Ivrognes à Luxembourg

13 mars 2018 08:45; Act: 13.03.2018 09:53 Print

«Dans un pays libre, on fait ce que l'on veut»

LUXEMBOURG - Dans un état d'ébriété avancé, deux personnes ont perturbé le sommeil des habitants de la rue du Fort Neipperg, cette nuit.

Sur ce sujet

«Dans un pays libre, on fait ce que l'on veut...», ont affirmé deux ivrognes à des policiers qui leur demandaient de se calmer dans la nuit de lundi à mardi, à Luxembourg-Ville.

Une fois la nuit tombée, vers minuit, tout n'est cependant pas permis dans les rues de la capitale et il a été nécessaire de le rappeler à deux individus qui faisaient beaucoup de bruit, rue du Fort Neipperg.

Ivres, ces deux personnes perturbaient le sommeil des habitants du quartier lorsque la police est arrivée sur les lieux de l'incident. Bien décidés à continuer leur désordre, ils n'ont pas hésité à tenir tête aux policiers qui ont dû intervenir plus lourdement en les plaçant en cellules de dégrisement. Des poursuites ont été engagées.

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Upsss le 13.03.2018 09:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres!...

  • Sed lex le 13.03.2018 09:41 Report dénoncer ce commentaire

    Sans éducation sociale...pas de liberté légale.

  • RamBo le 13.03.2018 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont raison ........... mais uniquement pour autant qu'on ne dérange personne d'autre.

Les derniers commentaires

  • carrera le 13.03.2018 20:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mr Résident ....... Ohhhhh , là ça dérape un peu. De où vous pouvez déjà pour commencer dire la nationalité des 2 personnes, êtes vous si supérieur au reste du monde pour avoir un préjugé aussi dénué de sensibilité?

  • dieux le 13.03.2018 17:37 Report dénoncer ce commentaire

    HEUREUSEMENT qu'ils ont les frontaliers de venir bosser chez eux, et au retour heureusement que le Luxembourg a les frontaliers du pays pour harmoniser le Luxembourg.

  • FMST le 13.03.2018 16:58 Report dénoncer ce commentaire

    ...."ont perturbé le sommeil des habitants de la rue du Fort Neipperg". Il n'y a personne qui dort la nuit dans cette rue LOL!

  • Vindulux le 13.03.2018 15:11 Report dénoncer ce commentaire

    et pourtant je fais mon tour en velo tous les jours à la gare et je me prends un bon Mac Fish

  • lynn le 13.03.2018 14:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans un pays libre, on respecte autrui.

    • Coeur dévastateur le 14.03.2018 21:20 Report dénoncer ce commentaire

      dans un pays libre, on peut montrer le doigt, même au Premier