Au Luxembourg

09 mai 2018 18:24; Act: 09.05.2018 19:08 Print

Des armes en plus pour les gardiens de prison

LUXEMBOURG - Les agents pénitentiaires ont été reçus en commission parlementaire ce mercredi. Les députés ont décidé d'amender le projet de réforme des prisons.

storybild

La situation est «explosive» à Schrassig, selon les gardiens. (photo: Editpress/Isabella Finzi )

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Les députés ont décidé ce mercredi d'accorder des moyens de défense supplémentaires aux gardiens de prison. L'amendement au projet de réforme pénitentiaire a été décidé après l'audition, en commission juridique, des représentants de l'association du personnel pénitentiaire. Jusqu'à présent, le projet de loi prévoyait de permettre aux les gardiens de prison d'utiliser menottes et matraques.

Il a été décidé de les autoriser à disposer également d'armes pouvant être utilisées à distance. Du gaz au poivre et des flashballs pourront ainsi être utilisés par les gardiens de prison, mais uniquement en cas de légitime défense et pour sécuriser un périmètre en extérieur. Les agents pénitentiaires ont en effet affirmé qu'ils ne souhaitaient pas avoir ces armes sur eux en permanence, mais voulaient les avoir sous la main pour réagir rapidement en cas de besoin, pour protéger un collègue agressé, par exemple. La possibilité d'utiliser le taser a en revanche été exclue.

«Situation explosive»

Les représentants des gardiens de prison ont également évoqué les récentes menaces de mort dont ils ont fait l'objet de la part des détenus, et le mouvement de grève des prisonniers. Ils ont parlé d'une «situation explosive» et d'un changement de la population carcérale, à présent «davantage prête à recourir à la violence».

Le ministre de la Justice Félix Braz a tenté de les rassurer en expliquant qua la situation était liée au manque de place à Schrassig. Dans ce cadre, selon lui, l'ouverture du nouveau centre pénitentiaire d’Uerschterhaff sera salutaire. Et permettra de concrétiser la transformation de Schrassig dont les travaux préparatoires sont en cours.

Le projet de réforme pénitentiaire est presque bouclé. Tous les groupes politiques soutenant le texte, il devrait être adopté à la mi-juin pour une entrée en vigueur avant le 15 septembre.

(JW/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • elo le 09.05.2018 20:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normal quand même.. que les gardiens puissent se défendre ..

  • Escolano Michel le 09.05.2018 21:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    enfin

  • MarcC le 11.05.2018 07:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans l’espoir que l’utilisation ne sera quand cas de besoin extrême au maintien de l’ordre en prison.

Les derniers commentaires

  • MarcC le 11.05.2018 07:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans l’espoir que l’utilisation ne sera quand cas de besoin extrême au maintien de l’ordre en prison.

  • jack daniel le 11.05.2018 06:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chacun reçois son cadeau en premier la Police maintenant les matons avant la fin du gouvernement Le cadeau électorale

  • pralin le 10.05.2018 19:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin, une bonne nouvelle, il faut bien que les gardiens puissent se défendre , ils sont trop gâté les prisonniers à Luxembourg

  • l'amoroso le 10.05.2018 10:04 Report dénoncer ce commentaire

    Vu le changement graduel de la provenance des pensionnaires il est grand temps de mieux équiper nos agents qui font un métier difficile - courage à eux

  • fabilux le 10.05.2018 08:10 Report dénoncer ce commentaire

    Le monde carcéral change, les détenus changent . Le Luxembourg est multi culturel , les détenus aussi . Normal que la population carcérale change avec la violence qui va avec . Il n'y a rien comme racisme ds mes propos mais ce qui se passe est une évolution normale . Laissez les gardiens sans moyens de défense est bonnement criminel . Leur métier est déjà assez pénible comme cela, s'ils ne peuvent même plus se protéger ou protéger les collègues où va t on ?