Réfugiés au Luxembourg

16 février 2016 09:00; Act: 16.02.2016 10:19 Print

«Ils arrivent ici après un parcours difficile»

LUXEMBOURG - Six élèves de l’École privée Fieldgen ont fait des recherches sur les demandeurs d’asile pour organiser une table ronde et une expo.

storybild

Elles se sont intéressées à la géopolitique, ont compilé les statistiques et harcelé le ministère des Affaires étrangères pour obtenir le formulaire que les demandeurs d’asile remplissent à leur arrivée au Luxembourg. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

«Les gens n’ont pas de cœur, quand ils sont contre les réfugiés! Ils ont fui la guerre et sont arrivés après un parcours difficile». Parmi les élèves de l’École Fieldgen, cette opinion prédomine. Pour leur projet de 13e, Taissa et Helena, 19 ans, Sally, Jennifer et Michaela, 20 ans, et Nathalie, 21 ans, organisent une table ronde avec réfugiés et associations, pour les autres élèves, et une expo au lycée.

«Ma maman avait fait un périple dangereux quand elle avait fui la Bosnie durant la guerre des Balkans», relate Helena. Pourtant, pour elle comme pour ses camarades, le sujet restait abstrait. «On entend beaucoup parler de la crise des réfugiés mais c’est dur de démêler le vrai du faux», disent les filles.

Harceler le ministère

Alors, depuis septembre, elles font un travail de recherche intensif. Elles se sont intéressées à la géopolitique, ont compilé les statistiques et harcelé le ministère des Affaires étrangères pour obtenir le formulaire que les demandeurs d’asile remplissent à leur arrivée au Luxembourg.

Du sondage réalisé auprès des autres élèves, il ressort qu’ils ont confiance dans la capacité des réfugiés à s’intégrer. Mais ce qui a le plus impressionné les filles, c’est la rencontre avec un réfugié à peine plus âgé qu’elles, hébergé chez une résidente!

(Séverine Goffin/L'essentiel)