Jaune & Vert

14 septembre 2016 07:30; Act: 14.09.2016 09:18 Print

Christian Zilocchi à la conquête de l’Inde

ECHTERNACH/SUISSE - Nés en 2004 du coup de crayon d’un étudiant originaire du Luxembourg, Jaune & Vert se déclinent à l’international.

storybild

Christian Zilocchi a fait naître Jaune & Vert en 2004, au Canada.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Nés au Canada, Jaune & Vert partent à l’assaut de l’Inde. Leur créateur, Christian Zilocchi, y a signé avec un «agent de licence» qui se charge de décrocher des contrats pour la fabrication et la vente d’objets à l’effigie des personnages. «C’est un assez gros agent. C’est flatteur d’être aux côtés de Betty Boop ou Popeye», lance Christian Zilocchi, qui avait créé Jaune & Vert «un peu par hasard» pour illustrer un devoir en cours de communication, alors qu’il était étudiant au Canada. Un pays où il a rencontré sa femme et dont il a pris la nationalité.

Christian Zilocchi est aussi suisse, il y a grandi et vit près de Lausanne, et luxembourgeois, son père étant d’Echternach. «Il a rencontré ma mère pendant ses études. J’ai gardé des racines luxembourgeoises. J’y ai des cousins, j’y vais souvent. J’adore le Kachkéis et le crémant», sourit-il.

Il espère percer au Luxembourg

Après avoir créé ses personnages, il les a développés, entre autres sur Facebook, leur a adjoint une amie rose, Rosalee, et en a fait des livres, avant de songer au merchandising. «Si je veux en vivre, le marché suisse n’est pas très intéressant». Il a démarché ailleurs, a trouvé des débouchés dans la péninsule ibérique et en Inde.

«C’est un marché émergeant, pas encore saturé par tous les personnages existants». En Inde, une plate-forme Internet vend des tee-shirts, plateaux, tapis de souris, etc. depuis août et un fabricant de textile lancera ses produits en octobre. Pour le reste, Christian Zilocchi continue à démarcher pour viser d’autres pays asiatiques. «Mais la cerise sur le gâteau, ce serait d’être présent dans mon pays d’origine, le Luxembourg!».

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.