Tabac au Luxembourg

07 mars 2018 09:00; Act: 07.03.2018 09:37 Print

«Des hausses de 10% seraient nécessaires»

LUXEMBOURG - La politique menée contre le tabagisme au Luxembourg se focalise sur la prévention plutôt que sur la taxation. Au grand dam de la Fondation Cancer.

storybild

Plus d'un résident sur cinq fume au Luxembourg. 70% commencent la cigarette avant l'âge de 18 ans. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Le passage du paquet de cigarettes à 8 euros en France creuse encore davantage l'écart avec le Luxembourg, où le paquet de 20 unités se vend en moyenne entre 5,50 et 5,80 euros. Un montant objectivement bas, qui ne variera pas à court terme. «Aucune augmentation des accises n'est prévue actuellement», indique le ministère des Finances.

Avec plus de 80% de cigarettes vendues dans le pays puis consommées à l'étranger, le Luxembourg devrait donc a minima conserver ses revenus d'accises. Et continuer de susciter les interrogations sur sa politique antitabac. «Le Luxembourg est à la traîne en la matière en Europe. Cela fait des années que nous réclamons une augmentation massive des prix. Des hausses successives d'au moins 10% seraient nécessaires», estime Lucienne Thommes, directrice de la Fondation Cancer.

Interrogé, le ministère de la Santé a précisé que la taxation était du ressort du ministère des Finances. Pour la ministre Lydia Mutsch, priorité est donnée à la protection des jeunes. «Ce qui nous inquiète particulièrement, c’est le taux élevé de jeunes fumeurs, avec 27% pour la tranche d’âge de 16 à 34 ans», indique-t-elle. Le ministère précise que le tabac est «la première cause de décès évitable». Un millier de personnes en meurent chaque année. Le plan tabac sera d'ailleurs reconduit et réadapté après 2020.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Olima le 07.03.2018 10:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stoppe de vendre les cigarette si c’est si mauvais . Tout simplement. Le reste n’est que pur profit et hypocrisie

  • Patrice le 07.03.2018 12:00 Report dénoncer ce commentaire

    Alors il faut augmenter les prix de tout ce qui est nocif de 10%! Les fastfood, la pate a tartiner, les boissons sucrées, les barre chocolatés, les frites, les voitures, l'alcool, le café, le beurre, les vieonnoiseries, les grillades etc etc Et puis un fumeur qui décède après un cancer au poumon ou une crise cardiaque à 60ans, coute beaucoup moins à la société qu'un octagénaire qui est maintenu en vie avec médicaments et opérations!! Par contre, la vente de tabac devrait être interdite aux moins de 21 ans voir même 23 ans. (suis un non-fumeur et fier de l'être, mais pas un anti-fumeur)

  • Cancoillotte le 07.03.2018 09:52 Report dénoncer ce commentaire

    Le prix du tabac n'a pas d'influence sur la consommation: au Luxembourg, 26% de la population fume, en France, c'est 30%, alors que le prix y est beaucoup plus élevé.

Les derniers commentaires

  • lin le 07.03.2018 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’ai arrêté de fumer après 30 ans et un paquet et demi par jour grâce â NEURASAN.de, cela fait plus que 5 ans et aucun problème , dans le temps au prix de 95 ans :))

  • Head of Marketing le 07.03.2018 18:11 Report dénoncer ce commentaire

    Merci de fumer.

  • FullmétalJF le 07.03.2018 18:07 Report dénoncer ce commentaire

    Que l'on arrête de traumatiser les gens avec le tabac. A fortes doses, c'est une nuisance, bien d'accord, et c'est à chaque fumeur d'en prendre conscience. A très faibles doses ( de préférence cigares ou pipe), c'est un art de vivre qui existe depuis la nuit des temps et qui fait partie de notre culture.

    • Etude le 07.03.2018 18:14 Report dénoncer ce commentaire

      Une étude a été faite dernièrement et est arrivée à la conclusion que les risques encourus en terme de cancers sont identiques qu'il s'agisse d'une consommation de 10 cigarettes ou de deux paquets par jour...

    • Franky le 07.03.2018 18:19 Report dénoncer ce commentaire

      @Fullmétal, c'était encore un art de vivre il y a 50 ans, mais c'est désormais plus un "art de mourir" depuis que la science s'est penchée sur le sujet...

    • @fullmetalJF le 07.03.2018 19:16 Report dénoncer ce commentaire

      d'accord avec vous surtout en ce qui concerne la pipe...^^

  • tabatax le 07.03.2018 17:05 Report dénoncer ce commentaire

    Il suffirait simplement d'obliger les fabricants à faire des cigarettes moins nocives, sinon pas d'autorisation de mise sur le marché. C'est si simple pourtant, "ils" l'ont bien fait avec les voitures....

    • Benoui le 07.03.2018 17:38 Report dénoncer ce commentaire

      Les produits ou composants les plus nocifs sont nécessaires pour les fabricant puisque ce sont justement ceux-là qui augmentent la dépendance à la nicotine...

    • FullmétalJF le 07.03.2018 18:13 Report dénoncer ce commentaire

      Bien d'accord pour la cigarette, tabatax, mais il existe sur le marché d'excellents cigarillos pur tabac qui, consommés à faibles doses, sont bien moins nocifs que pas mal de produits de consommation courante comme certains aliments surgelés, plats "tout préparés" etc. bourrés d'additifs.

    • Clown le 07.03.2018 18:30 Report dénoncer ce commentaire

      @Fullmétal, mais qu'est ce que vous racontez donc ?? Du très très grand n'importe quoi, cette histoire... mais vraiment...

  • Luxo le 07.03.2018 16:18 Report dénoncer ce commentaire

    Vu le niveau des salaires au GDL le prix du paquet à 10 € ne réduira pas le nombre de fumeurs. Donc il n'y a aucune raison de ne pas augmenter les taxes sur ce produit afin que le Luxembourg ne soit pas accusé de concurence déloyale envers ses voisins