Sheila Becker

08 mars 2017 17:23; Act: 09.03.2017 12:01 Print

«Je planifie la cyberdéfense du pays»

LUXEMBOURG - Le responsable de la section cyberdéfense de l'armée luxembourgeoise est une femme. Sheila Becker, 34 ans, nous fait part de son parcours hors-norme.

storybild

Sheila Becker est à la tête de la section cyberdéfense de l’armée luxembourgeoise. (photo: Editpress/ Alain Rischard)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

À 34 ans, Sheila Becker est à la tête de la section cyberdéfense de l’armée luxembourgeoise. «Quand j’ai dû choisir une orientation professionnelle après mon bac, je me suis demandé dans quel secteur il y avait du travail. Je n’avais pas envie de devenir professeur de chimie ou de physique dans une école. Alors, je me suis orientée vers l’informatique».

À l’Université du Luxembourg et à l’Université de Lorraine, Sheila Becker n’était pas la seule jeune fille à suivre une formation en informatique. «Par rapport aux jeunes hommes présents majoritairement, les filles étaient un peu plus calmes et on réfléchissait un peu plus avant de s’exprimer. Aux cours, les hommes trouvaient plus rapidement les solutions car ils étaient plus confiants. Mais être une femme dans une classe de messieurs, cela permet de gagner en visibilité, d’attirer l’attention et d’être mieux reconnue».

«Les opportunités tomberont»

Depuis un an, et après avoir travaillé durant quatre ans en tant qu’ingénieur à l’Institut luxembourgeois de régulation (ILR), Sheila Becker a intégré les rangs de l’armée luxembourgeoise. «Ma fonction est essentiellement conceptuelle», précise la capitaine Becker. «Ne croyez pas que je me trouve derrière un ordinateur en train d’essayer de "hacker" quelqu’un. Mon job, au niveau de l'armée, c'est de planifier ce que le Luxembourg veut faire au niveau de la cybersécurité».

Pour dépasser une fois pour toutes les préjugés, Sheila Becker invite les jeunes filles à croire en leurs possibilités. «Ce n’est pas parce que c’est difficile qu’il ne faut pas se lancer dans un univers comme celui de l’informatique et de l’armée», souligne-t-elle. «Si l’intérêt est là, il faut y aller et les opportunités tomberont. Il y a 15 ans, jamais je n’aurais imaginé me retrouver là où je suis aujourd’hui». Et par rapport à une éventuelle vie de famille, Sheila Becker ose croire «qu’en 2017, les hommes aussi peuvent s’occuper de l’éducation des enfants».

Sheiler Becker au micro de L'essentiel Radio.

(FL/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Francetalier54 le 08.03.2017 22:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le secret ou l'anonymat dans de telles fonctions devraient être de mise. !!

  • celuidontvousnevoulezpasdecommentaire le 08.03.2017 21:34 Report dénoncer ce commentaire

    meme les couleurs et la coupe de cheveux sont de la meme beauté que le costume, une vrai lux dans le luxe

  • Dangereuse transparence... le 09.03.2017 08:39 Report dénoncer ce commentaire

    Incroyable que cette personne puisse rendre public la nature de son job => cela attirera nécessairement les hackers sur elle vu qu'elle a des accès à des informations sensibles non seulement au Luxembourg, mais UE, OTAN, etc. Quand la "transparence" devient dangereuse pour les intérêts de l'Etat, autant rester discret !!!

Les derniers commentaires

  • Bac+45 ; Bac+10.000 ; Bac+∞ le 09.03.2017 12:02 Report dénoncer ce commentaire

    "Je n’avais pas envie de devenir professeur de chimie ou de physique dans une école." Sheila Becker. Or, celui ou celle qui trouvera le vaccin contre le Sida sera connu dans le monde entier comme Marie Curie. Conclusion...

  • JRTLL le 09.03.2017 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    Là je ne sens protégé, du coup.

    • Henri Friedrich le 09.03.2017 09:27 Report dénoncer ce commentaire

      ça c'est sûr!

    • esteban le 09.03.2017 10:11 Report dénoncer ce commentaire

      Ne faites pas les malins, elle peut vous retrouver et et vous effacer votre disque dur ! ;)

  • Dangereuse transparence... le 09.03.2017 08:39 Report dénoncer ce commentaire

    Incroyable que cette personne puisse rendre public la nature de son job => cela attirera nécessairement les hackers sur elle vu qu'elle a des accès à des informations sensibles non seulement au Luxembourg, mais UE, OTAN, etc. Quand la "transparence" devient dangereuse pour les intérêts de l'Etat, autant rester discret !!!

    • A Dangereuse transparence le 09.03.2017 09:25 Report dénoncer ce commentaire

      Non, pas forcément ... on peut se dédier à la Cyber-défense sans prendre connaissance des documents qui transitent ! De plus, on ne peut pas hacker une personne, seuls les systèmes peuvent être touchés. De plus, le GD est trop petit et insignifiant ( mis à part pour la participation financière ) au niveau OTAN, Ue, etc. ... pour que ses intérêts soient mis en péril ... Mais vous êtes peut-être militaire ? Sinon, renseignez-vous avant d'écrire "nimp"

    • Luc le 09.03.2017 09:31 Report dénoncer ce commentaire

      Te casses pas la tête, tous les hackers non familiarisés avec le Grand Duché vont se faire avoir. On sait trés bien que derrière ce genre de poste, il n'y a que des emplois fictifs.

  • petitevoix le 09.03.2017 08:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Bravo

    • Lea le 09.03.2017 09:31 Report dénoncer ce commentaire

      C'est la fête!

  • bidasse le 09.03.2017 07:42 Report dénoncer ce commentaire

    Ce pays à une armée !?

    • Lambert le 09.03.2017 09:31 Report dénoncer ce commentaire

      Chut, pas si fort!