulagement qui dominait dans les rangs des accusés.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

«Ma démarche était citoyenne dès que j’ai commencé à copier des documents. Formellement, je comprends que le procureur estime que j’ai violé la loi, mais j’ai voulu mettre en lumière des pratiques douteuses. Mon ancien employeur connaît ma rigueur intellectuelle. Je demande à ne pas être jugé comme un délinquant mais comme un lanceur d’alerte.» Ainsi se sont terminées mercredi les audiences du procès LuxLeaks, avec ce témoignage d’Antoine Deltour qui s'est déclaré «très heureux que ce procès soit terminé, c’était une épreuve». Il s’est dit «confiant dans l’issue du procès», les débats ayant «été de qualité».

Un optimisme partagé par Raphaël Halet, autre ancien de PWC accusé de vol de documents. «Quand on est dans le sens de l’histoire, on ne peut pas demander autre chose de l’acquittement. Je me sens très bien, je sais que les lois européennes sont de notre côté».

Edouard Perrin, journaliste de France 2, espère que «les juges sauront peser, car on a entendu beaucoup de choses inexactes» lors des audiences, selon lui. Il a relevé «des étrangetés», notamment «des pièces qui ont disparu du dossier». «Toute condamnation de moi-même ou des lanceurs d’alerte serait inacceptable».

«Raphaël Halet est un opportuniste»

Cette dernière journée du procès LuxLeaks avait débuté fort, ce mercredi à la Cité judiciaire. L’avocat de PwC, Hervé Hansen, s’en est pris d'emblée aux accusés, dénigrant encore une fois le statut de lanceur d’alerte. Il a surtout visé Raphaël Halet, ancien salarié de la firme, qui «aurait choisi de devenir lanceur d’alerte au moment où il avait besoin d’une stratégie de défense», n’hésitant pas à «proférer des bobards à la barre». «Raphaël Halet n’est pas un lanceur d’alerte, il est avant tout un opportuniste», a-t-il alors lancé. Antoine Deltour en a aussi pris pour son grade. Selon Hervé Hansen, «on ne peut être l'ambassadeur de la transparence et se cacher. Or, Deltour s’est caché, niant les faits pendant longtemps».

La réplique n’a pas tardé. Les avocats des accusés s’en sont pris à la plaidoirie de Me Hansen et plus généralement au réquisitoire du procureur adjoint, prononcé la veille. David Lentz a «recadré le débat sur le code pénal luxembourgeois, considérant seulement le vol et occultant toutes les questions soulevées durant le procès», comme l’intérêt général et la jurisprudence européenne, a regretté Bernard Colin, défenseur de Raphaël Halet. «Dans ce cas, pourquoi faire un procès de trois semaines? Pour un vol, en trois heures cela aurait été réglé!»

«Une peine de prison serait "inentendable"»

Après avoir accusé le procureur et PwC de s’être livrés à «un numéro de duettiste», Bernard Colin a rappelé que son client avait envoyé un mail très clair au journaliste Édouard Perrin, faisant part de son intention de défendre l’intérêt général. Une manière pour lui de balayer l’argument de Hervé Hansen selon lequel le statut de lanceur d’alerte serait un leurre.

À la barre, May Nalepa (avocate de Raphaël Halet), qui s’est dite «satisfaite qu’on en termine» avec le procès du fait des arguments avancés par l’accusation, estime que les accusés ont la morale, mais aussi le droit derrière eux. Selon elle, «une peine de prison serait "inentendable"». Philippe Penning, avocat d’Antoine Deltour, a quant à lui rappelé que son client avait «refusé de suivre une logique individualiste, pour contribuer à changer le système». «Le procureur n’a rien retenu des audiences», a-t-il conclu. Le verdict du procès sera rendu le 29 juin.

La très courte réaction d'Antoine Deltour après le dernier jour du procès «LuxLeaks»

Le sentiment d'Edouard Perrin à l'issue du procès

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • No job le 11.05.2016 18:57 Report dénoncer ce commentaire

    S'il n'était pas condamné à une peine de prison il serait juste qu'il ne trouve pas de travail. Quel employeur pourrait lui faire confiance ?

  • vrai travailleur le 11.05.2016 19:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est un voleur malveillant qui a trahi la Confiance de son employeur et qui en guise de médaille est maintenant fonctionnaire de L état francais ... C est ce qu on appelle De L espionnage indistriel

  • Friso le 12.05.2016 08:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et un état qui refile du papier à entête vierge de son administration fiscale à une boite privée, c'est normal?

Les derniers commentaires

  • Attila le 01.06.2016 21:42 Report dénoncer ce commentaire

    L'affaire luxleaks et de nouveau une idiotie du monde moderne c'est tout.

  • Pierre le 12.05.2016 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    Je veux bien que les juge doit faire appliquer les lois du Luxembourg, mais alors il doit inculper l’administration des contributions.

    • @Pierre le 13.05.2016 12:58 Report dénoncer ce commentaire

      Le problème est que l'administration des contributions n'a rien fait d'illégal.

  • Polo le 12.05.2016 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    En tous les cas, voici le genre de personne a qui je ne serrerai pas la main si l'occasion devait se présenter....

  • Le Cerbère. le 12.05.2016 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    ... "Mon ancien employeur connaît ma rigueur intellectuelle."... Beh oui, la preuve, il avait été viré juste avant de voler les fichiers!...

    • Macciato le 13.05.2016 10:09 Report dénoncer ce commentaire

      C'est le contraire

  • Friso le 12.05.2016 08:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et un état qui refile du papier à entête vierge de son administration fiscale à une boite privée, c'est normal?