Au Luxembourg

07 février 2018 12:50; Act: 07.02.2018 19:27 Print

Deux projets jugés trop polluants dans le Sud

SANEM/DIFFERDANGE - La ville de Differdange et la commune de Sanem se sont associées pour dénoncer, ce mercredi, deux projets industriels prévus sur leur territoire.

storybild

Le bourgmestre de Sanem souhaite un cadastre des émissions existantes dans la région. (photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante)

op Däitsch
Sur ce sujet

Front uni contre une industrie jugée peu respectueuse de l'environnement. Differdange et Sanem ont fait savoir ce mercredi lors d'une conférence de presse commune leur rejet de deux projets envisagés sur leurs territoires. À Sanem, Knauf Insulation pourrait créer une usine de production de laine de roche. Les élus des deux cités voisines dans le sud du pays mettent en avant des retombées néfastes pour la santé des populations et sur la nature environnante.

«La production se fait par un apport d'énergie considérable, il faut 1 400 degrés pour transformer ces cailloux en laine de roche. Et cet apport d'énergie est prévu de se faire par du charbon et du gaz, et non par des énergies renouvelables. Il y a aussi des rejets dans l'air estimés à 750 kilos d'oxyde de souffre et 500 kilos d’ammoniaque par jour, plus des résidus de production de 135 000 kilos par an. On ne peut pas les accepter», souligne Georges Engel, bourgmestre LSAP de la commune de Sanem, qui plaide pour la réalisation d'un cadastre des émissions déjà existantes dans cette région bien fournie en industries, avant d'en ajouter de nouvelles.

«La santé des gens est en jeu»

Au crassier de Differdange, c'est le projet de la société Cloos en vue d'une nouvelle décharge qui pose souci. Ici aussi, les conséquences environnementales et son lot de pollution sont dénoncées, «d'autant que nous avons déjà des problèmes avec l'eau pluviale. C'est la santé des gens qui est en jeu», appuie Roberto Traversini, bourgmestre Déi Gréng de la ville. Pour l'élu, il faudrait même aller en sens inverse, en fermant le site existant. «On place un sarcophage dessus et on installe des petites industries et de l'artisanat sur place. Quand on connaît le prix du sol au Luxembourg, on a tout intérêt à l'utiliser au mieux».

Les études d'impact menées par les services des deux communes ont été déposées aux ministères de l'Environnement et de l'Économie, dans l'espoir que ceux-ci ne donnent pas leur avis favorable à ces projets.

Georges Engel et Roberto Traversini, au micro de «L'essentiel Radio»:

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tip top le 07.02.2018 13:09 Report dénoncer ce commentaire

    Ces 2 bourgmestres ont du courage. Mes félicitations - je voterais pour vous! Enfin des politiciens qui pensent aux habitants et à l'environnement.

  • Total respect le 07.02.2018 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    En France aussi, aux alentours d'Audun-le-Tiche, les élus et les habitants se battent contre un projet de carrière dangereux d'un point de vu environnemental et sanitaire. Les gens ne veulent plus de ces exploitations polluantes d'un autre temps.

  • Toppp le 07.02.2018 13:28 Report dénoncer ce commentaire

    Mes respects pour ces 2 maires!!

Les derniers commentaires

  • rené sance le 08.02.2018 15:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut surtout pas dire la vérité

  • Galileo le 08.02.2018 12:58 Report dénoncer ce commentaire

    Décision absurde dans un pays qui cherche à équilibrer ses activités pour moins dépendre du secteur financier...avec des emplois à la clé. Que l'on fasse une étude d'impact et après on décide. Avec ces écolos intégristes, bientôt on ne pourra respirer qu'une fois sur deux pour ne pas émettre trop de CO2.

    • Georges le 08.02.2018 15:37 Report dénoncer ce commentaire

      l'Etude d'impact à Differdange est vite faite. Differdange fût pendant des décennies la décharge du Luxembourg, et pas que. Oberkorn a des belles collines vous savez, des collines interdites d'accès car il s'agit de décharges (recouvertes d'herbe) hautement toxiques dont le contenu exact reste jusqu'à ce jour secret. Et je ne parle même pas des sols totalement pollués par des décennies de sidérurgie. Donc leurs usines poubelles, ils peuvent se les garder.

    • @Galileo le 08.02.2018 16:26 Report dénoncer ce commentaire

      ben on va la construire alors à côté de votre maison, vous êtes d'accord?

  • ouvrier le 08.02.2018 12:43 Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde ne peut pas travailler dans les banques ou les nouvelles technologies. Nous avons aussi besoin d'emplois pour les ouvriers.

    • @ouvrier le 08.02.2018 16:27 Report dénoncer ce commentaire

      oui et alors? Qu'ils construisent alors des usines qui ne produisent pas tellement de déchêts et d'émissions nocifs...

  • lea le 08.02.2018 10:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo a ses deux bourgemestres je voterais a nouveau pour eux

    • Hein le 08.02.2018 11:34 Report dénoncer ce commentaire

      Tous les deux? Comment faites vous cela? Ou bien vous habitez Differdange ou bien vous habitez à Sanem! Vous ne pouvez voter qu'en une seule commune!

  • Oui mais le 08.02.2018 09:09 Report dénoncer ce commentaire

    Bien que la position des deux élus est à respecter, il ne faut pas se voiler la face. La décharge prévue à Differdange est essentielle et pour les déchets de l'usine ArcelorMittal de Differdange et pour les chantiers de constructions (qui eux ne produisent que des déchets inertes sans aucun impact nocif). Donc refuser la décharge à Differdange, là où sont produits les déchets, revient à les envoyer à une autre commune, donc polluer ailleurs... ou à l'étranger et à un prix exorbitant, avec la situation précaire d'ArcelorMittal, il faudra prévoir des chômeurs alors

    • Mimmo le 08.02.2018 09:26 Report dénoncer ce commentaire

      Differdange a assez donné dans ce domaine? La scandaleuse décharge du Ronnebierg (dont on ne connait toujours pas le contenu exact) en est le parfait exemple.

    • Gilda le 08.02.2018 10:06 Report dénoncer ce commentaire

      Le principe du recours à des décharges est irresponsable.